Groupe Mondial sur la Migration

La collaboration de l'OIM avec le système des Nations Unies et ses institutions est encore renforcée par son appartenance au Groupe mondial sur la migration (GMG). Ce groupe interinstitutions qui se réunit aux niveaux de l'exécution et des chefs de secrétariat a pour objectif de promouvoir une large application de l'ensemble des normes et instruments internationaux et régionaux pertinents relatifs à la migration, tout en fournissant une impulsion solide et cohérente afin d'améliorer l'efficacité générale de la politique et des mesures opérationnelles adoptées par la communauté internationale et les Nations Unies face aux chances et défis de la migration internationale.

Le GMG est l'émanation du Groupe de Genève sur la migration, créé en avril 2003 par les chefs de secrétariat de l'OIM, de l'Organisation internationale du Travail (OIT), du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH), de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), et de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Au début de 2006, le Groupe de Genève sur la migration a été élargi au Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (ONU-DESA), au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et à la Banque mondiale. Son mandat a été redéfini, et il a été renommé « Groupe mondial sur la migration » (GMG). En novembre 2007, le GMG a admis quatre nouveaux membres – l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), les commissions régionales des Nations Unies, et l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR). En 2010, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU-Femmes) ont été admises en tant que membres, portant à 16 le nombre d'institutions membres du GMG.

Briefing of United Nations Member States on the activities of the Global Migration Group. (© IOM 2007. Photo: Anke Strauss)

Le GMG se réunit régulièrement, sous une présidence tournante de six mois. L'OIM a présidé le GMG de janvier à juin 2007. Les organisations ayant assuré la présidence ces dernières années sont :

  • L'UNITAR, de juillet à décembre 2009
  • Le PNUD, de janvier à juin 2010
  • Le HCDH, de juillet à décembre 2010
  • L'UNICEF, de janvier à juin 2011

De juillet à décembre 2011, la présidence est assurée par l'UNESCO.

Membres

Groupes de travail

Le GMG a deux groupes de travail, coprésidés par l'OIM :

  • Groupe de travail sur l'intégration de la migration dans les stratégies de développement national, coprésidé par l'OIM et le PNUD
  • Groupe de travail sur les données et la recherche, coprésidé par l'OIM et ONU-DESA.

Documents du GMG

Un Manuel sur l'intégration de la migration dans la planification du développement Handbook on Mainstreaming Migration into Development Planning , élaboré à l'initiative de l'OIM, a été lancé en tant que publication du GMG en 2010.

Outre les documents énumérés ci-après, l'OIM a contribué à la réalisation d'une série d'autres documents disponibles sur le site Web du GMG.