L’OIM étend son aide vitale aux familles déplacées en Ethiopie

Posted: 
05/11/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Addis-Abeba - Alors que la saison des pluies est la promesse attendue d’un bon rendement pour les agriculteurs, pour de nombreux déplacés internes en Ethiopie, elle présente une multitude de problèmes. Pour cette raison, le proverbe africain « il a plu au sommet de la montagne mais c’est la vallée qui est inondée » ne pourrait pas être plus vrai pour de nombreux déplacés.

Quelque 806 913 personnes sont actuellement déplacées dans l’Etat régional de Somali en raison de la sécheresse et du conflit. Une jeune veuve qui vivait dans la ville de Libahle explique comment elle a été forcée à partir avec son fils, sa sœur et 19 autres membres de sa famille lorsque leurs 150 bovins et chèvres sont morts. Il ne restait à la famille que deux animaux.

Gini Mehmed, 27 ans, a raconté leur calvaire : « le froid et le vent créent des conditions de vie très difficiles dans un abri sans toit. » Gini a expliqué comment elle a réussi à faire face aux effets néfastes de la pluie : « nous sommes reconnaissants pour les bâches en plastique données par l’OIM pour abriter le cabanon. » Elle est l’une des bénéficiaires d’une récente distribution d’aide non alimentaire dans la ville d’Adadle, dans l’Etat éthiopien de Somali.

L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, continue d’aider les déplacés internes dans la région, notamment de soutenir le gouvernement éthiopien pour coordonner le Cluster chargé des abris d’urgence/de l’aide non alimentaire. Plus de 2 071 abris de transition ont été construits pour les réfugiés et près de 21 535 familles ont reçu des kits d’aide non alimentaire et de l’argent en 2017.

« Nous dormions à même le sol et avions du mal à acheter ce dont nous avions besoin. Grâce à l’aide en espèces, nous pouvons acheter ce dont nous avons besoin et dormons sur des matelas comme nous le faisons normalement », a déclaré Gini, pour expliquer à quel point l’aide reçue a été vitale pour elle et sa famille.

La famille de Gini fait partie des 21 535 bénéficiaires que l’OIM a pu aider grâce à tout un éventail d’interventions allant de la prévention et de la préparation au relèvement, en passant par la sensibilisation et l’atténuation des risques, sous la direction de la Commission nationale de gestion des risques de catastrophe, du Coordonnateur permanent des Nations Unies/coordonnateur humanitaire et du Bureau de coordination des affaires humanitaires.

Alors que l’OIM est passée à la vitesse supérieure conformément à la nouvelle façon de répondre aux situations d’urgence comme la sécheresse, l’Organisation a rejoint le Bureau régional éthiopien de Somali pour la prévention et la préparation et l’équipe spéciale travaillant sur les solutions durables, afin d’adopter la stratégie de solutions durables pour la région de Somali fin 2017. Cette première stratégie du genre en Ethiopie apporte un cadre qui vise à résoudre le problème du déplacement généralisé de centaines de milliers de personnes dans la région éthiopienne de Somali. L’Organisation poursuit également ses efforts en vue de répondre aux besoins urgents de la communauté déplacée.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Alemayehu Seifeselassie, OIM Ethiopie, Tel : +251 11 6611117 (Ext. 455), Mobile : +251 91 163 9082, Email : salemayehu@iom.int

  • A displaced family stand in front of their shelter at Adadle Woreda Somali Region of Ethiopia. Photo: A.Seifeselassie / IOM