Camp Coordination and Camp Management

Lorsqu’une catastrophe arrive, la population a besoin d’aide

L’OIM intervient activement dans les situations d’urgence dues à une catastrophe naturelle. Actuellement, elle est présente dans 18 pays, dont la Colombie, Haïti, le Népal, le Pakistan, le Pérou, les Philippines, la Thaïlande et le Timor-Leste, où des milliers de familles bénéficient directement de son soutien en matière de gestion des camps et de renforcement des capacités de formation des autorités locales et nationales. Pour améliorer la préparation de ces dernières, l’OIM a entrepris, en qualité d’organisation chef de file du groupe sectoriel de la coordination et la gestion des camps, d’adapter les outils de renforcement des capacités et de gestion dans le domaine de la coordination et de la gestion des camps aux besoins nationaux − les derniers pays à bénéficier de ces mesures étant la Namibie, le Pakistan, la Colombie, la Thaïlande, les Philippines, et la République dominicaine. Elle continue par ailleurs de perfectionner les systèmes de gestion des données et les outils technologiques permettant de suivre et de cartographier les déplacements.

Par ses activités de gestion des camps et de cartographie des déplacements, l’OIM vise à améliorer les conditions de vie des personnes déplacées et des migrants en transit. Elle surveille les flux de déplacement, facilite les mesures d’aide et de protection dans les camps et les lieux assimilables à des camps, préconise des solutions durables, et veille à la fermeture et au démembrement progressif des camps de manière organisée.

Vidéo Connexe