Perfectionnement du système de gestion des informations sur les frontières et des compétences au Belize

Posted: 
02/15/13

Belize - L'OIM Belize délivre une formation d'un mois à des fonctionnaires de l'immigration de différents postes frontière et bureaux de district du pays pour qu'ils se familiarisent avec un système informatisé de gestion des informations sur les frontières qui leur permettra d'identifier et d'enregistrer toute personne entrant et sortant du territoire.

Financé par les Etats-Unis, ce système dernier cri enregistrera les entrées et les sorties des ressortissants béliziens comme des étrangers. En outre, il permettra  à l'industrie du tourisme d'établir des statistiques sur la durée du séjour et la nationalité des visiteurs étrangers.

Environ 98 fonctionnaires de l'immigration participeront à cette formation, assurée par des spécialistes de l'OIM, durant laquelle ils apprendront à installer ce système de pointe, à assurer sa maintenance et à l'utiliser pour contrôler les passeports.

Le système comprend des ordinateurs, des webcaméras, des lecteurs de passeport et des lecteurs d'empreintes digitales, qui seront installés à tous les points de contrôle terrestres, aériens et maritimes et dans tous les bureaux de district. Il sera géré par un serveur central installé au siège du Département de l'immigration à Belmopan, la capitale du Belize.

Il fonctionne avec un logiciel conçu par l'OIM, le Système d'identification personnelle et d'enregistrement (PIRS). Actuellement, 18 pays se sont dotés de PIRS, qui leur facilite la gestion des frontières, la collecte de données et le contrôle des passeports.

« Ce nouveau système contribuera à la réduction d'actes illicites tels que la traite d'êtres humains, le trafic de migrants ou l'utilisation de documents frauduleux et, ce faisant, augmentera la sécurité. Il permettra aussi, bien entendu, de repérer automatiquement aux points de sortie tout séjour au-delà de la durée autorisée », explique Pier Rossi-Longhi, spécialiste de la gestion de l'immigration et des frontières de l'OIM pour les Amériques.

Actuellement, le Belize ne dispose pas de base de données nationale interconnectée pour contrôler les entrées et les sorties des étrangers, malgré l'existence de flux migratoires massifs.

« C'est largement grâce au soutien de l'OIM que nous avons pu mettre en œuvre ce système automatisé. Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, il facilitera considérablement les efforts concertés de lutte contre la criminalité transnationale dans la région », assure Debra Baptist-Estrada, Commandant de port à l'aéroport international Phillip Goldson du Belize.

La phase pilote du projet, dont la mise en œuvre est prévue en mars, vise onze postes frontière et bureaux de district, notamment à Santa Elena, à la frontière avec le Mexique dans le nord du Belize, et à Benque, sur la frontière avec le Guatemala.

« Le système PIRS représente un grand pas en avant pour le Gouvernement bélizien et l'INS. Grâce à lui, notre niveau opérationnel est désormais le même ou est du même ordre que celui de nos voisins de la région et, à l'échelle internationale, cette modernisation sera considérée comme une amélioration de nos services. L'INS sera mieux à même de s'attaquer aux problèmes de migration, régulière ou irrégulière, dont la traite d'êtres humains, le trafic de personnes et les autres activités illicites menées dans la région », déclare Ruth Meighan, Directrice du Département de l'immigration et de la nationalité du Belize.

Pour plus d'informations, veuillez contacter

Rene Chuc
OIM Belize
Tél. : +501.822.2023
Courriel : rchuc@iom.int