Haut

“Migration Des Jeunes: Faire Avancer Le Developpement” Journee Internationale De La Jeunesse, 12 Aout 2013

Posté le ven., août-09-2013

Genève – Dans le contexte actuel d’accélération de la mondialisation et de l’interconnexion dans lequel la migration n’a jamais été aussi présente dans toute l’histoire de l’humanité, les jeunes migrants âgés de 15 à 24 ans sont devenus de puissants vecteurs de changement et de développement. Au milieu de l’année 2010, le nombre total de jeunes migrants était estimé à 27 millions, soit un huitième des 214 millions de migrants internationaux dans le monde aujourd’hui.

Les jeunes migrants, qu’ils soient seuls ou accompagnés par des membres de leur famille, quittent leur lieu d’origine pour diverses raisons. Certains partent pour trouver un emploi, d’autres fuient la persécution.

A l’occasion de la journée internationale de la jeunesse 2013, dont le thème est « migration des jeunes : faire avancer le développement », l’OIM met en lumière l’importance de permettre aux jeunes d’exploiter leur potentiel de développement. La migration demeure la plus grande stratégie de réduction de la pauvreté et présente à la fois des difficultés et des opportunités pour les jeunes.

« Alors que le nombre de jeunes qui migrent, de manière légale ou non, augmente, il est nécessaire de promouvoir la migration sûre et légale afin de réduire les risques d’exploitation et de mauvais traitements. Le partage d’informations sur les possibilités de migration est essentiel car il sensibilise les jeunes et leur permet de prendre des décisions en connaissance de cause », déclare William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM.

L’OIM promeut la migration régulière et des alternatives positives pour les jeunes en les sensibilisant aux dangers de la migration irrégulière, tout en leur proposant d’autres solutions positives, notamment l’éducation et la formation professionnelle pour l’emploi.

Par le biais des écoles et universités, l’OIM contribue également à la prévention de la traite des personnes. En Egypte par exemple, l’Organisation a lancé une campagne d’information générale sur les différents risques associés à la migration irrégulière chez les jeunes et organise des forums des métiers aux niveaux national et local.

Des manuels ont également été distribués dans des écoles et universités en Arménie, en Géorgie et en Azerbaïdjan, en vue de sensibiliser les jeunes sur leurs droits et de renforcer leur engagement civique au niveau local et au sein des communautés.

Réduire le risque de migration forcée due au recrutement par des groupes armés illégaux ou à d’autres formes de violence est de la plus haute importance. En Colombie, l’OIM œuvre avec ses partenaires pour garantir les droits fondamentaux des enfants, adolescents et jeunes vulnérables. Au Sri Lanka, elle fournit une orientation professionnelle aux jeunes anciens combattants qui ont entamé un programme de réhabilitation et qui sont réintégrés dans la société.

« Faire participer les jeunes aux débats sur la migration et sur la formulation de politiques est essentiel pour renforcer le développement. Les jeunes migrants ont besoin d’avoir la possibilité de participer, de s’exprimer, d’être écoutés et de savoir que leurs besoins et leurs intérêts sont pris en compte », fait remarquer M. Swing.

« L’intégration sociale des jeunes migrants permet de faire naître des comportements positifs au sein des jeunes migrants et des jeunes populations d’origine et de faire tomber les barrières sociales de la xénophobie, de la marginalisation et de la discrimination », ajoute-t-il.

L’OIM encourage donc les jeunes du monde entier à examiner les questions de migration, de diversité et d’intégration sociale et à se faire entendre auprès du public. Le Festival vidéo PLURAL +, un projet commun à l’Alliance des civilisations des Nations Unies et à l’OIM, aide à promouvoir un environnement plus favorable à l’intégration sociale des migrants et encourage le leadership des jeunes.

L’OIM œuvre également avec dix organisations partenaires en Europe afin de créer une plateforme publique de formation en ligne dans le cadre du projet iYouth. iYouth vise à permettre aux organisations de la jeunesse d’œuvrer en vue d’intégrer les jeunes migrants et de prévenir leur exclusion. La plateforme de formation en ligne est une ressource publique à destination des organisations et des personnes qui souhaitent aider les jeunes migrants dans leur processus d’intégration.

Il est primordial que les jeunes soient conscients des risques et des opportunités de la migration, qu’ils soient entendus dans toutes les couches de la société et qu’ils aient la possibilité de choisir leur propre vie et de préparer leur avenir, où qu’il soit. Dans le contexte actuel d’accélération de la mondialisation, la jeunesse est la génération la plus interconnectée de toutes.

Pour échanger des opinions sur la migration des jeunes et le développement, débattre des opportunités et difficultés principales des jeunes migrants dans différentes régions et donner l’opportunité au public du monde entier d’interagir avec des experts de l’OIM originaires du monde entier, l’OIM organise un débat Google + (Google + Hangout) sur la Journée internationale des migrants, le 12 août prochain, à 15 heures, heure d’Europe centrale. Vous pouvez y accéder en direct sur gplus.to/IOM. Pour plus de détails, veuillez vous rendre sur la page internet de l’événement : http://weblog.iom.int/google-plus-hangout

    Partager ce lien
  • facebook
  • twitter