Haut

Des hauts responsables libyens achèvent leur séjour en Espagne sur l’étude des migrations

Posté le mar., oct.-08-2013

Libye - Huit hauts responsables du Ministère libyen du travail et du renforcement de capacités sont rentrés d’un séjour de quatre jours organisé par l’OIM en Espagne pour les familiariser aux meilleures pratiques internationales dans le domaine de la migration de main-d’œuvre.

Pendant son séjour, la délégation, menée par le Ministre adjoint du travail, Ibrahim Abu Ridaa, a rencontré les hauts responsables espagnols de l’emploi et de l’immigration.

La délégation s’est rendue au centre hispano-colombien à Madrid, la capitale. L’objectif de ce centre est de faciliter l’intégration totale des immigrants vivant à Madrid au sein de la communauté. La délégation a été informée sur les services mis à disposition par le centre, notamment des ateliers sur la recherche d’emploi, des programmes d’échange de personnel, des formations professionnelles et des conseils juridiques sur les droits et les obligations dans le domaine de l’emploi et du statut de résidence.

Confrontée à un taux de chômage élevé, en particulier chez les jeunes, et à un afflux de migrants irréguliers qui franchissent les frontières terrestres et maritimes poreuses du pays, l’Espagne connaît des problèmes de gestion des migrations similaires à ceux de la Libye.

En vue de mieux réglementer et favoriser les avantages potentiels de la migration de main-d’œuvre, l’Espagne a instauré des politiques de gestion des frontières et a élaboré des plans de migration de main-d’œuvre, notamment un plan de migration circulaire. Elle sert donc de modèle pour d’autres pays qui connaissent des problèmes similaires et montrent un potentiel pour tirer parti d’avantages semblables en gérant mieux les migrations.

Les responsables libyens se sont également rendus à l’Institut royal Elcano, un forum de recherche destiné à analyser et débattre des affaires internationales, notamment des questions relatives à la migration de main-d’œuvre et aux défis de l’immigration.

A leur retour, les responsables du Ministère du travail et du renforcement de capacités ont l’intention de tirer profit des enseignements reçus en Espagne afin de développer davantage les stratégies de la Libye relatives à la migration de main-d’œuvre et à la gestion des frontières.

La visite de la délégation libyenne en Espagne a été financée par le programme de l’UE intitulé  « Stabiliser les communautés à risque et renforcer la gestion des migrations pour faciliter la transition en Egypte, en Tunisie et en Libye (START) », et coordonnée par l’OIM, le gouvernement libyen et le gouvernement espagnol.

A la fin de la visite, M. Abu Ridaa a déclaré que son pays avait besoin de l’aide de la communauté internationale en matière de gestion des migrations et d’amélioration de la réglementation sur la migration de main-d’œuvre et pour lutter contre la migration irrégulière et le trafic illicite de migrants.

En outre, sur la base des enseignements tirés en termes de bonnes pratiques en Espagne, la Libye œuvrera dans le but de développer et de fournir des services, mais également dans le but de soutenir les mécanismes qui permettront d’attirer une migration de main-d’œuvre et de faciliter l’accueil de ces migrants.

Le programme START, coordonné par l’OIM sur trois ans et financé par l’UE, vise à stabiliser les communautés à risque à travers la Libye, l’Egypte et la Tunisie, en renforçant la gestion des migrations, en fournissant une aide essentielle aux migrants irréguliers et en renforçant les capacités des entités gouvernementales compétentes pour leur permettre d’anticiper et de gérer les défis de la migration.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Othman Belbeisi
OIM Libye
Email: obelbeisi@iom.int

ou

Maysa Khalil
Email: mkhalil@iom.int

    Partager ce lien
  • facebook
  • twitter