L’OIM alloue 200 000 dollars pour aider les victimes du tsunami en Indonésie

Posted: 
10/02/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Migration and Environment

Jakarta - L’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) a alloué 200 000 dollars de son fonds d’urgence pour démarrer une opération d’urgence suite au puissant séisme et tsunami qui ont frappé l’île indonésienne de Sulawesi vendredi. 

« L’OIM a rencontré des fonctionnaires du gouvernement, notamment le Ministère des affaires sociales, et d’autres organismes des Nations Unies pour parler des priorités et besoins immédiats identifiés par le gouvernement. Nous voulons cibler les domaines où notre intervention peut avoir le meilleur impact positif possible et contribuer du mieux possible aux efforts du gouvernement. Nous ferons des propositions qui pourraient inclure le déploiement de notre matrice de suivi des déplacements (DTM)- un outil qui cartographie le nombre de personnes déplacées, leur lieu de déplacement et leurs besoins immédiats, afin d’éclairer l’action humanitaire », a déclaré Mark Getchell, chef de mission de l’OIM en Indonésie. 

L’OIM pourrait également intervenir dans l’établissement d’un « pont humanitaire » pour acheminer des articles d’aide non alimentaire depuis les réserves de l’OIM dans la région jusqu’aux points d’arrêt dans les zones sinistrées. Les évacués pourront ensuite être transportés hors des zones sinistrées à bord des véhicules une fois déchargés. Le déploiement d’experts des abris et de la gestion et de la coordination des camps pourrait être un autre domaine d’intervention, a ajouté Mark Getchell. 

L’OIM à Jakarta organise, aujourd’hui, une réunion du Cluster national indonésien sur la protection et les personnes déplacées soutenu par l’OIM, afin de débattre de la marche à suivre pour faire face à la catastrophe. D’après les autorités indonésiennes, outre l’évacuation, des besoins immédiats ont été identifiés dans les domaines de la santé, de l’eau salubre, de la nourriture, de l’hygiène et des abris. Un expert de l’OIM spécialisé dans l’action en cas de catastrophe rejoindra, demain, l’équipe de pays des Nations Unies chargée de l’action humanitaire pour effectuer une mission d’évaluation dans la zone sinistrée dirigée par le Centre de coordination de l’ASEAN pour l’aide humanitaire sur la gestion des catastrophes, basé à Jakarta. 

Le séisme de magnitude 7,4 et le mur d’eau qui s’est abattu sur Palu, une ville de 350 000 habitants, a fait au moins 844 morts et blessé des centaines de personnes. De nombreuses zones proches de l’épicentre du séisme à Donggala sont toujours isolées en raison des glissements de terrain et des dégâts aux infrastructures et l’on craint que le nombre de morts n’augmente fortement dans les prochains jours. Plus de 200 répliques ont été ressenties dans la zone depuis vendredi. 

Les séismes sont monnaie courante en Indonésie, l’un des pays les plus sismiquement actifs de la planète. Le 5 août, un séisme de magnitude 6,9 et une série de répliques ont frappé l’île de Lombok, à 1 700 km de Palu, tuant au moins 430 personnes et blessant 1 300 autres. Des dizaines de milliers d’habitants sont toujours déplacés et plus de 67 000 habitations auraient été endommagées. 

Un séisme de magnitude 9,2 qui avait frappé les côtes de Sumatra le lendemain de Noël 2004 avait provoqué un tsunami qui avait fait environ 220 000 morts, dont plus de 160 000 Indonésiens. L’OIM a été un partenaire clé du gouvernement dans l’action d’urgence et la reconstruction, créant un train logistique pour acheminer l’aide et reconstruisant des milliers d’habitations, de cliniques, d’écoles et de bâtiments gouvernementaux. 

Depuis, l’Indonésie a beaucoup investi dans ses systèmes d’intervention d’urgence. L’OIM travaille depuis plusieurs années en collaboration étroite avec l’agence nationale de planification des catastrophes sur des formations et des simulations, en particulier dans la province d’Aceh, la plus touchée en 2004. 

L’OIM est présente en Indonésie depuis 1979. Elle dispose aujourd’hui de 16 bureaux, dont deux de longue date à Sulawesi, et mène à bien des projets dans 11 sites à travers le pays. Pour en savoir plus sur le travail de l’OIM en Indonésie, rendez-vous sur : http://indonesia.iom.int 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Mark Getchell, OIM Indonésie, Tel :  +62 8111092582, Email : mgetchell@iom.int

  • The earthquake and tsunami that hit Central Sulawesi on 28 September 2018 left hundreds dead and tens of thousands displaced. Photo: Indonesian Red Cross/IFRC