Bureau du Directeur général

Le Bureau du Directeur général gère l’Organisation et est globalement responsable de la formulation de politiques cohérentes et de la supervision des activités, de façon à garantir leur conformité avec les priorités stratégiques. Il englobe les unités et les fonctions directement rattachées au Directeur général, qui fournissent des services consultatifs et/ou apportent un appui direct à l’ensemble de l’Organisation.

Le Bureau du Directeur général comprend :

a) le Bureau du Chef de Cabinet ;
b) le Bureau de l’Inspecteur général ;
c) le Bureau des affaires juridiques ;
d) les Conseillers régionaux principaux ;
e) le Porte-parole ;
f) l’Unité de coordination des questions de sexospécificité ;
g) le Médiateur ; 
h) l’Unité de sécurité du personnel.; et
i) le Bureau de la déontologie.

Le Bureau du Chef de cabinet aide le Directeur général à exécuter son mandat et assure la planification stratégique et la coordination des objectifs de politique et de gestion fixés par le  Directeur général ; il facilite le développement et le renforcement de la capacité de gestion et veille à ce que le Siège et les structures hors Siège prennent des mesures appropriées face aux difficultés d’organisation ; il coordonne les activités complexes de l’Organisation, veille à l’obligation redditionnelle, au suivi et à la mise en œuvre des politiques et procédures organisationnelles, et facilite la coordination entre le Siège et les structures hors Siège. Il est également le centre de liaison, au sein du Bureau du Directeur général, pour toutes les questions nécessitant une intervention directe, telles que les questions relatives à la dotation en effectifs, les questions financières et celles relatives à la présentation de rapports.

Le Bureau de l’Inspecteur général contribue à la supervision et au contrôle interne de l’Organisation en exerçant des fonctions d’audit interne, d’évaluation, d’appréciation rapide et d’enquête. Il formule des propositions de mesures correctives pour résoudre les problèmes qui se posent, et veille à ce que les objectifs de l’OIM soient réalisés en conformité avec les règles, règlements et normes éthiques de l’Organisation. Il détecte les fraudes, les gaspillages, les abus et les erreurs de gestion, et contribue à la gestion et à la minimisation des risques.

Le Bureau des affaires juridiques veille à ce que les activités de l’Organisation soient conformes aux dispositions constitutionnelles et autres dispositions pertinentes adoptées par ses organes directeurs, et s’assure que les relations avec les gouvernements, les organisations, les institutions privées et les particuliers reposent sur une base juridique saine. Il donne des conseils, notamment sur les questions constitutionnelles, les privilèges et immunités de l’Organisation et de son personnel, et les questions de contrat et de dotation en effectifs. Il est également le point focal des questions de protection des données, et prodigue des conseils aux bureaux extérieurs et au Siège, afin de garantir que les données personnelles des bénéficiaires de l’OIM seront recueillies, utilisées, transférées et stockées en accord avec les principes de protection des données de l’OIM.

Les Conseillers régionaux principaux assurent la coordination, la communication et la cohérence entre le Siège, les bureaux régionaux et les bureaux de pays à l’appui du Bureau du Directeur général. Ils travaillent sous la direction du Bureau du Chef de Cabinet et en étroite coopération avec le Département de la coopération internationale et des partenariats, d’autres départements du Siège et les bureaux régionaux.

Le Porte-parole conseille le Directeur général et l’équipe de direction sur toutes les questions relatives aux médias et à l’information, et supervise tous les aspects de la communication avec le public au sein de l’Organisation, dont la gestion et la supervision de la Division Médias et communication.

L’Unité de coordination des questions de sexospécificité encourage et appuie la mise en œuvre de la politique du genre défendue par l’Organisation, en fournissant conseils et orientations techniques aux départements du Siège et aux bureaux extérieurs. Elle veille à ce que la parité entre les sexes soit prise en considération dans tous les programmes et dans toutes les politiques de l’OIM, ainsi que dans sa gestion des ressources humaines. Elle s’efforce de sensibiliser aux questions de genre et de migration, en coopérant activement avec des partenaires au niveau interinstitutions, et supervise un réseau de points focaux pour les questions concernant la parité des sexes au Siège et dans les bureaux extérieurs, avec lequel elle collabore.

Le Médiateur est un praticien impartial désigné pour résoudre les différends et les problèmes que rencontrent les membres du personnel sur le lieu de travail, conformément aux normes de pratique et au code d’éthique de l’International Ombudsman Association.

L’Unité de sécurité du personnel gère la sûreté et la sécurité dans toute l’Organisation. Elle établit les responsabilités institutionnelles de l’Organisation en ce qui concerne tous les aspects de la sûreté et de la sécurité au travail, et formule des conseils dans ce sens au Bureau du Directeur général. Elle supervise en outre ses centres d’opération situés dans les centres administratifs, et coopère avec un réseau de points focaux basés dans les bureaux extérieurs.

Le Bureau de la déontologie est chargé de promouvoir des normes de conduite, ainsi qu’une conscience et un comportement éthiques. Il reçoit les allégations de manquements et en assure le suivi, procède aux évaluations initiales et, au besoin, transmet les cas à d’autres départements/unités du Siège. Il reçoit en outre les demandes d’information et conseille les membres du personnel sur la participation à des activités externes et sur des questions concernant les conflits d’intérêts.