Haut

L’OIM définit un nouveau cadre pour le dialogue mondial sur la diaspora lors d’une conférence charnière

Posté le ven., juin-21-2013

Suisse - Plus de 500 délégués, dont 55 ministres et hauts responsables gouvernementaux, ont participé à la Conférence ministérielle de l’OIM sur la diaspora, qui s’est tenue à Genève, les 18 et 19 juin.

Les gouvernements et les experts ont été invités à partager leurs expériences afin d’identifier de meilleures solutions pour faire participer les communautés, pour les responsabiliser et en faire des acteurs du développement.

Les diasporas ont été définies comme des « communautés transnationales » connectées à plus d’un pays, d’une société ou d’une communauté. Elles comprennent les migrants et leurs descendants qui partagent une identité et un sentiment d’appartenance communs. Elles développent des réseaux qui permettent de mieux faire circuler les biens et services, l’investissement, les compétences et les connaissances et œuvrent en tant qu’ « ambassadeurs » de leurs sociétés d’origines, et stimulateurs de l’échange culturel.

Les participants à la Conférence ont reconnu que les diasporas pouvaient bâtir des ponts entre les Etats et les sociétés et ont appelé à l’élaboration de stratégies locales et mondiales destinées à encourager ce potentiel.

Les délégués ont admis le manque d’information sur les diasporas et ont souligné la nécessité de mieux communiquer dans la conception de politiques visant à faciliter la participation de la diaspora. Cela exigera un renforcement des ambassades et des consulats dans les pays qui accueillent d’importantes diasporas.

Les participants ont mis en avant l’importance de créer un climat propice à la fois dans les pays d’origine et de destination afin de maximiser le potentiel de participation de la diaspora. Cela exigera, entre autre, de mettre en place des politiques d’intégration et des mesures de protection sociale et d’accès à la double nationalité plus efficaces.

Les délégués ont également souligné l’importance des partenariats stratégiques entre les Etats, les organisations internationales, la société civile et le secteur privé en vue de créer un cadre qui permette à la  diaspora de partager ses ressources et de les ramener dans son pays d’origine.

Les participants ont aussi reconnu le rôle que les diasporas peuvent jouer pendant et après les situations de crise humanitaire. Ils ont reconnu qu’il est nécessaire de créer des cadres appropriés afin de renforcer la participation de la diaspora au relèvement d’après-crise.

Les conclusions de cette réunion seront présentées lors du Dialogue de haut niveau de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur la migration internationale et le développement, qui aura lieu à New York, les 3 et 4 octobre 2013.

Pour plus d’informations, veuillez-vous rendre sur http://diaspora.iom.int/  ou contacter

le Secrétariat de l’IDM de l’OIM
Email: idmworkshop@iom.int
Tel: +41 22 717 93 89/ 59

    Partager ce lien
  • facebook
  • twitter