IOM Country Name IOM Logo
OIM France Projets
 

Mission spéciale de liaison (MSL)

Outre son rôle de liaison avec la France, l’OIM Paris est également investie d’une mission spéciale de liaison avec les organisations internationales ayant leur siège en France (l’UNESCO, l’OCDE, l’OIF et la Banque de développement du Conseil de l’Europe à Paris ; le Conseil de l’Europe à Strasbourg ; l’Interpol à Lyon) ainsi que des missions diplomatiques basées en France. Ainsi, l’OIM PARIS recense et initie des actions menées ou à venir en collaboration avec ses partenaires, le but étant d’arriver à une meilleure compréhension commune et une gestion plus humaine, efficace et concertée du phénomène migratoire.

- L’OIM et l’UNESCO travaillent ensemble pour favoriser les échanges internationaux d’informations et d’expériences sur les questions d’intégration des migrants et de diversité culturelle. Par exemple, l'UNESCO et l'IOM travaillent ensemble pour favoriser l'échange d'information sur la culture et l'histoire de la migration en facilitant le développement des musées des migrations ou des établissements culturels semblables. Les musées des migrations aident à collecter, accentuer et sauvegarder la culture et l'histoire de la migration. Ils peuvent fournir une plateforme pour le dialogue culturel entre les migrants et les populations des pays d'accueil, contribuant ainsi au processus de l'intégration et de la cohésion sociale.

Pour plus d'informations (en anglais seulement): www.migrationmuseums.org

- L’UNESCO et l’OIM s’emploient à faire avancer le processus de ratification de la Charte sur les droits de migrants conformément à l’objectif commun d’intégration des migrants et de la promotion de la diversité culturelle.

- Le Comité européen sur les migrations est le principal organe intergouvernemental responsable des activités de migration au Conseil de l'Europe. Il a notamment pour mandat "de poursuivre le développement de la coopération européenne relative aux migrations, à la condition et l'intégration sociale des populations d'origine migrante et des réfugiés ainsi qu'aux relations intercommunautaires ».

Les activités se sont récemment concentrées sur l'intégration des immigrés et des populations issues de l'immigration dans les sociétés d'accueil et la mise en place de bonnes relations intercommunautaires dans des sociétés pluriethniques. Dans la poursuite de ces objectifs communs, l’OIM (Paris) participe régulièrement en tant qu’observateur aux travaux du Conseil de l’Europe.

- L’OIM assiste également en tant qu’observateur aux sessions de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (PACE) portant sur le phénomène migratoire et sa Commission des migrations, des réfugiés et de la population.

L'Assemblée parlementaire a adopté lors de sa session au mois d'octobre 2007 une recommendation sur l'OIM que vous trouverez sur le lien suivant:

http://assembly.coe.int/Main.asp?link=/Documents/AdoptedText/ta07/EREC1806.htm

et le rapport:
http://assembly.coe.int/Main.asp?link=/Documents/WorkingDocs/Doc07/EDOC11351.htm

  • OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques. www.oecd.org

- Les questions migratoires relèvent au sein de l’OCDE de la Direction de l’Emploi, du Travail et des Affaires sociales, et plus particulièrement de la section «Tendances des migrations internationales et des politiques migratoires».
Trois domaines sont concernés : Migrations, marché du travail et intégration des migrants ; Migrations, échanges et développement ; Suivi des mouvements et politiques migratoires.

L’OCDE analyse les tendances des migrations internationales avec un suivi et une étude de l’évolution des mouvements migratoires. L’accent est mis sur les aspects économiques et sociaux des migrations et sur les trois grands volets des politiques migratoires : Contrôle et régulation desflux ; Intégration des immigrés ; Coopération internationale pour la maîtrise des flux et la contribution au développement des pays d’origine et d’accueil. L’OIM participe en tant qu’observateur aux réunions de travail de l’OCDE lorsque la problématique migratoire est abordée.

- La Banque de développement du Conseil de l’Europe a une vocation sociale. Elle participe, à travers des prêts, aux financements de projets locaux sociaux, répond aux situations d’urgence et concourt à améliorer les conditions de vie et la cohésion sociale dans les régions les moins favorisées du continent européen. Domaines d’intervention de la CEB en rapport avec les activitésde l’OIM :
(-) Renforcement de l’intégration sociale avec une partie consacrée à l’aide aux réfugiés, migrants et populations déplacées.
(-) Développement du capital humain, éducation et formation professionnelle, santé.

L’OIM est en contact avec INTERPOL notamment en ce qui concerne la lutte contre la traite de migrants ainsi qu’au phénomène du trafic de migrants.

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d'une langue et de valeurs communes. L’OIF agit pour que les pays du Sud et en transition acquièrent les moyens de maîtriser le processus de leur développement et parviennent à générer leur propre dynamique par un développement humain et social durable et équitable.

Dans le cadre de sa coopération multilatérale l’OIF travaille en partenariat avec l’OIM sur les questions migratoire spécifiques aux pays francophones.

La coopération entre l’OIF et l’OIM permet entre autre le renforcement de l’utilisation et de la diffusion de la langue française non seulement au sein de l’OIM, mais également de façon plus large, comme par exemple par le biais de publications communes (p. ex. « Francophonie et Migrations », OIM 2002)

OIM Paris, le 20 mars 2007

 

 
 
 

Accueil

Copyright © 2004 IOM. All rights reserved.