Haut

La division d’aide aux migrants de l’OIM publie son rapport annuel

Posté le ven., juil.-12-2013

Suisse - En 2012, la Division d’aide aux migrants de l’OIM a aidé plus de 100 000 migrants de 191 pays par le biais de 426 projets actifs dans 57 pays d’accueil. Ce chiffre représente une augmentation de 70% de migrants par rapport à 2011.

La Division fournit une expertise technique dans les domaines de la politique migratoire, des pratiques et procédures administratives et opérationnelles, de la formation et de l’aide directe, entre autre. Ses domaines d’intervention sont centrés sur l’aide au retour volontaire et à la réintégration ainsi que sur la protection et l’aide aux migrants vulnérables, notamment les victimes de traite et les enfants migrants non accompagnés.

Sur le nombre total de migrants aidés, 77% étaient des hommes et 23%, des femmes. Quelque 87% étaient des adultes et 13% étaient des enfants. La plupart étaient soit des demandeurs d’asile déboutés, soit des individus dont la validité du visa avait expiré, ou encore des migrants irréguliers bloqués dans l’Espace économique européen qui ont demandé l’aide de l’OIM pour rentrer chez eux. Quelque 1 759 personnes ont également demandé l’aide de l’OIM pour rentrer chez eux depuis le Mexique et le Canada.

L’OIM a fourni plus d’informations et d’aide psychosociale aux migrants demandant une aide au retour volontaire que jamais auparavant. Elle a également intensifié ses activités d’aide à la réintégration après l’arrivée, en les aidant notamment à trouver un emploi, à générer un revenu, à obtenir un diplôme ou suivre une formation professionnelle, et à avoir accès aux services.

En 2012, l’OIM a par ailleurs aidé 6 499 victimes de traite, dont 45% étaient victimes de différentes formes de travail forcé, notamment dans les secteurs de l’agriculture et de la construction. Près de 20% étaient victimes d’exploitation sexuelle, soit une baisse de 7% par rapport à l’année précédente.

Alors que la majorité des victimes de traite aidées par l’OIM étaient des adultes, l’Organisation a également aidé 1 827 enfants, principalement en Amérique centrale. Ils avaient notamment besoin d’abris sûrs, de soins médicaux, de soutien psychosocial, d’aide juridique (s’agissant par exemple de leur statut d’immigrant illégal), de moyens de transport, et d’aide à l’éducation, à la formation, à l’emploi et à la création de petites entreprises.

En décembre 2012, la base de données de l’OIM sur les victimes de traite renfermait des données de base sur 20 000 bénéficiaires dans 85 pays d’origine et 100 pays de destination.

Pour télécharger un exemplaire du rapport annuel de la Division de l’aide aux migrants de l’OIM, veuillez-vous rendre sur : http://www.iom.int/files/live/sites/iom/files/pbn/docs/Migration-Management-annual-review-2012.pdf

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Jonathan Martens
OIM Siège
Tel. +41.227179469
Email: jmartens@iom.int

    Partager ce lien
  • facebook
  • twitter