Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018 : 33 400 ; décès en mer : 785

Posted: 
06/08/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, 33 400 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en date du 6 juin 2018. A ce jour ce mois-ci, 1 190 arrivées ont été enregistrées en Italie, en Grèce et en Espagne, dont la majorité dans ce dernier pays (47% du total d’arrivées en Europe).

En date du 6 juin 2017, ils étaient 73 078 à aborder les côtes européennes, soit une baisse significative de 55 pourcent par rapport à la même date l’an dernier.

 

 

NOMBRE TOTAL D’ARRIVEES ET DE DECES EN MER 2017-2018

1er JANVIER– 6 JUIN 20I8

1er - 6 JUIN 2018

1er JANVIER – 6 JUIN 2017

Pays d’arrivée

Arrivées

Décès

Arrivées

Arrivées

Décès

Italie

13 808

500
(Itinéraire méd. Centrale)

378

61 201

1 668
(Itinéraire méd. centrale)

Grèce

11 236*
(au 05/06)

45
(Itinéraire méd. Orientale)

251
(au 05/06)

7 443

37
(Itinéraire méd. Orientale)

Chypre

47

0

273

Espagne

 

8 309

240
(Itinéraire méd. Occidentale)

561

 

4 161
(au 31/05)

59
(Itinéraire méd. Occidentale)

Total estimé

33 192

785

1 190

73 078

1 764

Les données sur les décès de migrants sont recueillies par le Centre mondial d’analyse des données sur la migration de l’OIM
Tous les chiffres sont des estimations minimales
Le nombre d’arrivées est basé sur les données des gouvernements respectifs et des bureaux de l’OIM sur le terrain
*Données non officielles concernant uniquement les frontière maritimes, recueillies par le personnel régional de l’OIM en Grèce et par les autorités grecques

D’après Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, les 13 808 migrants qui sont arrivés par la mer en Italie cette année sont 77,44 pour cent de moins que l’an dernier à la même période, lorsque 61 201 migrants irréguliers et réfugiés étaient arrivés en Italie et représentent une baisse de 80 pour cent par rapport aux 70 222 migrants arrivés à cette période en 2016.

Le nombre d’arrivées en Italie au mois de mai représente un peu plus d’un sixième du volume de mai dernier, et un cinquième de celui de mai 2016 (voir tableau ci-dessous).

Arrivées par la mer en Italie, en Grèce et en Espagne

Pays

Total 2014

Total 2015

Total 2016

Total 2017

Italie

170 100

153 842

181 436

119 369

Grèce

34 442

853 650

173 614

29 595

Espagne

N/A

5 309

8 162

22 108

 
Flavio Di Giacomo a ajouté que la principale nationalité des migrants arrivés par la mer en Italie entre le 1er janvier et le 30 avril était tunisienne (1 910), suivie des Erythréens (1 810). Pendant la même période en 2017, la majorité des migrants étaient d’origine nigériane (5 253), suivis des Guinéens (4 184).

 

 

 

 

 

 

Arrivées par la mer en Italie - Principaux pays d’origine
Comparaison 1er janvier - 30 avril 2018/2017
(Source : Ministère italien de l’intérieur)

Principaux pays d’origine

2018

2017

Tunisie

1 910

231

Erythrée

1 810

1 044

Nigéria

695

5 253

Soudan

536

887

Côte-d’Ivoire

526

3 920

Pakistan

436

1 026

Mali

417

1 879

Guinée

404

4 184

Algérie

311

404

Sénégal

279

2 555

Libye

258

172

TOTAL
TOUS pays d’origine

9 467

37 235

 

ARRIVEES PAR LA MER EN ITALIE
Janvier - décembre 2018/2017/2016
(source : Ministère de l’intérieur italien)

 

2018

2017

2016

Janvier

4 189

4 468

5 273

Février

1 058

8 971

3 828

Mars

1 049

10 853

9 676

Avril

3 171

12 943

9 149

Mai

3 963

22 993

19 925

Juin

378
(au 06/06)

23 524

22 371

Juillet

 

11 461

23 552

Août

 

3 914

21 294

Septembre

 

6 282

16 975

Octobre

 

5 988

27 384

Novembre

 

5 645

13 962

Décembre

 

2 327

8 047

D’après Kelly Namia de l’OIM, en date du 5 juin, 11 236 migrants sont entrés en Grèce par la mer, soit une hausse de 51 pour cent par rapport à la même période l’an dernier.

 

ARRIVEES PAR LA MER EN GRECE

Période

1er jan - 31 dec
2014

1er jan - 31 dec
2015

1er jan - 31 dec
2016

1er jan - 31 dec
2017

1er jan - 2 juin
2018

Total

34 442

853 650

173 614

29 501

11 236

*Données non officielles recueillies par l’OIM en Grèce et les autorités grecques

Dans les eaux espagnoles, en date du 6 juin 2018, Ana Dodevska de l’OIM fait état de 8 309 migrants arrivés dans le pays par l’itinéraire de la Méditerranée occidentale, dont 240 décès. Pendant la première semaine de juin seulement, l’OIM a enregistré 561 arrivées par la mer.

Compte tenu du nombre plus élevé d’arrivées par la mer en juin par rapport à 2015 (414) mais plus faible qu’en 2016 (715) et 2017 (2 352), le nombre d’arrivées par la mer en Espagne ne cesse de croître depuis 2015 (voir ci-dessous).

 

Arrivées par la mer en Espagne 2015-2018 - répartition mensuelle

 

2018

2017

2016

2015

Janvier

 1 400

1 049

492

264

Février

1 102

535

222

44

Mars

867

842

351

280

Avril

1 258

900

451

243

Mai

3 121

835

575

512

Juin

561 (au 06/06)

2 352

715

414

Juillet

-

2 164

458

409

Août

-

2 203

934

417

Septembre

-

1 486

1 248

621

Octobre

-

3 616

1 110

1 059

Novembre

-

4 061

854

557

Décembre

-

2 065

752

492

TOTAL

8 309

22 108

8 162

5 309

ARRIVEES EN ESPAGNE - 2018

 

Mer

Terre

Total

Janvier

1 400

782

2 182

Février

1 102

416

1 518

Mars

867

417

1 284

Avril

1 258

448

1 706

Mai

2 880

170

3 050

Juin

561

0

561

TOTAL

8 309

2 233

10 542

cid:image001.png@01D3FE79.8E5F3B20

Les mouvements à travers les Balkans occidentaux ont continué de s’intensifier en mai, atteignant 2 838 migrants et réfugiés enregistrés en Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et en Albanie. C’est le chiffre le plus élevé recensé depuis le début de l’année.

Entre janvier et mai 2018, les autorités en Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et en Albanie ont recensé 7 402 nouveaux migrants et réfugiés. Plus de la moitié d’entre eux ont été enregistrés en Bosnie-Herzégovine, soit 4 841. Environ 520 nouveaux migrants et réfugiés entraient dans le pays chaque semaine. Près de la moitié des individus enregistrés en Bosnie-Herzégovine cette année sont originaires du Pakistan (22%) et de République arabe syrienne (22%) suivis des Afghans (14%), des Iraniens (10%) et des Iraquiens (8%).

Depuis le début de l’année, les autorités au Monténégro ont enregistré 1 362 migrants et réfugiés, principalement originaire de République arabe syrienne (46%), du Pakistan (13%) et d’Algérie (12%).

En Albanie, 1 199 migrants et réfugiés ont été enregistrés cette année. Parmi ces trois pays, seules les autorités albanaises ont fait état d’une baisse du nombre d’arrivées ce mois-ci, passant de 293 cas recensés en avril à 147 en mai. Toutefois, les activités de suivi du flux de la DTM dans le nord du pays indiquent une intensification des mouvements vers le Monténégro. En mai, les autorités ont enregistré 139 migrants et réfugiés sortant du pays (dans la région de Skhodra), soit une hausse de 200 pour cent par rapport aux 40 recensés en avril et une augmentation de 10 pour cent par rapport aux 126 identifiés en mars.

Arrivées de migrants en Albanie, au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine Jan-mai 2018

Le 6 juin, 17 migrants ont été rapatriés vers les côtes libyennes par les garde-côtes à Sabratha. A la recherche d’une vie meilleure et de possibilités de travail, neuf hommes, sept femmes et un garçon ont embarqué à bord d’une embarcation en bois à Zouara. Les migrants étaient originaires du Ghana, du Niger, du Nigéria, de Côte-d’Ivoire et du Soudan.

Dès leur débarquement, les migrants one reçu une assistance médicale. Aucune victime ne serait à déplorer. A ce jour en 2018, 6 852 migrants ont été rapatriés vers les côtes libyennes par les garde-côtes libyens. Après leur débarquement, les migrants ont été transférés par les autorités libyennes vers un centre de détention à Zintan. Tout en réclamant des alternatives à la détention, l’OIM continue de fournir une aide d’urgence aux migrants dans les centres de détention, notamment une aide médicale et un soutien psychosocial, ainsi qu’une aide au retour humanitaire volontaire.

A travers le monde, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) fait état de 1 401 décès ou disparitions de migrants à ce jour en 2018. Dans la Méditerranée seulement, 785 migrants ont péri depuis le début de l’année. Samedi dernier, un bateau transportant environ 180 personnes a chaviré au large de l’archipel des Kerkennah, à Sfax, en Tunisie. En date du 7 juin, les autorités tunisiennes ont repêché 73 corps, dont 53 ressortissants tunisiens. Environ 39 personnes restent portées disparues.

Dans le Golfe d’Aden, au moins 62 migrants sont morts ou ont disparu lorsque l’embarcation qui les transportait de la Somalie vers le Yémen a chaviré le 6 juin. Les corps de 46 migrants (37 hommes et 9 femmes) ont été repêchés, tandis que 16 personnes seraient toujours portées disparues et présumées mortes noyées. Le personnel de l’OIM sur le terrain a fourni une aide aux 39 rescapés qui ont réussi à atteindre le rivage.

D’autres décès ont été ajoutés à la base de données du MMP depuis lundi dernier. Dans l’Etat mexicain de Coahuila, un jeune homme est mort après être tombé d’un train de marchandises près de la ville de Ramos Arizpe, le 6 juin. A la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, un homme de 40 ans s’est noyé en tentant de traverser à la nage pour atteindre la frontière de Tijuana vers la Californie. Son corps a été découvert le 3 juin par les autorités de la protection civile mexicaines.

En outre, l’équipe du MMP a reçu des données du Bureau du médecin légiste du Comté de Pima concernant les corps de migrants retrouvés au sud de l’Arizona en mars et avril 2018. Ces deux derniers mois, les corps de 24 personnes mortes en tentant de traverser le désert de Sonora vers les Etats-Unis ont été amenés au Bureau du médecin légiste du Comté de Pima, à Tucson, en Arizona.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les migrants disparus, cliquez ici (en anglais).

 

Décès de migrants à travers le monde
(1er janvier - 6 juin)
(Source : Projet sur les migrants disparus)

REGION

2018

2017

Méditerranée

785

1 764

Europe

29

33

Moyen-Orient

53

40

Afrique du Nord

51

307

Corne de l’Afrique

124

103

Afrique subsaharienne

82

122

Asie centrale

52

-

Asie du Sud-Est

46

45

Asie du Sud

4

1

Asie de l’Est

3

1

Amérique du Nord

-

1

USA/Mexique

112

131

Amérique centrale

31

35

Caraïbes

19

92

Amérique du Sud

10

-

Total

1 401

2 675

Dernière infographie sur la Méditerranée : ici
Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int
Mircea Mocanu, OIM Roumanie, Tel :  +40212115657, Email : mmocanu@iom.int
Dimitrios Tsagalas, OIM Chypre, Tel : + 22 77 22 70 ; E-mail : dtsagalas@iom.int
Flavio Di Giacomo, Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée, Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel mobile :  +216 28 78 78 05, bureau :  +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int