Le 14 juin 2013, l’Ambassadeur William Lacy Swing, des Etats-Unis, a été réélu Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations, pour un second mandat de cinq ans. Elu pour la première fois à ce poste le 18 juin 2008, il a pris ses fonctions le 1er octobre 2008.

De mai 2003 à janvier 2008, M. Swing a conduit avec succès la plus vaste opération de maintien de la paix dans l’histoire des Nations Unies, en qualité de Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC).

Avant cette affectation en RDC, l’Ambassadeur Swing exerçait, depuis novembre 2001, les fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental et de Chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

William Lacy Swing a fait une carrière d’une quarantaine d’années en tant que diplomate de haut rang au sein du Service extérieur du Département d’Etat des Etats-Unis, au cours de laquelle il a été nommé six fois ambassadeur dans les pays suivants : Afrique du Sud, Nigéria, Libéria, République démocratique du Congo (ex-Zaïre), ex-République populaire du Congo (Congo-Brazzaville) et Haïti.

M. Swing a été nommé ambassadeur en République sud-africaine en 1989, peu avant la libération de Nelson Mandela. Cette affectation a été le point culminant de sa carrière diplomatique, qui avait débuté 26 ans auparavant à Port Elizabeth, en Afrique du Sud, où M. Swing a exercé de 1963 à 1966. En qualité de professeur invité à l’Université de Harvard, de 1976 à 1977, il a publié une monographie intitulée U.S. African Policy and the Case of South Africa: Dilemmas and Priorities. De 1977 à 1979, M. Swing a été Directeur adjoint du Bureau pour les affaires d’Afrique centrale au Département d’Etat, et spécialement chargé du Zaïre. De 1979 à 1981, il a occupé le poste d’ambassadeur en République populaire du Congo et, de 1981 à 1985, celui d’ambassadeur au Libéria. De 1985 à 1989, il a occcupé des hautes fonctions au sein du Département d’Etat, à Washington. Nommé ambassadeur au Nigéria en 1992, M. Swing a également exercé cette fonction en Haïti de 1993 à 1998.

En décembre 2009, l’American Academy of Diplomacy a remis à l’Ambassadeur Swing le prix Annenberg pour l’excellence de son travail en qualité de diplomate. M. Swing s’est également vu décerner le Presidential Certificate of Commendation, par le Président des Etats-Unis, le Distinguished Service Award, par le Secrétaire d’Etat, et le Award for Valor, par le Département d’Etat. L’Ambassadeur Swing est également titulaire des distinctions suivantes : le Presidential Distinguished Service and Meritorious Honor Awards, remis par le Président des Etats-Unis, le Superior Honor Award, du Département d’Etat, le Distinguished Public Service Award, de la garde côtière des Etats-Unis, et le Meritorious Honor Award, de la United States Information Agency. Il a aussi reçu plusieurs doctorats honoris causa, et une décoration d’un gouvernement étranger. Le 26 juin 2012, au cours d’une cérémonie organisée par le Département d’Etat, l’Association du Service extérieur des Etats-Unis lui a décerné une récompense couronnant l’ensemble d’une carrière consacrée à la diplomatie américaine. Le 26 juin 2013, M. Swing a été nommé Membre honoraire du Harris Manchester College, de l’Université d’Oxford.

William Lacy Swing est né en 1934 à Lexington, en Caroline du Nord. Diplômé en 1956 du Catawba College, situé dans le même Etat (licence ès lettres), et en 1960 de l’Université Yale (licence en théologie), il a également fait des études de troisième cycle à l’Université de Tübingen, en Allemagne. Il a enseigné dans un internat privé en Allemagne avant d’entamer une carrière diplomatique aux Etats-Unis. L’Ambassadeur Swing parle le français et l’allemand. Il est marié à Yuen Cheong et a deux enfants, un fils, Brian, qui vit au Cap, en Afrique du Sud, et une fille, Gabrielle, qui est engagée dans les forces de maintien de la paix en Afghanistan.