L’OIM et la Banque mondiale renforcent leur coopération pour mieux répondre aux questions de développement et aux défis humanitaires

Posted: 
05/11/18
Themes: 
IOM

Genève - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et la Banque mondiale se sont préparées à signer aujourd’hui, 11 mai, deux nouveaux accords-cadres qui faciliteront l’accès à l’expertise de l’OIM pour les gouvernements qui mettent en œuvre des projets avec le financement de la Banque mondiale.

La Banque mondiale et l’OIM jouent des rôles complémentaires clés dans la réponse aux questions de développement et aux défis humanitaires, notamment dans la compréhension et la résolution du déplacement forcé, la promotion et le relèvement durable rapides pendant et après les crises, l’identification de solutions innovantes aux crises prolongées, l’étude du lien entre migration et développement, l’atténuation de l’impact des changements climatiques sur la mobilité, le renforcement de la lutte contre la pandémie et la garantie d’une protection sociale.

L’OIM a accueilli à Genève Manuela Ferro, Vice-Présidente de la politique opérationnelle et des services aux pays de la Banque mondiale, qui a signé le mémorandum d’accord couvrant deux accords-cadres normalisés lors d’une session de l’après-midi.

« Compte tenu de l’intérêt de la Banque mondiale dans la lutte contre la crise du déplacement prolongée, la mobilité de population et ses conséquences sur le développement, le problème est particulièrement pertinent et important pour l’OIM », a déclaré Luca Dall’Oglio, chef de mission de l’OIM à Washington D.C. « La signature de ces accords établiront les modalités financières requises pour que la Banque mondiale et l’OIM soutiennent les autorités nationales concernées au niveau national dans la mise en œuvre de projets importants », a-t-il ajouté.

Ces cadres amélioreront les procédures de coopération et auront un impact direct car ils contribueront à l’engagement de l’OIM auprès du gouvernement iraquien dans le cadre du Projet de stabilisation sociale et de résilience d’urgence financé par la Banque mondiale. Cet effort vise à accroître les moyens de subsistance de plus d’un million d’Iraquiens en leur fournissant une aide en espèces, des offres d’emplois à court-terme et d’autres services.

L’OIM et la Banque mondiale sont déjà des partenaires de longue date en matière de collecte et d’analyse des données, de gestion des connaissances et de programmes conjoints. Les nouveaux accords viendront renforcer et simplifier la coopération entre les deux institutions au profit des pays bénéficiaires.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Liz Lizama, OIM D.C., Tel : + 1202-862-1826 extension 243.  Email : LLizama@iom.int

  • Agreements facilitate easier access of IOM’s expertise to Governments implementing projects with World Bank funding.