Conférence ministérielle sur la diaspora

18 et 19 juin 2013
Lieu : Centre International de Conférences Genève (CICG)
17 rue de Varembé, 1202 Genève, Suisse

Vue d’ensemble

Depuis dix ans, la mobilisation des diasporas en faveur de questions traditionnellement considérées comme liées au développement, telles que la réduction de la pauvreté, la croissance économique, le commerce ou le redressement post crise, suscite un intérêt croissant parmi diverses parties prenantes. Les gouvernements s’efforcent d’augmenter leur collaboration avec les communautés des diasporas pour qu’elles puissent réaliser leurs aspirations et maximiser leur potentiel au service du développement. Ce faisant, certains d’entre eux ont créé des ministères, des secrétariats d’Etat, des institutions transnationales consacrées à la diaspora, des comités intergouvernementaux et parlementaires, et des cadres législatifs et réglementaires, et ont mis en place des programmes conçus pour promouvoir les diasporas en tant qu’acteurs du développement.

L’année 2013 est une année charnière dans le débat mondial sur la migration et le développement, ainsi que sur les questions de gestion et de gouvernance des migrations. Les préparatifs du deuxième Dialogue de haut niveau des Nations Unies sur les migrations internationales et le développement vont bon train. Des délibérations sont en cours sur le programme des Nations Unies pour l’après- 2015 puisque la date butoir de 2015 fixée pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement approche à grands pas. Il est urgent de s’intéresser à la manière dont la migration pourrait être intégrée dans le programme de développement international pour l’après 2015. Ces importants événements, et d’autres encore en 2013, enrichiront les débats de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD +20) en 2014 et bien après. L’OIM contribue à ce débat en mettant à profit plusieurs décennies d’expérience dans le domaine des opérations, de la recherche et de la formulation de politiques.

Conformément au mandat et au document de stratégie (activité 7) de l’OIM, l’IDM offre une tribune qui permet aux Etats Membres et observateurs de l’OIM, aux organisations internationales et non gouvernementales et à d’autres partenaires de procéder à un échange de vues et d'expériences sur les questions de migration, afin de dégager des solutions pratiques et de favoriser la coopération.

Dans ce contexte, et en réponse à l’intérêt grandissant des gouvernements pour les questions de diaspora, l’OIM a organisé du 18 au 19 juin 2013 sa Conférence ministérielle sur la diaspora. Cette manifestation est la première conférence de haut niveau de l’OIM traitant de ce sujet et a réuni plus de 500 participants, des délégations de 143 pays, ainsi que 55 ministres et hauts fonctionnaires des ministères et administrations publiques Cet événement a encouragé les participants à partager leurs expériences afin d’identifier des bonnes pratiques afin de mobiliser, de créer des conditions favorables et d’autonomiser les communautés de la diaspora, et de promouvoir leur rôle d’acteur du développement

Pour des informations complémentaires concernant la Conférence Ministérielle sur la Diaspora veuillez-vous référer au menu sous 'Documents de la conférence' dans la colonne de droite ou veuillez-vous rendre sur : http://diaspora.iom.int/

Ordre du jour

18 juin 2013 Première journée

   
09:00-10:00

Enregistrement

10:00-10:45

Ouverture de la Conférence ministérielle sur la diaspora

Md. Abdul Hannan, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la République populaire du Bangladesh auprès de l'Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, Président du Conseil de l’OIM (Déclaration)

William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM (Déclaration | Presentation)

Eduard Gnesa, ambassadeur extraordinaire chargé de la collaboration internationale en matière de migrations, Direction du développement et de la coopération (Suisse) (Biographie | Déclaration)

Konstantin Romodanovsky, Chef, Service fédéral des migrations (Fédération de Russie) (Déclaration)

   
10:45-12:15

Session I: Diasporas et société

 

Cette session sera l’occasion d’examiner les relations étroites entre les diasporas, leur société d’accueil et leur pays d’origine, ainsi que le rôle important que jouent les communautés transnationales en établissant des liens entre ces sociétés. Il est fondamental de comprendre le modèle de fonctionnement de ces relations pour élaborer des politiques de diaspora avisées.Les contributions des diasporas à leur société d’accueil et à leur pays d’origine sont de plus en plus reconnues par les parties prenantes, de même que la nécessité de créer un environnement favorable à la mobilisation durable de ce potentiel. Les communautés de la diaspora, du fait de leur grande diversité, sont des sociétés transnationales constituées de personnes d’origines variées, ayant chacune leur histoire propre, qui jettent et construisent des ponts entre pays d’origine et de destination. Ce potentiel est représenté par un large éventail de ressources qui peuvent être mobilisées dans l’intérêt de tous. C’est pourquoi, le capital humain, social, économique, culturel et politique que constituent les diasporas est de mieux en mieux reconnu, comme en témoignent les outils politiques élaborés pour maximiser les possibilités de participation des diasporas. Cette session abordera les thèmes suivants: apprendre à connaître les diasporas; stratégies de contact et de communication avec les diasporas; rassembler et mettre en pratique les connaissances sur les diasporas; faire en sorte que le transnationalisme soit accepté comme un élément de la société contemporaine, dans le discours tant national qu’international.

   
10:45-11:30

Modérateur : Laura Tompson, Directrice générale adjointe de l’OIM

Oradores:

  • Khaled El-Azhary, Ministro de Mano de Obra e Inmigración (Egipto)
  • Rosalinda Dimapilis-Baldoz, Ministra de Trabajo y Empleo (Filipinas) (Déclaration)
  • Neris Germanas, Viceministro de Relaciones Exteriores (Lituania) (Biographie | Déclaration)
   
11:30-12:15

Modérateur: Chukwu-Emeka Chikezie, Director, Up!-Africa Limited (Biographie)

Orateurs :

  • Warren Pearson, Sous-Secrétaire, Politique multiculturelle et de l’installation, Département de l’immigration et de la citoyenneté (Australie) (Biographie | Déclaration)
  • Marta Chalhub Romero, Directrice chargée des communautés de Chiliens de l’étranger, Ministère des relations extérieures (Chili) (Déclaration)
  • Tatiana Smirnova, Conseillère en chef, Département des relations avec les compatriotes de l’étranger, Ministère des affaires étrangères (Fédération de Russie) (Déclaration)
   
12:15-13:00

Session II : Diasporas et états

 

Cette session vise à examiner l’intérêt que présente le transnationalisme pour les pays d’origine et de destination, ainsi que les politiques et les pratiques exemplaires favorisant la mobilisation des diasporas. Pour promouvoir la mobilisation des diasporas dans les pays d’origine et de destination, il est indéniablement avantageux de mettre en place un environnement politique et réglementaire favorable, qui permet au potentiel des diasporas de porter du fruit. Les contributions des diasporas aux pays d’accueil et d’origine sont étroitement liées au fait qu’elles sont «à la fois ici et là-bas». Les liens avec les pays d’origine sont ancrés dans le sentiment d’appartenance et l’identité. Ce sentiment d’appartenance se développe aussi dans le pays de destination, par une intégration réussie et par les enfants nés de parents migrants dans le pays d’accueil. D’un point de vue politique, il importe de réfléchir au rôle de la citoyenneté multiple, qui permet de conserver des liens intergénérationnels durables avec le pays d’origine. De même, il convient de reconnaître que le bien-être des migrants contribue de manière déterminante à leur pleine participation au développement. Cette session abordera les thèmes suivants: liens entre diasporas et pays d’origine; encourager et faciliter la mobilisation des diasporas; coopération entre les pays d’origine et de destination; importance des diasporas dans les pays de destination.

   
 

Modérateur : Rainer Münz, Chef du Centre Recherche et connaissances, Erste Group Bank AG (Biographie)

Orateurs :

  • Rajiv Mehrishi, Secrétaire, Ministère des affaires indiennes d’outre-mer (Inde) (Biographie)
  • Cécile Kyenge, Ministre de l’intégration (Italie) (Biographie | Déclaration)
  • Cristian David, Ministre délégué aux Roumains de l’étranger (Roumanie) (Biographie | Déclaration)
  • Anatoly Fomenko, Directeur adjoint, Service fédéral des migrations (Fédération de Russie) (Déclaration)
  • Alvaro Calderón Ponce de León, Directeur des affaires migratoires et consulaires et des services au citoyen, Ministère des relations extérieures (Colombie) (Biographie | Déclaration)
   
13:15-15:00

Pause de l’après-midi

   
13:30-14:30

Manifestation parallèle: Politiques locales : un biais de réintégration des diasporas dans leurs pays d’origine?

   
 

Modérateur: Chukwu-Emeka Chikezie, Directeur, Up!-Africa Limited

Orateurs:

  • Shakeel Ahmed Yousuf Abudl Razack Mohamed, Ministre du travail, des relations industrielles et de l’emploi (Maurice)
  • Göran Hultin, Directeur Général, Caden Corporation et Vice-Président du Conseil de l'agenda mondial sur la Migration, Forum Economique Mondial (Presentation)
  • Isabel de Sola, Senior Knowledge Manager, Conseil de l'agenda mondial, Forum Economique Mondial (Presentation)
   
15:00-16:00

Session II : Diasporas et états (suite)

 

Modérateur: Peter Schatzer, Conseiller principal auprès du Directeur Général de l’OIM

Orateurs :

  • Belkacem Sahli, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé de la Communauté nationale à l’étranger (Algérie) (Déclaration)
  • Hranush Hakobyan, Ministre de la diaspora (Arménie) (Biographie | Déclaration | Presentation)
  • Hélène Conway-Mouret, Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger (France) (Biographie | Déclaration)
  • Konstantine Surguladze, Ministre d’Etat, Cabinet du Ministre d’Etat de la Géorgie chargé des questions de diaspora (Géorgie) (Biographie | Déclaration)
  • Rita Claverie de Sciolli, Vice-Ministre des relations extérieures (Guatemala) (Déclaration)
  • Zsuzsanna Répás, Secrétaire d’Etat adjointe, Ministre de l’administration publique et de la justice (Hongrie) (Biographie | Déclaration)
   
16:00-18:00

Session III : Diasporas et développement

 

Cette session entend examiner les moyens de mobiliser les diasporas en faveur du développement, ainsi que les possibilités politiques et programmatiques susceptibles de maximiser ce potentiel. Le potentiel que représentent les diasporas pour le développement est aujourd’hui largement reconnu par diverses parties prenantes. Il découle des ressources financières et non financières que les diasporas ont accumulées à l’étranger et qu’elles peuvent mobiliser, et de la volonté de leurs membres d’investir ces ressources. Les ressources des diasporas ne sont pas uniquement d’ordre financier. Elles englobent aussi des compétences et des connaissances qui peuvent être transmises dans l’intérêt de tous. D’où l’importance de donner les moyens nécessaires aux membres des diasporas qui souhaitent contribuer au développement de leur pays d’origine et partager leurs ressources de manière productive. Cette session abordera les thèmes suivants:encourager l’investissement du capital des diasporas et maximiser l’utilisation des fonds rapatriés, les investissements des diasporas, les échanges commerciaux et les autres ressources financières aux fins de projets de développement durable dans le pays d’origine; les systèmes de transfert de compétences/connaissances et les possibilités qu’ils offrent de contribuer à un développement durable; associer les diasporas aux programmes de coopération pour le développement; le rôle des gouvernements, du secteur privé et de la société civile sous l’angle des mesures visant à encourager cette mobilisation

   
16:00-17:00

Modérateur: Jonathan Crush Président du Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale, chargé des questions de migration et développement internationales (Biographie)

Orateurs :

  • Khandker Mosharraf Hossain, Ministre du bien-être des expatriés et de l’emploi outre-mer (Bangladesh) (Biographie)
  • Shakeel Ahmed Yousuf Abudl Razack Mohamed, Ministre du travail, des relations industrielles et de l’emploi (Maurice)
  • Abdellatif Mâzouz, Ministre délégué auprès du Chef de gouvernement chargé des Marocains résident à l’étranger (Maroc) (Biographie | Déclaration)      
  • Juan José García Vásquez, Vice-Ministre des Salvadoriens de l’étranger (El Salvador) (Biographie | Déclaration)
  • Eva Åkerman-Börje, Présidence du Forum mondial sur la migration et le développement(Suède) (Déclaration | Presentation)
   
17:00-18:00

Modérateur : Kathleen Newland, Directrice des programmes concernant les migrants, la migration et le développement et la protection des réfugiés, membre du Conseil d’administration du Migration Policy Institute (Biographie)

Orateurs:

  • Mohamed Bakri Ben Abdoulfatah Charif, Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, chargé de la Diaspora, de la Francophonie et du Monde Arabe (Comores) (Déclaration)
  • Nicolas Schmit, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Immigration (Luxembourg) (Biographie)
  • Pendukeni livula-Ithana, Ministre des affaires intérieures et de l’immigration (Namibie) (Déclaration)
  • Mugahed Mugahed Abdullah Al-Quhali, Minister of Immigrants’ Affairs (Yemen) (Biographie | Déclaration EN , AR)
  • Radmila Mitrovic, Vice-Ministre des droits de l’homme et des réfugiés (Bosnie-Herzégovine) (Déclaration)
   

Fin de la première journée

 
   

19 juin 2013: Deuxième Journée

   
10:00-13:00

Session III : Diasporas et développement (suite)

   
10:00-11:30

Modérateur : Michel Mordasini, Ambassadeur, Directeur général adjoint, Direction du développement et de la coopération, Office fédéral des migrations (Suisse) (Biographie)

Orateurs :

  • Uladi Mussa, Ministre des affaires intérieures (Malawi)
  • Houcine Jaziri, Secrétaire d’Etat aux Migrations et aux Tunisiens à l’Étranger (Tunisie)
  • Seynabou Gaye Touré, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur chargé des Sénégalais de l’Extérieur (Sénégal)
  • Arnulfo Valdivia Machuca, Directeur de l’Institut des Mexicains de l’étranger (Mexique) (Déclaration | Presentation)
   
11:30-13:00

Modérateur : Irena Omelaniuk, Conseillère politique principale auprès de l’OIM (Biographie)

Orateurs :

  • Maria Fernanda Tavares Fernandes, Ministre des Communautés (Cap Vert) (Déclaration)   
  • Alhaji Ibrahim Kemoh Sesay, Ministre des affaires politiques et publiques (Sierra Leone) (Déclaration)
  • Bernard Membe, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale (Tanzanie) (Déclaration )
  • Rougui Barry Kaba, Ministre déléguée des Guinéens de l’Etranger (Guinée) (Biographie | Déclaration )
  • Imelda Nicolas, Présidente de la Commission des Philippins d’outre-mer (Philippines) (Biographie | Déclaration | Presentation)
   
13:00-15:00 Pause de l’après-midi
   
15:00-16:00

Session III : Diasporas et développement (suite)

 

Modérateur : Jean-Christophe Dumont, l'Organisation de coopération et de développement économiques

Orateurs :

  • Célestin Vunabandi, Ministre du plan et suivi de la mise en œuvre de la Révolution de la modernité (République démocratique du Congo) (Biographie | Déclaration)
  • Carolyn Rodrigues-Birkett, Ministre des Affaires étrangères (Guyana) (Biographie)
  • Lancester Museka, Secretaire permanent, Ministère du travail et des services sociaux (Zimbabwe) (Déclaration)
  • Freddy Mauricio Montero Mora, Vice-Ministre, Ministère de l’intérieur et de la police, (Costa Rica) (Presentation)
  • Boubacar Ousman Sanda, Conseiller Technique, Ministère des Affaires Etrangères (Niger) (Biographie)
   
16:00-17:00

Session IV : Diasporas et crises

 

Cette session vise à examiner les possibilités de mobilisation des diasporas pendant et après une crise, ainsi que les conditions propices à cette mobilisation. Les crises engendrent des situations qui obligent les pays touchés à formuler des stratégies de préparation aux crises et de redressement. Dans ce cadre, il peut être extrêmement utile de mobiliser la diaspora pour bénéficier de ses connaissances et compétences, de son expérience, de ses ressources humaines et financières, et de son rôle d’intermédiaire pour obtenir un soutien et une assistance à l’étranger.En effet, du fait de leur connaissance de leur pays d’origine et des liens qu’ils entretiennent avec lui, les membres de diasporas peuvent décider de se mobiliser pour contribuer à son redressement au lendemain d’une crise. Cependant, pour que leur action porte du fruit, il peut être utile de disposer de systèmes préétablis. Cette session abordera les thèmes suivants: cadres permettant de s’assurer la participation des diasporas en cas d’urgence; structures de mobilisation des diasporas en faveur de l’aide humanitaire dans leur pays d’origine en période d’urgence; vote à l’étranger durant la phase de redressement après une crise; investissement des diasporas dans les mesures à long terme de préparation aux crises et de redressement.

   
 

Modérateur: Robert Glasser, Secrétaire général, CARE International

Orateurs:

  • Seydou Keita, Conseiller Technique, Ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine (Mali)
  • Jesus I. Yabes, Sous-Secrétaire chargé des travailleurs migrants, Ministère des Affaires Étrangères (Philippines) (Biographie | Déclaration)
  • Ali Shalan Mohan, Directeur Général du Département du Plan, Ministère des Migrations (Irak)
   
17:00-18:00

Conclusion

 

Orateurs:

  • Md. Abdul Hannan, Président du Conseil de l’OIM (Déclaration)
  • Laura Tompson, Directrice générale adjointe de l’OIM (Déclaration)
  • Peter Schatzer, Conseiller Principal du Directeur Général de l’OIM présentera un résumé des conclusions de la conférence (Résumé)