L’OIM et le Pérou renforcent leur coopération en matière de lutte contre la traite

Posted: 
07/01/16

Peru - L’OIM au Pérou et le Ministère péruvien de l’intérieur ont signé un Mémorandum d’accord visant à renforcer la coopération en matière de traite des personnes et de trafic illicite de migrants.

Le Mémorandum a été signé par José Iván Dávalos, chef de mission de l’OIM au Pérou, et par José Luis Pérez Guadalupe, Ministre de l’intérieur, à l’occasion du lancement de la Campagne Blue Heart 2016, mise en œuvre par les Nations Unies et adoptée par le gouvernement.

« L’OIM et le Ministère de l’intérieur luttent ensemble contre la traite des personnes au Pérou et cet accord nous permettra de renforcer davantage cette relation et d’élargir l’étendue de nos actions pour combattre ces crimes », a déclaré José Iván Dávalos.

« Il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que la population, et plus précisément, les populations vulnérables, soient conscientes de ces crimes et de leurs dangers. L’industrie minière contribue grandement à la stabilité économique du Pérou mais les criminels profitent de cet essor pour exploiter des milliers de personnes », a t-il ajouté.

« L’OIM est un partenaire très important pour nous dans la lutte contre la traite des personnes et cet accord nous permettra d’étendre notre coopération », a fait remarquer Alejandro Silva, Directeur général pour la sécurité démocratique au Ministère de l’intérieur.

Le Pérou est un pays d’origine, de transit et de destination pour les victimes de traite. Mais contrairement aux autres pays de la région, la majorité des cas de traite au Pérou sont internes et touchent en particulier les jeunes femmes péruviennes.

D’après l’Observatoire de la criminalité du Ministère, plus de 3 900 victimes de traite ont été identifiées entre 2009 et 2014. En 2014, près de 80% des victimes identifiées étaient des femmes et 61% étaient âgées de 13 à 24 ans.

Après Lima, les régions les plus touchées par la traite sont Madre de Dios et Loreto, où la majorité des victimes sont victimes d’exploitation sexuelle et de travail forcé dans des secteurs liés à l’exploitation minière et forestière illégale.

Dans les mois à venir, l’OIM et le Ministère de l’intérieur travailleront ensemble en vue de développer des mécanismes de diffusion de l’information, et de fournir une aide technique aux gouvernements régionaux pour renforcer ou créer des mécanismes locaux de coordination interinstitutionnelle pour lutter contre la traite.

Depuis plus de dix ans, la mission de l’OIM fournit une aide technique et financière complète au Ministère de l’intérieur dans son rôle de Secrétariat technique de la Commission multisectorielle contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, et à d’autres acteurs clés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Inés Calderón, OIM Pérou, Tel. +511 6330000, Email: icalderon@iom.int

IOM and Peru’s Ministry of Interior work to raise awareness of human trafficking. Photo: IOM 2016