L’OIM lance des projets de réintégration pour les migrants ouest-africains avec le financement du Fonds fiduciaire de l’UE

Posted: 
03/28/17

Niger - L’OIM lance des projets de réintégration pour les migrants ouest-africains avec le financement du Fonds fiduciaire de l’UE – L’OIM au Niger lance 20 projets de réintégration communautaire pour plus de 3 000 migrants de retour dans cinq principaux pays d’origine – Sénégal, Guinée-Bissau, Mali, Guinée Conakry et Cameroun – avec le soutien du Fonds d’affectation de l’UE pour l’Afrique dans le cadre du Mécanisme de réponse et de ressources pour les migrants (MRRM).

Ces activités seront menées à bien entre mars et septembre 2017, durée de mise en œuvre prévue des projets de réintégration. Quelque 3 000 autres membres des communautés locales bénéficieront de ces projets.

Le programme du MRRM vise à contribuer à améliorer la sécurité et la stabilité au Niger en adoptant une approche globale à la gestion des flux de migration composite.

Les objectifs du programme sont de fournir une aide directe aux migrants en transit et le long des itinéraires migratoires et de soutenir la réintégration socioéconomique durable et efficace des migrants dans leurs pays d’origine.

Les activités de réintégration communautaire renforceront les projets existants de développement communautaire en plaçant les migrants et les potentiels migrants au centre du projet et en offrant la possibilité aux migrants de retour de participer au développement de leurs propres villes et villages, avec l’aide de l’OIM au Niger.

En 2016, l’OIM a aidé plus de 4 800 migrants à retourner dans leurs communautés d’origine dans le cadre de la première phase du MRRM et plus de 70 projets de réintégration ont été mis en œuvre au Sénégal, en Gambie, au Nigéria, au Mali et en Guinée-Bissau.

En outre, en 2016, l’OIM au Niger a organisé et a mis en œuvre trois formations professionnelles en construction de briques, en confection de bijoux et en gestion d’entreprise au centre de transit d’Agadez pour plus de 600 bénéficiaires, à la fois des migrants et des membres de la communauté locale.

Dans le cadre de la phase II du MRRM, l’OIM étend ses activités de réintégration communautaire en renforçant le lien entre les activités d’aide au retour volontaire et les petits projets de développement dans les pays d’origine.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lavinia Prati, chargée du projet, OIM Niger, Tel: +227 8931 8764, Email: lprati@iom.int.

Migrants together with members of the community learn to make bricks out of plastic and sand in Agadez, Niger. Photo: IOM
Migrants together with members of the community learn to make bricks out of plastic and sand in Agadez, Niger. Photo: IOM