Les autorités libyennes sont formées par l’OIM aux meilleures pratiques de gestion des données migratoires

Posted: 
10/10/17
Themes: 
Capacity Building, Integrated Border Management

Tunis - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a formé, cette semaine (3-5/10), des responsables libyens à la gestion des données migratoires. Les fonctionnaires provenaient de la Direction de lutte contre la migration illégale (DCIM), des ministères des affaires étrangères et du travail, du Bureau des statistiques et des départements du contrôle des passeports et des postes-frontières.

La formation de trois jours, qui s’est tenue à Tunis et qui a eu lieu dans le cadre du projet intitulé Enhance Lifesaving Operations at Sea by the Libyan Coast Guard financé par le gouvernement suisse, a permis aux participants d’avoir un aperçu des données recueillies par la Matrice de suivi des déplacements de l’OIM en Libye, des concepts fondamentaux et généraux de la bonne gestion des données et des meilleurs outils pour les recueillir.

« Je sais que nous n’en sommes encore qu’au début de la formation mais je vois déjà qu’un travail remarquable est accompli par l’Organisation internationale pour les migrations à la fois en termes de collecte et d’utilisation adéquate des données », a déclaré Salwa Mohamed Sriti, du Bureau des statistiques. « Nous pouvons notamment améliorer la participation des habitants locaux lors de la collecte d’informations par le personnel de la DTM. »

La formation a également permis d’apprendre à mettre en place des systèmes d’information efficaces. Franz Prutsch, spécialiste thématique régional de l’OIM, a expliqué l’importance de la chaîne «  source, processus, résultat » en termes d’analyse et d’utilisation des données, et a mis en avant la pertinence d’une base de données facile d’utilisation et de la création de réseaux internes.

« Il existe toujours des données disponibles et prêtes à être utilisées mais elles doivent être traitées dans un contexte approprié pour être exploitées au mieux », a-t-il déclaré.

La formation est une première étape vers le développement de modes opératoires normalisés pour la gestion des données migratoires dans le but d’aider toutes les directions libyennes concernées à recueillir et à analyser les données aux fins des futures stratégies gouvernementales.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Libye :
Othman Belbeisi, Tel : +216 29 600 389, Email : obelbeisi@iom.int
Maysa Khalil, Tel : +216 29 600 388, Email : mkhalil@iom.int

  • Sub Saharan African migrants about to leave Libya on one of the voluntary humanitarian return charters, organized by IOM. IOM has been training Libya authorities to build up and enhance their migration management capacity which in turn should ensure these migrants’ human rights are protected. Photo: UN Migration Agency