La Directrice régionale de l’OIM en visite à l’est de l’Ukraine : « la plus grave crise en Europe »

Posted: 
06/12/18

Kiev - « L’Ukraine connaît la plus grave crise du déplacement en Europe depuis les guerres des Balkans », a déclaré Argentina Szabados, Directrice régionale de l’OIM pour l’Europe du Sud-Est, l’Europe de l’Est et l’Asie centrale. « Aujourd’hui dans sa cinquième année, avec des milliers de morts et 1,5 million de déplacés, il est scandaleux que ce conflit soit aussi oublié. »

Elle s’est exprimé à son retour à Kiev, la capitale ukrainienne, dimanche 10 juin, après une visite dans les zones touchées par le conflit à l’est de l’Ukraine.

« J’ai été particulièrement touchée par le fait qu’un tiers des personnes affectées sont des personnes âgées, qui n’ont presque rien. Comment peuvent-elles subvenir à leurs propres besoins, s’assurer qu’elles aient assez de nourriture, de carburant, de vêtements chauds ou de médicaments et réparer leurs habitations qui ont été détruites par les bombardements ? »

Le conflit à l’est de l’Ukraine s’est intensifié ces dernières semaines, provoquant une destruction massive et faisant des victimes aussi bien militaires que civils, aggravant ainsi la souffrance des deux côtés de la ligne de contact.

Malgré tout cela, les efforts de réponse à la crise en Ukraine restent sous-financés. Le Plan d’action humanitaire pour l’année dernière n’était financé qu’à hauteur de 37 pour cent. Le plan de cette année n’a reçu que 17 pour cent des 38 millions de dollars demandés.

La Directrice régionale s’est rendue dans le pays pour montrer la solidarité de l’OIM avec les communautés touchées par le conflit, en passant du temps avec les communautés, le personnel, les donateurs et les partenaires dans le pays. L’OIM fournit une aide humanitaire directe, une formation et des allocations à l’emploi, soutient les initiatives de cohésion sociale et de consolidation de la paix et aide à réhabiliter les infrastructures sociales. Depuis l’annexion de la Crimée et l’éclatement du conflit en 2014, l’OIM a aidé plus de 245 000 déplacés internes et victimes du conflit.

« Il est d’une importance capitale d’aider les plus vulnérables, aussi bien les déplacés que les populations locales pour prévenir le conflit et maintenir la paix, comme le fait l’OIM », a déclaré Vadym Chernysh, Ministre chargé des territoires temporairement occupés et des déplacés internes d’Ukraine, lors de sa rencontre avec Mme Szabados.

A son retour de la région de Donetsk, Mme Szabados a parlé d’« histoires bouleversantes » qu’elle a entendues et vues. Elle a salué la résilience de ceux qui ont réussi à recommencer à zéro en créant des entreprises prospères ou en trouvant un emploi au sein de leurs nouvelles communautés. « L’OIM leur a fourni des ressources supplémentaires - du capital et une formation - mais c’est leur propre motivation et leur courage qui rendent le résultat si impressionnant. »

« La participation de la communauté internationale est vitale pour aider les plus vulnérables, soutenir des millions d’Ukrainiens touchés par le conflit et favoriser le relèvement. Le peuple ukrainien doit se remettre sur pied et bâtir un avenir rempli d’espoir », a-t-elle ajouté. « Il est temps d’agir. »

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joe Lowry, Bureau régional de l’OIM pour l’Europe du Sud-Est, l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, Tel. +436603776404, email : jlowry@iom.int
Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel. + 38 044 568 50 15 ou +38 067 447 97 92, email : vzhluktenko@iom.int

  • Une maison détruite par des bombardements dans la région de Luhansk, où l’OIM fournit une aide financière aux habitants vulnérables. Photo : OIM/2018

  • La Directrice régionale de l’OIM, Argentina Szabados, assiste à des cours de couture soutenus par l’OIM à Kramatorsk, à l’est de l’Ukraine. Photo : OIM/2018