Senegal

La OIM está ampliando los programas para apoyar el regreso
voluntario y la reintegración de menores víctimas de
la trata de personas en África occidental.

Dicho programa, creado en 2006 y que ha asistido a más de
320 menores víctimas de la trata de personas en nueve
países de África occidental, cuenta con la
financiación de de la Oficina de Población,
Refugiados y Migración del Departamento de Estado de los
Estados.

Al pasearse por las calles de algunos de los barrios más
florecientes de Dakar, como Le Plateau, Ouakam, Point E o les
Mamelles, no cabe duda que la ciudad está viviendo un
verdadero auge en materia de construcción. Colonias enteras
se han transformado en obras y cada semana los edificios se
multiplican como hongos.

Hoy se inaugurará en Pikine, en la región de Dakar,
una exposición de las obras de varios jóvenes
artistas de Senegal, Gambia y Guinea Bissau.

Las obras se exhibirán en el Centro Cultural
"Léopold Sédar Senghor" hasta el 9 de junio, cuando
viajarán a Banjul y Bissau. 

El Director General de la OIM, Brunson McKinley, se encuentra en
estos momentos en una cumbre de la Organización de la
Conferencia Islámica (OIC, por sus siglas en inglés)
en Dakar, a la que fue invitado por el gobierno senegalés y
por la misma OIC.  Con motivo de la conferencia, McKinley se
ha entrevistado con el presidente senegalés, Abdoulaye Wade,
con ministros y jefes de gobierno.

La Oficina Regional de la OIM en Dakar dio inicio hoy día a
una campaña nacional de información cuyo objetivo es
promover la toma de conciencia acerca de los peligros de la
migración irregular.

En el 2007, más de 30 000 migrantes irregulares del
África occidental llegaron en botes de madera hasta las
costas de las Islas Canarias españolas, pero no se sabe
cuántos perdieron la vida en el intento, la mayoría
de ellos hombres jóvenes.

Grâce au soutien de l'Agence suédoise de
coopération internationale au développement (Sida),
l'OIM à Dakar vient de lancer un tout nouveau site Internet
pour informer les jeunes vivant dans les régions
frontalières des dangers du VIH/SIDA et des Infections
sexuellement transmissibles (IST).

Dans le cadre des efforts mis en œuvre pour lutter contre les
migrations irrégulières au Sénégal, le
gouvernement sénégalais et l'OIM ont mis en place un
programme visant à proposer des formations professionnelles
aux jeunes sénégalais qui souhaiteraient créer
leur propre entreprise.

Une exposition d'œuvres d'artistes locaux et de jeunes
migrants sénégalais qui ne sont pas parvenus à
se rendre en Europe débute aujourd'hui au bureau de l'OIM
à Dakar.

Cette exposition, qui s'achèvera le 5 octobre, est
intitulée « Regards croisés sur
l'émigration clandestine. »

Ce programme a reçu le soutien d'artistes locaux qui ont
participé à un atelier organisé par l'OIM en
vue de donner la possibilité aux jeunes
sénégalais d'exprimer au travers de leurs œuvres
leur expérience des migrations
irrégulières.

Des femmes de la région de la CEDEAO se réunissent
à Dakar pour trouver un moyen de lutter contre les
migrations irrégulières entre l'Afrique
sub-saharienne et l'Europe.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a
officiellement inauguré ce forum de deux jours,
organisé par la Renaissance africaine des femmes de
l'Afrique de l'Ouest (RAFAO). Ce forum réunit près de
250 femmes dirigeant et représentant des associations de
femmes engagées dans la sensibilisation du grand public aux
dangers liés aux migrations irrégulières.

Dans le cadre des efforts mis en œuvre pour combattre les
migrations irrégulières au Sénégal, le
gouvernement sénégalais et l’OIM ont
lancé une campagne d’information visant à
sensibiliser aux dangers liés aux migrations
irrégulières et à les prévenir.



Mise sur pied par l’OIM et largement diffusée au
Sénégal par les radios, les télévisions
et les journaux, cette campagne comprendra également par la
suite un spectacle itinérant destiné aux villes et
aux villages dont le taux d’émigration est le plus

Páginas