L’OIM accueille plus de 2 000 migrants et réfugiés vulnérables transférés depuis les îles Egée

Posted: 
10/09/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Refugee and Asylum Issues

Athènes - Entre le 1er juillet et le 5 octobre, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a fourni un hébergement sûr à 2 272 migrants et réfugiés vulnérables qui ont été transférés depuis le nord-est des îles Egée vers des structures du gouvernement grec sur le continent. Quelque 889 enfants, 309 filles et 496 garçons, faisaient partie du groupe réinstallé en vue d’atténuer la pression exercée sur l’île et les difficultés rencontrées par ce groupe. 

Le gouvernement grec a démarré le processus de décongestion des îles en juillet et les transferts sont montés en flèche en août 2018 d’après Christine Nikolaidou, chargée de presse de l’OIM en Grèce. Elle a également expliqué que ces mouvements devraient se poursuivre dans les prochaines semaines. 

La majorité de ces migrants et réfugiés vulnérables - 875 personnes - sont actuellement hébergés dans le centre d’hébergement ouvert de Volvi, au nord de la Grèce. Quelque 555 autres ont été transférés vers le centre de Vagiochori, 229 vers celui de Malakasa et 221 vers celui d’Oinofyta. 

« Nous sommes arrivés à Volvi depuis Moria il y a 10 jours. Nous nous attendions à voir quelque chose de similaire à Lesbos. Heureusement, nous avons été favorablement surpris ; nous avons des chambres privées avec tous les équipements », ont confié Mahmoud Mouri et sa femme Diana Ibrahim. Ce sont des Kurdes originaires d’Afri, en Syrie. « Nous nous sentons en sécurité et à l’aise. » 

Les migrants et réfugiés ont été relocalisés principalement des îles de Lesbos, de Samos et de Chios vers 12 centres d’hébergement ouverts, où l’OIM est l’organisme officiel de gestion des sites. Dans tous les sites, l’OIM travaille avec les coordonnateurs, les interprètes, les conseillers juridiques, le personnel de soutien communautaire, les psychologues, les bricoleurs et les ingénieurs pour garantir des conditions d’hébergement et des équipements sûrs et fonctionnels. 

« L’OIM soutient le gouvernement grec dans la décongestion des îles en renforçant la capacité d’hébergement sur le continent. Notre priorité est d’offrir à toutes les personnes arrivant des îles des conditions de vie dignes, ce que nous faisons en coordination avec le Ministère de la politique migratoire et avec le financement de la Commission européenne », a déclaré Gianluca Rocco, chef de mission de l’OIM en Grèce. « Nous reconnaissons et respectons les vulnérabilités de ces personnes et nous cherchons à atténuer leur souffrance en améliorant leur quotidien. » 

Des personnes de 24 nationalités différents sont actuellement hébergées dans les centre d’hébergement ouverts, notamment :

  • 1 136 de République arabe syrienne
  • 437 d’Iraq
  • 276 d’Afghanistan
  • 50 du Congo
  • 46 de Somalie
  • 41 de République islamique d’Iran

Les femmes enceintes, les parents isolés, les mineurs non accompagnés, les personnes souffrant de traumatismes physiques et mentaux et les familles avec des enfants en bas âge sont actuellement prioritaires dans le cadre du programme de décongestion des îles. La vulnérabilité de chaque cas doit être certifiée par les autorités grecques. Dans la plupart des cas, les bénéficiaires attendent une décision officielle concernant leur demande d’asile.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Christine Nikolaidou, OIM Grèce, Tel : +30 210 99 19 040 (Ext. 248) Email : cnikolaidou@iom.int

  • IOM staff are present in the facilities to ensure safe and functional accommodation conditions. Photo: IOM