Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 81 292 ; décès en mer : 1 985

Posted: 
06/20/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants

Suisse - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, au 18 juin 2017, 81 292 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer. Près de 85 pourcent sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre la Grèce, Chypre et l’Espagne. A la même date l’année dernière, ils étaient 215 702.

D’après Flavio Di Giacomo, porte-parole de l’OIM à Rome, au moins 4 860 migrants ont été secourus au large des côtes nord-africaines depuis vendredi. Certains ont été débarqués à terre lundi 19 juin et ne sont dont pas compris dans le tableau ci-dessus.

M. Di Giacomo a également signalé que le personnel de l’OIM à Palerme a enregistré le témoignage suivant de rescapés du dernier naufrage lundi : une embarcation transportant 130 migrants a quitté la Libye jeudi. Après plusieurs heures passées en mer, les rescapés racontent qu’un groupe de passeurs libyens (les rescapés les ont appelés des « pirates ») s’est approché de leur bateau et a volé leur moteur. Après avoir dérivé pendant plusieurs heures, l’embarcation a chaviré. Des pêcheurs libyens n’ont pu secourir que quatre survivants (deux Soudanais et deux Nigériens) et les ont transférés sur un autre bateau qui se trouvait dans le secteur à destination de l’Italie.

Ce second bateau a ensuite été secouru par les navires des patrouilles européennes et le navire CP941 des garde-côtes italiens qui ont débarqué un total de 1 096 migrants à Palerme. D’après les rescapés, la grande majorité des migrants disparus étaient des ressortissants soudanais.

Lundi dernier, l’OIM à Rome a rapporté que sept autres migrants seraient portés disparus et que les garde-côtes italiens ramenaient d’autres survivants à Messine. D’autres survivants débarqués à Reggio Calabria ont raconté qu’un bateau transportant environ 85 hommes, femmes et enfants avait été aperçu par d’autres qui avaient réussi à rester à flot. Certains auraient survécu et auraient été secourus par les garde-côtes libyens. Les victimes seraient des familles avec des enfants d’origine marocaine et syrienne.

Avec ces nouvelles informations, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) fait bientôt état de quelque 2 000 décès dans la Méditerranée cette année. Ce chiffre sera dépassé si la Libye confirme un deuxième ou troisième naufrage. Bien que ces 2 000 décès soient moins nombreux que ceux enregistrés à la même période l’année dernière, la barre des 2 000 décès en Méditerranée sera néanmoins dépassée pour la quatrième année consécutive.

Christine Petré, de l’OIM en Libye, a signalé lundi que le 16 juin, 775 migrants (678 hommes, 82 femmes et 15 enfants) ont été secourus par la branche d’Azzawya des garde-côtes libyens au large de Sabratha. Les corps de huit hommes et femmes ont été retrouvés dans le secteur d’Al Mutred, à l’ouest d’Azzawya. L’un des corps a été découvert par des habitants de la ville et le reste par le Croissant-Rouge libyen.

Le 17 juin, 25 migrants (tous des hommes) ont été secourus au large de Zwara par des pêcheurs locaux ; 110 migrants seraient portés disparus. Le même jour, les corps d’un homme et d’une femme ont été retrouvés à Sabratha par des locaux. L’OIM enquête actuellement pour savoir si ses victimes pourraient faire partie des passagers principalement soudanais portés disparus depuis cet incident, selon certains rescapés arrivés cette semaine à Palerme (voir ci-dessus).

L’OIM rapporte également que le 18 juin, 123 migrants (dont des enfants), ont été secourus au large des côtes d’Azzawya par des pêcheurs locaux et les corps de sept hommes et femmes ont été retrouvés dans la même zone. Les corps de neuf autres hommes et femmes ont été découverts à Tajoura, à l’est de Tripoli, par le Croissant-Rouge libyen.

Compte tenu des missions de sauvetage de ces derniers jours, le nombre total de personnes secourues passe la barre des 10 000, portant le total à 10 034.

Cette année, 277 corps ont été retrouvés sur les côtes libyennes tandis que 10 034 migrants ont été secourus dans les eaux libyennes.

A travers le monde, le MMP fait état de 2 718 décès au 18 juin (voir tableau ci-dessous). La région méditerranéenne représente la plus grande proportion de décès, soit environ 70 pourcent du total dans le monde.

Ces derniers jours, aux chiffres régionaux du MMP s’ajoutent : un incident de mai dernier au cours duquel huit Ethiopiens ont été retrouvés asphyxiés dans la région tanzanienne de Ruvuma (ils se dirigeaient apparemment vers l’Afrique du Sud) ; cinq corps ont été découverts dans un bateau au large des côtes de Murcia, en Espagne ; un migrant serait mort en tombant d’un camion à Azzawya, en Libye ; 26 corps ont été retrouvés au large des côtes libyennes le week-end dernier ; et 126 migrants sont portés disparus d’un naufrage au large des côtes libyennes (information rapportée par les rescapés débarqués à Palerme). Le MMP fait également état de plusieurs noyades dans le fleuve le long de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, et de plusieurs décès, à l’intérieur des frontières mexicaines, de migrants se dirigeant vers les Etats-Unis. 

Dernière infographie mise à jour dans la Méditerranée : http://migration.iom.int/docs/MMP/200617_Mediterranean_Update.pdf

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, veuillez-vous rendre sur : http://migration.iom.int/europe

Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int 
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int