Le 3e Festival international du film sur la migration de l'OIM a débuté le 28 novembre et s'est terminé le 18 décembre, Journée internationale des migrants. Plus de 40 films ont été officiellement sélectionnés parmi près de 800 films soumis et projetés dans le monde entier.  

Un comité de professionnels internationaux a déterminé la sélection officielle dans les deux catégories suivantes : 

  • Longs métrages : les réalisateurs de tous les genres ont été invités à soumettre des films abordant les thèmes du festival, d’une durée totale de plus de 41 minutes. 
  • Courts métrages : les réalisateurs de tous les genres ont été invités à soumettre des films abordant les thèmes du festival, d'une durée totale de 40 minutes maximum.  
Jury

Catégorie longs métrages 

  • David Hands
    Depuis 29 ans, David Hands est directeur de la photographie, producteur et monteur de documentaires et de courts métrages de fiction. Il est partenaire de la société de production Crewhouse Media, basée à Chypre, professeur à temps partiel de « production documentaire » à l'Université de Nicosie, consultant en formation pour la Fondation Thomson et directeur artistique de la section « enfants et jeunesse » des Journées su cinéma de Chypre. 
  • Idil Ibrahim
    Idil Ibrahim est une réalisatrice somalienne-américaine primée. Les films d'Idil ont été projetés lors d'événements internationaux de premier plan comme le Festival international du film de Toronto, le Festival du film de Los Angeles, le Cinéma du Réel à Paris et Sundance Film Festival, entre autres. Diplômée de l'UC Berkeley, le travail d'Idil l'a amenée à voyager dans le monde entier et notamment dans plusieurs pays africains. Elle est passionnée par les droits de l'homme, les questions humanitaires et l'éducation globale. Elle a reçu le prestigieux prix 92Y's Extraordinary Women Award en 2017, et a été sélectionnée parmi les « 100 femmes » d'OkayAfrica en 2018. Idil a également été membre du jury international du festival mondial de vidéo pour la jeunesse Plural+ en 2018. 
  • Florence Kim 
    Florence Kim dirige la campagne de l'OIM #JeSuisMigrant depuis son lancement en 2015. Dans le but de mettre en lumière le travail effectué en faveur des migrants, elle a recueilli des centaines de témoignages personnels de migrants du monde entier. Après avoir obtenu un doctorat en droit international et travaillé comme journaliste indépendante pour le magazine ELLE et d’autres journaux, elle est désormais basée au Sénégal où elle est chargée de la communication et des relations avec les médias pour le Bureau régional de l'OIM en Afrique de l'Ouest et Afrique centrale. 

Catégorie courts métrages 

  • Luca Lamorte
    En tant que responsable des médias sociaux de l'Agence des Nations Unies chargée des migrations, Luca Lamorte supervise la stratégie numérique globale de l'Organisation. Ayant grandi en Italie, Luca est titulaire d'un doctorat en histoire et politique internationales de l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, en Suisse. Il est accro au cinéma depuis toujours et a remporté plusieurs prix dans ses plus jeunes années en tant que réalisateur, avant de poursuivre une carrière de fonctionnaire. 
  • Jacqueline Coté
    Jacqueline Coté est Directrice des relations publiques de l'Institut de hautes études internationales et du développement à Genève. Fille d'un réalisateur et d'un producteur de films documentaires de l'ONF, elle a été la plus jeune réalisatrice du monde avec son film d'animation « Smarties » produit à l'âge de 6 ans. En 2013, elle a lancé CINE@IHEID à l'Institut, projetant chaque année une douzaine de films suivis de panels sur des sujets mondiaux. Après 20 ans comme avocate d'affaires internationale, Jacqueline a travaillé pour les associations d'entreprises ICC (Paris) et le WBCSD, représentant les points de vue des entreprises auprès des Nations Unies, avant de rejoindre l'Institut en 2009. 
  • Felipe Fittipaldi
    Felipe Fittipaldi est un conteur visuel brésilien basé à Rio de Janeiro. Il a récemment terminé son essai photographique primé par Lens Culture, Backlands Sertão, qui reflète l'exode actuel des jeunes et la modernisation de la campagne semi-aride du Brésil. Il est titulaire d'une licence en journalisme et d'un master en communication et image. Son travail a été présenté dans de multiples expositions à travers le monde, et il a reçu le premier prix de photographie du concours Life Framer 2017. Felipe a également reçu le prix Lens Culture Emerging Talents pour les photographes émergents en 2017 et a été sélectionné par la World Press Photo Foundation pour la deuxième édition du 6x6 Global Talent Program en 2018.