L’OIM recherche des fonds pour les zones d’établissement de déplacés frappés par le cyclone Mora au Bangladesh

Posted: 
06/02/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Migration and Environment

Bangladesh - L’OIM, organisme des Nations Unies chargé des migrations, lance un appel de 3,7 millions de dollars pour aider les ressortissants birmans sans papiers vivant dans des installations de fortune au Bangladesh touchées par le cyclone Mora. La tempête s’est abattue sur les côtes du pays autour de Cox’s Bazar mardi matin.

Avec des vents de 117 km/hm et de fortes chutes de pluie, le cyclone a ravagé les installations de fortune et les communautés d’accueil. Les installations abritent plus de 130 000 mineurs non accompagnés.

La tempête a détruit 25 pourcent des abris et 80 pourcent sont endommagés. Les stocks de nourriture et de carburant ont été détruits, les lignes électriques ont été coupées et les infrastructures médicales et sanitaires ont aussi été gravement endommagées.

L’appel de l’OIM, qui vise à aider jusqu’à 80 000 personnes ayant trouvé refuge dans les camps de fortune et les communautés d’accueil pendant l’année écoulée, ciblera la santé, l’eau, l’assainissement, les abris et la protection.

Le personnel de la réponse d’urgence de l’OIM qui travaille dans les installations signale que l’accès à l’eau et l’assainissement sont une priorité sanitaire. La tempête a détruit 243 latrines, ainsi que des puits tubulaires dont les résidents des camps les plus démunis dépendent pour l’eau salubre.

Les quelque 17 000 familles qui ont perdu leur habitation ont urgemment besoin d’abris et d’aide non alimentaire, notamment des bâches en plastique, des moustiquaires et des couvertures.

Les infrastructures d’eau et d’assainissement sont mises à rude épreuve à Cox’s Bazar ces derniers mois. Depuis l’éruption de la violence dans l’Etat de Rakhine, au nord du Myanmar en octobre 2016, plus de 75 000 mineurs non accompagnés ont traversé la frontière pour se réfugier au Bangladesh.

La plupart des victimes vivent aujourd’hui dans des installations de fortune autour de Cox’s Bazar, où l’OIM gère le site et coordonne le travail d’autres organismes humanitaires dans trois installations accueillant 130 000 personnes.

L’Organisme des Nations Unies chargé des migrations, qui travaille avec les réfugiés Rohingyas et les communautés d’accueil depuis 2014, fournit aussi de l’eau, des services d’assainissement, des abris, des soins de santé et une protection aux femmes victimes de violences dans les trois installations.

Pour consulter l’appel, cliquez sur le lien suivant : https://www.iom.int/sites/default/files/country_appeal/file/IOM-Bangladesh-Flash-Appeal-Cyclone-Mora.pdf

Pour plus d’informations, veuillez contacter Shirin Akhter, OIM Bangladesh, Tel. + 880 1711 187 499, Email: sakhter@iom.int, Tel. + 880 1711 187 499.

  • Residents of Kutupalong, one of the settlements, repair a roof torn off by the storm. Photo: IOM