Les missions de recherche et de sauvetage de l’OIM dans le désert du Sahara sauvent 1 000 migrants

Posted: 
08/08/17
Themes: 
Counter-Trafficking, Human Smuggling, Integrated Border Management

Dirkou – Au total, un millier de migrants ont été secourus par les opérations de recherche et de sauvetage de l’OIM depuis le mois d’avril au nord du Niger.

Entre le 19 et le 25 juillet, l’OIM a effectué une mission d’évaluation des itinéraires migratoires dans le désert de Ténéré et dans la région entourant la frontière du Niger avec la Libye. L’objectif de la mission était d’améliorer les sauvetages de migrants, en comprenant mieux comment aider les migrants en détresse le long de cet itinéraire en vue de renforcer la capacité de gestion des migrations du gouvernement nigérien. Le rapport intégral de la mission peut être consulté ici.

En coopération avec le Département de la protection civile (DPC) du Niger, l’OIM a parcouru plus de 1 400 kilomètres à la fin juillet, dans le nord du pays, pour observer l’évolution des flux migratoires et les nouvelles routes empruntées, tout en sauvant plus de 150 migrants en détresse.

Les opérations de recherche et de sauvetage font partie intégrante du projet « Migrants Rescue and Assistance in Agadez Region (MIRAA) », financé par le gouvernement des Pays-Bas, et qui complète l’initiative plus large « Migrant Resource and Response Mechanism (MRRM) », développée par l’OIM au Niger et financée par l’Union européenne.

Depuis janvier, plus de 60 000 personnes ont été observés entrant au Niger, dont seulement la moitié ont été recensés comme quittant le pays par les deux points de contrôle des flux à Séguédine et Arlit. Par rapport à l’année précédente, beaucoup moins de migrants sont entrés et sortis du pays.

Suite à cette récente mission d’évaluation et au vu de la dangerosité accrue des itinéraires empruntés par les passeurs, l’OIM souhaite mettre en place des points de contrôle des flux dans le pays.

« J’ai été choqué lorsqu’à Toummo, non loin de la frontière entre le Niger et la Libye, nous avons rencontré un large groupe de femmes principalement originaires du Nigéria et du Ghana qui dormaient dans un hangar sombre à quelques pas du poste frontière, attendant leur prochain départ vers le nord », a déclaré Alberto Preato, chargé du Programme MRRM pour l’OIM au Niger.

« Nous devons mieux comprendre comment les réseaux de traite et de trafic illicite d’êtres humains se recoupent et accroître notre présence dans ces zones isolées afin de fournir des informations, de l’aide et des solutions aux migrants dans le besoin », a-t-il ajouté.

Pendant l’une des missions de recherche et de sauvetage, conduite en coopération avec le Protection civile nigérienne, le personnel de l’OIM a secouru 23 migrants gambiens et sénégalais, dont une petite fille de 7 ans, qui avaient été abandonnés par leurs chauffeurs.

Pendant sa mission, le personnel a rencontré des migrants qu’il avait déjà rencontrés dans les ghettos d’Agadez. Même après avoir été informés des dangers et des risques de la migration irrégulière par leurs agents de mobilisation communautaire, ces migrants avaient quand même décidé de tenter leur chance en se rendant en Libye.

« J’ai le sentiment d’avoir échoué d’une certaine manière, mais je suis content qu’ils soient en vie », a déclaré l’un des agents de mobilisation.

« Ce qui s’est passé aujourd’hui est un miracle mais je n’ai jamais eu aussi honte », a confié l’un des survivants. « J’aurais dû les écouter, je n’aurais jamais dû entreprendre ce périple », a-t-il ajouté.

Les migrants secourus récupèrent désormais au centre de transit de l’OIM à Agadez en attendant une aide au retour volontaire vers leurs pays d’origine. L’initiative comprend tout un éventail de services telles que l’aide directe, l’aide au retour volontaire et la réintégration.

L’OIM entend non seulement continuer à fournir une aide vitale aux migrants en détresse mais également renforcer la stabilisation des communautés en soutenant les initiatives communautaires le long des itinéraires migratoires au nord du Niger.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Alberto Preato, OIM Niger, Tel : +227 8053 5933, Email : apreato@iom.int

 

  • IOM and Nigerien Civil Protection rescue 23 Gambian and Senegalese migrants who had been abandoned by their drivers. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017

  • IOM together with the Nigerien Civil Protection rescue 23 Gambian and Senegalese migrants who had been abandoned by their drivers. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017