L’OIM salue la réinstallation de 10 000 demandeurs d’asile depuis la Grèce – Plus de 10 000

Posted: 
03/17/17
Region-Country: 
Europe fr / Grèce
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Grèce - Plus de 10 000 demandeurs d’asile ont été réinstallés depuis la Grèce vers d’autres pays de l’Union européenne (UE) et autres Etats associés depuis le début du programme de réinstallation de l’UE, d’après l’OIM, qui met en œuvre le programme. 

Depuis début mars, 367 personnes ont quitté la Grèce pour la Belgique, l’Estonie, l’Allemagne, Malte, le Portugal, la Slovénie et l’Espagne, portant le nombre total de personnes réinstallées depuis la Grèce à 10 004. Quelque 475 autres personnes ont été réinstallées en Italie, en Allemagne, en Lettonie, en Lituanie, en Norvège et en Slovénie pendant la même période, portant le nombre total de personnes réinstallés depuis l’Italie et la Grèce à 14 439 depuis le lancement du programme en octobre 2015. 

Laura Thompson, Directeur générale adjointe de l’OIM, a salué cette étape importante et a mis en avant les avantages du programme lors d’une visite officielle en Grèce cette semaine. 

« La force unique du programme de réinstallation de l’UE réside dans son double impact à la fois au niveau politique et pour les individus », a déclaré l’Ambassadeur Thompson. « La réinstallation démontre non seulement la coopération, la solidarité et l’authenticité de l’Union mais elle a également changé la vie de près de 14 200 personnes qui ont quitté la Grèce et l’Italie pour démarrer une nouvelle vie dans d’autres Etats membres de l’UE. » 

« L’OIM continue de travailler avec l’UE, la Grèce et l’Italie ainsi qu’avec les pays qui accueillent ces hommes, femmes, enfants et familles pour les aider à développer le plein potentiel de ce programme », a-t-elle ajouté. 

Eugenio Ambrosi, Directeur du Bureau régional de l’OIM pour l’UE, la Norvège et la Suisse, a déclaré que même si elle était inférieure à l’objectif initial, la barre des 10 000 montrait l’engagement et la détermination accrus des Etats membres de l’UE à accélérer le processus pour ceux qui nécessitent une protection internationale. 

« Nous assistons à une hausse soutenue des demandes et des acceptations des pays de l’UE participants ces derniers mois. A ce rythme, il devrait y avoir entre 15 000 et 18 000 réinstallations depuis la Grèce d’ici la fin du programme », a déclaré Eugenio Ambrosi. 

« Nous ne devons pour autant pas nous reposer sur nos lauriers car globalement, les chiffres sont trop bas par rapport aux besoins en Grèce et aux engagements que nous avons pris. Nous continuons d’encourager les Etats membres de l’UE à respecter entièrement leurs engagements », a-t-il ajouté. 

Un nombre record de personnes ont été réinstallées depuis l’Italie et la Grèce en février 2017, avec plus de 1 200 réinstallations vers 13 pays de l’UE différents. D’après les statistiques actuelles, le mois en cours est en passe de battre le record de février. 

L’Allemagne (3 093), la France (2 764) et les Pays-Bas (1 486) sont les pays ayant accueilli le plus de demandeurs d’asile à ce jour dans le cadre du plan, principalement depuis la Grèce, tandis que la Commission européenne a félicité la Finlande et Malte qui sont en passe d’atteindre leurs objectifs respectifs. 

Au 28 février 2017, les Syriens étaient les principaux bénéficiaires de la réinstallation depuis la Grèce et l’Italie (58 pourcent), suivis des Erythréens (29 pourcent), des Iraquiens (10 pourcent) et d’autres nationalités (3 pourcent). Les femmes représentent 38 pourcent des personnes réinstallées et 33 pourcent des bénéficiaires ont moins de 18 ans. 

On assiste à une tendance notable à la hausse des réinstallations depuis la Grèce, où plus de la moitié de l’objectif du programme a été atteint ces cinq derniers mois. A ce jour, plus d’un tiers des 10 000 bénéficiaires ont été réinstallés depuis la Grèce ces 100 derniers jours.   

Il s’agissait principalement de Syriens (81 pourcent) et d’Iraquiens (14 pourcent). Le programme a permis de réinstaller 207 enfants migrants non accompagnés depuis la Grèce, dont la plupart en Finlande. 

Le programme est mis en œuvre par l’OIM en coopération étroite avec les autorités grecques et italiennes et d’autres agences et avec le soutien permanent de la Commission européenne, des Etats membres et associés de l’UE et d’autres partenaires. 

Pour aider les migrants à s’intégrer dans leurs nouvelles communautés, l’OIM organise des séances d’orientation avant le départ, qui fournissent des informations utiles sur les droits et les obligations des migrants, ainsi qu’une aide à l’arrivé et une aide à l’intégration. 

Les bénéficiaires vulnérables, notamment les enfants migrants non accompagnés, les femmes enceintes, les nouveau-nés et les migrants nécessitant une aide médicale reçoivent une aide et une prise en charge supplémentaires, en réalisant notamment des évaluations pour déterminer le meilleur intérêt des mineurs. L’OIM prévoit également des escortes médicales et des accompagnants pour les mineurs seuls ou les grands groupes, afin de les aider pendant le voyage. 

Des interprètes et des médiateurs culturels sont en contact avec les bénéficiaires pendant toute la durée du processus de réinstallation pour s’assurer qu’ils comprennent les procédures et qu’ils puissent exprimer leurs inquiétudes et poser leurs questions. Le personnel de l’OIM est également présent aux aéroports de départ pour fournir une aide pendant l’embarquement et aux aéroports de transit et de destination pour les accueillir. 

Jusqu’ici, l’OIM a participé à plus de 400 réinstallations de groupes dans 24 pays européens participant au programme. 

Pour consulter les statistiques sur les réinstallations dans l’UE, rendez-vous sur :
http://migration.iom.int/europe

Pour plus d’informations sur le Programme de réinstallation de l’OIM et de l’UE, rendez-vous sur
http://eea.iom.int/index.php/what-we-do/eu-relocation 

Portraits de personnes réinstallées :
https://greece.iom.int/en/photos-and-videos et https://greece.iom.int/en/migrants-stories 

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Bureau régional de l’OIM à Bruxelles, Jo De Backer Tel: +32 2 287 71 15, Email: jdebacker@iom.int ou Ryan Schroeder Tel: +32 2 287 71 16, Email: rschroeder@iom.int, ou Besim Ajeti, OIM Athènes, Tel: +30 210 9919040 Ext. 121, Email: bajeti@iom.int.  ou Flavio Di Giacomo, OIM Rome, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int

Suleiman, Roula, Moulham, Kinana and baby Mohammad.  Roula (left, back row) a hairdresser, relocated with her family from Greece to Portugal in February 2017. Photo: IOM 2017
Suleiman, Roula, Moulham, Kinana and baby Mohammad. Roula (left, back row) a hairdresser, relocated with her family from Greece to Portugal in February 2017. Photo: IOM 2017