Le Costa Rica et le Panama ouvrent des centres d’information pour les migrants à la frontière de Paso Canoas

Posted: 
05/26/15

Costa Rica - Pour aider les migrants vulnérables au poste-frontière de Paso Canoes entre le Panama et le Costa Rica, l’OIM et les autorités des deux pays ont ouvert deux centres qui fourniront aux migrants des informations fiables sur leurs droits et les services à leur disposition.

« Ces centres répondront à un besoin en matière de prévention des risques, d’aide et d’information aux migrants de nationalités différentes », a déclaré Celmira Nuñez, déléguée panaméenne de la migration. Luis Juárez, responsable des douanes, et Xinia Contreras, Maire de la municipalité de Corredores, ont également participé à l’ouverture.

Le poste-frontière est le principal couloir terrestre entre les deux pays. D’après le Service national panaméen de la migration, en 2014, il a été emprunté par 421 724 personnes de plus de vingt nationalités des Amériques, d’Afrique et d’Asie.

Il est également l’itinéraire principal des indigènes Ngöbe-Buglé, qui migrent chaque année vers le Costa Rica pour travailler dans les plantations de café.

Les autorités ont également détecté un nombre croissant de femmes, de mineurs non accompagnés, de demandeurs d’asile, d’autochtones et de personnes d’autres origines qui transitent par la région et qui sont vulnérables à la traite, à l’exploitation, à la violence sexuelle, à l’extorsion, aux enlèvements et à d’autres crimes.

Les centres aideront les migrants à prendre des décisions en connaissance de cause et à chercher de l’aide le cas échéant. En plus de fournir des informations essentielles, les centres signaleront également les risques associés à la migration illégale et sa relation avec le crime organisé, notamment la traite et le trafic illicite de personnes et le travail forcé.

Le projet est soutenu par l’OIM et la Commission permanente pour la protection et l’aide aux migrants vulnérables (COPPAMI) par le biais du « Programme régional de l’OIM en Mésoamérique » et du « Programme commun visant à améliorer la sécurité humaine des migrants temporaires Ngöbe et Buglé. »

Depuis juillet 2013, la COPPAMI sert de forum bilatéral en vue de renforcer la communication, la formation, la coordination et l’action commune entre plus de 15 institutions costaricaines et panaméennes.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Sofia Salas, OIM Costa Rica, Tel. +506 2212-5304. Email: ssalas@iom.int