Haut

« Faisons du Dialogue une réussite, nous le devons à tous les migrants du monde », déclare l’OIM à l’ouverture du Dialogue de haut niveau des Nations Unies sur la migration internationale et le développement

Posté le jeu., oct.-03-2013

États-Unis d'Amérique - Alors que les pays sont réunis à New York pour le 2ème Dialogue de haut niveau des Nations Unies sur la migration internationale et le développement (HLD), l’OIM appelle les dirigeants à surmonter leurs divergences et à convenir de mesures concrètes sur la migration au niveau mondial.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer cette occasion », déclare l’Ambassadeur William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM. « L’occasion nous est donnée d’améliorer le sort de millions de migrants et leur famille. »

Depuis le 1er HLD en 2006, d’autres pays ont pris conscience de l’ampleur de la migration au 21ème siècle, notamment en tant que facteur de développement.

« Nous sommes confrontés à un choix crucial : soit nous choisissons la voie ordinaire et poursuivons notre action comme d’habitude  – un scénario dans lequel les migrants sont les victimes de trafiquants, de passeurs, de recruteurs et d’employeurs peu scrupuleux qui en récoltent les bénéfices, pendant que les avantages immenses de la migration pour le développement des migrants et de leurs pays d’origine et de destination sont balayés », prévient M. Swing.

« Soit nous choisissons la voie de la gouvernance migratoire », poursuit le Directeur général. « Notre priorité serait alors de faciliter la migration plutôt que de la limiter, nous pourrions commencer à voir la migration comme un processus à gérer plutôt que comme un problème à régler, et nous pourrions nous efforcer à aider davantage les individus à réaliser leurs souhaits et développer leur potentiel par le biais de la mobilité. »

L’OIM a émit un ensemble de recommandations à mettre en œuvre en matière de migration internationale, afin d’améliorer les impacts de la migration pour les migrants, les pays d’origine et les pays de destination. Améliorer la perception des migrants et des migrations et lutter contre la xénophobie sont notamment une étape essentielle pour protéger les droits des migrants. Avec le slogan « It’s amazing what migrants bring » (« Incroyable tout ce que les migrants peuvent apporter »), l’OIM présente, lors du HLD, une campagne d’information sur les contributions très largement positives des migrants.

Dans le cadre de ses contributions au HLD, l’OIM présentera également son rapport « Etat des migrations dans le monde 2013 : Bien-être des migrants et développement », qui évalue l’impact des migrations en termes de bien-être individuel humain, au lieu d’étudier uniquement les statistiques migratoires ou l’impact économique des migrations. Il défend également l’amélioration de la qualité de la recherche et de la collecte de données sur la migration, qui servira de base pour élaborer des politiques saines.

Le 2ème HLD a lieu à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York les 3 et 4 octobre 2013. Pour plus d’informations sur les recommandations et les contributions de l’OIM au HLD, veuillez vous rendre sur : www.iom.int/cms/hld2013.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Niurka Piñeiro
OIM New York
Email: npineiro@iom.int
Tel. +1 202 684 0559.