Haut

L’Allemagne propose une réinstallation temporaire à 5000 réfugiés syriens

Posté le mar., sept.-03-2013

Lebanon - L’OIM a commencé à dispenser des examens médicaux et des cours de langue et d’orientation culturelle à un premier groupe de 109 réfugiés syriens qui se rendront en Allemagne depuis le Liban mi-septembre, pour une installation temporaire.

Les 100 individus font partie d’un groupe de 4000 réfugiés vulnérables syriens identifiés par le HCR au Liban qui voyageront à bord d’avions affrétés par l’OIM depuis Beyrouth, vers Hanovre, au cours de l’année prochaine. Pour un millier d’autres réfugiés, le projet s’occupera de réunir ceux qui ont de la famille en Allemagne.

Les réfugiés seront accueillis dans le cadre du Programme des admissions humanitaires (HAP en allemand) de l’Office fédéral allemand pour les migrations et les réfugiés. Le Programme est destiné à faciliter l’entrée rapide des réfugiés vulnérables depuis le Liban vers l’Allemagne afin de garantir leur protection immédiate jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de rentrer chez eux en toute sécurité et dans la dignité, ou bien qu’ils puissent trouver d’autres solutions durables.

En 2012, environs 15 800 syriens ont déposé une demande d’asile à l’Allemagne.

Des escortes médicales de l’OIM voyageront avec les réfugiés pour répondre à leurs besoins spécifiques.

« En réinstallant certains des réfugiés les plus vulnérables, le HAP a pour but d’améliorer leur protection et de contribuer aux efforts humanitaires actuellement déployés en vue d’atténuer les effets des déplacements de masse dans les pays voisins de la Syrie, qui accueillent déjà plusieurs centaines de milliers de réfugiés », a déclaré Rana Jaber, spécialiste régionale des situations d’urgence de l’OIM.

Quelque 718 000 réfugiés et autres personnes déplacées ont fui la Syrie pour le Liban afin d’échapper aux affrontements qui sévissent depuis deux ans. Bien que le Liban continue de maintenir une politique d’ouverture des frontières, les besoins humanitaires croissants exercent une grande pression sur les infrastructures libanaises et risquent de déstabiliser les communautés d’accueil.

« Mon fils de 22 ans est handicapé de naissance, sa mobilité est limitée et il est incapable de se nourrir seul. Lorsque nous avons fui Al-Hassakeh l’année dernière, nous n’avons pas pu charger sa chaise roulante à bord du bus. Je le porte dans mes bras depuis notre arrivée au Liban. J’espère que lorsque nous arriverons en Allemagne, je pourrai trouver un travail pour pouvoir lui acheter un nouveau fauteuil roulant pour qu’il puisse enfin retrouver une certaine indépendance », a déclaré Adham, père de six enfants, qui s’envolera pour l’Allemagne à la fin du mois.

Après être arrivés à Hanovre, les réfugiés se rendront dans un centre d’accueil à Friedland pendant six semaines, où ils participeront à un programme d’orientation culturelle avant d’être réinstallés dans différentes régions d’Allemagne. En Allemagne, ils recevront un soutien global, notamment une aide pour louer un logement et un accès aux services médicaux et sociaux.

Pour la plupart des réfugiés, la première préoccupation est d’envoyer leurs enfants à l’école, dont bon nombre n’y vont plus depuis plus de deux ans. Le soutien du gouvernement et de la communauté sera également important pour garantir leur intégration dans la société allemande pendant toute la durée de leur séjour.

L’opération de réinstallation de l’OIM est menée à bien en coopération étroite avec le HCR ainsi qu’avec les gouvernements allemand et libanais.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Samantha Donkin
OIM Beyrouth
Email: sdonkin@iom.int
Tel. +96171333049