La gestion des migrations

Le Département de la gestion des migrations définit les lignes d'action des bureaux extérieurs, formule les stratégies mondiales, fixe des normes et veille au contrôle de la qualité. En outre, il gère les connaissances relatives aux “grands” secteurs de la migration, dont la migration de main-d'oeuvre et la migration assistée, le couple migration et développement, la lutte contre la traite, le retour volontaire assisté, la santé dans le contexte migratoire, l'aide aux migrants vulnérables, la gestion de l'immigration et des frontières, et le renforcement général des capacités en matière de gestion des migrations. Par ailleurs, il gère le Fonds de l'OIM pour le développement et examine, approuve et gère les projets multirégions et mondiaux. Il assure la supervision technique de l'examen et de l'approbation des projets dans les bureaux extérieurs. Il est également chargé des partenariats opérationnels avec les interlocuteurs compétents des gouvernements, des organismes multilatéraux et du secteur privé, en coordination avec le Département de la coopération internationale et des partenariats.

Le Département de la gestion des migrations est composé de quatre divisions et d'une unité :

  • la Division Migration et santé ;
  • la Division de la gestion de l'immigration et des frontières ;
  • la Division de l'aide aux migrants ;
  •  la Division Migration de main-d'oeuvre et développement humain ; et
  •  l'Unité Fonds de l'OIM pour le développement.

La Division Migration et santé est chargée, au sein de l'OIM, de superviser, d'appuyer et de coordonner la fourniture, par l'Organisation, des services de santé dans le contexte migratoire à l'échelle mondiale. Ces services visent à répondre aux besoins des Etats en matière de gestion des aspects sanitaires de la migration, et à favoriser l'adoption de politiques fondées sur des faits et des programmes intégrés de santé préventifs et curatifs qui profitent et sont accessibles de manière équitable aux migrants vulnérables et aux populations mobiles. Reconnaissant que la santé renforce les effets positifs de la migration, et en application de la résolution relative à la santé des migrants de la soixante et unième Assemblée mondiale de la Santé (mai 2008), la Division promeut des politiques et des programmes qui contribuent à l'amélioration du bien-être physique, mental et social des migrants et leur permettent de participer au développement socioéconomique de leur communauté d'origine et de leur société d'accueil.

La Division dispense des conseils techniques et pratiques, et noue des partenariats avec les entités compétentes des gouvernements, des organismes multilatéraux, de la société civile et du secteur privé dans le domaine de la santé dans le contexte migratoire. Par l'intermédiaire des différentes unités de la Division, l'OIM répond aux besoins des migrants ainsi qu'aux besoins de santé publique des communautés d'accueil ; elle supervise le Programme d'évaluation sanitaire dans le contexte migratoire, qui permet d'apprécier l'état de santé physique et mentale des migrants avant le départ ou à l'arrivée, promeut l'accès des migrants et des populations mobiles à des services sanitaires équitables et de qualité, et fournit des normes techniques et un appui aux programmes dans des domaines thématiques clés tels que les maladies nouvelles et ré-émergentes, la prévention et le traitement du VIH, et le soutien psychosocial.

La Division de la gestion de l'immigration et des frontières est chargée, au sein de l'Organisation, de superviser les activités liées à la gestion des frontières et aux services préconsulaires. Elle aide les gouvernements à élaborer, expérimenter et mettre en oeuvre de nouvelles approches pour résoudre des problèmes précis de traitement des dossiers de migrants, y compris le recours à des solutions biométriques et de traitement automatisé. La Division fournit aux gouvernements un soutien technique pour qu'ils puissent répondre à des besoins essentiels en matière de renforcement des capacités dans le domaine des frontières et de l'identité ainsi que des systèmes opérationnels, y compris les systèmes de données, la gestion des frontières et les documents de voyage, et contribue à l'élaboration d'initiatives destinées à aider les gouvernements et les migrants à disposer de régimes de migration régulière efficaces, fiables et sûrs.

La Division de l'aide aux migrants formule des orientations générales et techniques à l'intention des bureaux extérieurs dans le domaine du retour volontaire assisté et de la réintégration, des activités de lutte contre la traite et de l'aide générale aux migrants en détresse et vulnérables, y compris les mineurs non accompagnés. Son appui aux bureaux extérieurs consiste à élaborer et à mettre en oeuvre des programmes de retour volontaire assisté et de réintégration durables dans des conditions sûres et dignes à l'intention des migrants retournant dans leur pays, ainsi que des activités visant à prévenir les violences et l'exploitation à l'encontre des migrants. En outre, la Division apporte une aide directe aux migrants victimes de la traite ou susceptibles d'avoir fait l'objet de violences ou d'exploitation, en particulier aux groupes vulnérables tels que les personnes âgées et les mineurs non accompagnés.

La Division Migration de main-d'oeuvre et développement humain est chargée de fournir des orientations générales et opérationnelles en matière d'élaboration de programmes et de soutien technique aux initiatives concernant la migration de main-d'oeuvre, la thématique migration et développement, et la migration assistée. Elle contribue au renforcement des capacités des bureaux extérieurs pour qu'ils puissent répondre aux divers besoins des gouvernements et des migrants, élaborer et mettre en oeuvre des projets en matière de migration de main-d'oeuvre, et promouvoir les responsabilités et les droits des travailleurs migrants. La Division appuie en outre l'élaboration et la mise en oeuvre de projets visant à renforcer les liens entre la migration et le développement en contribuant à la réalisation du potentiel permettant de parvenir à un développement durable et de réduire la pauvreté dans l'intérêt des migrants, de leur famille et de leur communauté, ainsi que des pays d'origine et de destination. En consultation avec les gouvernements des pays de destination et d'origine, elle dispense aux migrants une formation qui leur permet de s'adapter rapidement à leur nouveau pays d'installation et favorise la coexistence harmonieuse entre les nouveaux arrivants et les communautés d'accueil.

L'Unité Fonds de l'OIM pour le développement fournit aux Etats Membres de l'OIM en développement et à ceux dont l'économie est en transition un appui spécial aux fins d'élaboration et de mise en oeuvre de projets conjoints de l'OIM et des gouvernements concernant des domaines particuliers de la gestion des migrations.

Le Département de la gestion des migrations définit les lignes d'action des bureaux extérieurs, formule les stratégies mondiales, fixe des normes et veille au contrôle de la qualité. En outre, il gère les connaissances relatives aux “grands” secteurs de la migration, dont la migration de main-d'oeuvre et la migration assistée, le couple migration et développement, la lutte contre la traite, le retour volontaire assisté, la santé dans le contexte migratoire, l'aide aux migrants vulnérables, la gestion de l'immigration et des frontières, et le renforcement général des capacités en matière de gestion des migrations. Par ailleurs, il gère le Fonds de l'OIM pour le développement et examine, approuve et gère les projets multirégions et mondiaux. Il assure la supervision technique de l'examen et de l'approbation des projets dans les bureaux extérieurs. Il est également chargé des partenariats opérationnels avec les interlocuteurs compétents des gouvernements, des organismes multilatéraux et du secteur privé, en coordination avec le Département de la coopération internationale et des partenariats.
Le Département de la gestion des migrations est composé de quatre divisions et d'une unité :

a) la Division Migration et santé ; 
b) la Division de la gestion de l'immigration et des frontières ; 
c) la Division de l'aide aux migrants ; 
d) la Division Migration de main-d'oeuvre et développement humain ; et 
e) l'Unité Fonds de l'OIM pour le développement.

La Division Migration et santé est chargée, au sein de l'OIM, de superviser, d'appuyer et de coordonner la fourniture, par l'Organisation, des services de santé dans le contexte migratoire à l'échelle mondiale. Ces services visent à répondre aux besoins des Etats en matière de gestion des aspects sanitaires de la migration, et à favoriser l'adoption de politiques fondées sur des faits et des programmes intégrés de santé préventifs et curatifs qui profitent et sont accessibles de manière équitable aux migrants vulnérables et aux populations mobiles. Reconnaissant que la santé renforce les effets positifs de la migration, et en application de la résolution relative à la santé des migrants de la soixante et unième Assemblée mondiale de la Santé (mai 2008), la Division promeut des politiques et des programmes qui contribuent à l'amélioration du bien-être physique, mental et social des migrants et leur permettent de participer au développement socioéconomique de leur communauté d'origine et de leur société d'accueil.

La Division dispense des conseils techniques et pratiques, et noue des partenariats avec les entités compétentes des gouvernements, des organismes multilatéraux, de la société civile et du secteur privé dans le domaine de la santé dans le contexte migratoire. Par l'intermédiaire des différentes unités de la Division, l'OIM répond aux besoins des migrants ainsi qu'aux besoins de santé publique des communautés d'accueil ; elle supervise le Programme d'évaluation sanitaire dans le contexte migratoire, qui permet d'apprécier l'état de santé physique et mentale des migrants avant le départ ou à l'arrivée, promeut l'accès des migrants et des populations mobiles à des services sanitaires équitables et de qualité, et fournit des normes techniques et un appui aux programmes dans des domaines thématiques clés tels que les maladies nouvelles et ré-émergentes, la prévention et le traitement du VIH, et le soutien psychosocial.

La Division de la gestion de l'immigration et des frontières est chargée, au sein de l'Organisation, de superviser les activités liées à la gestion des frontières et aux services préconsulaires. Elle aide les gouvernements à élaborer, expérimenter et mettre en oeuvre de nouvelles approches pour résoudre des problèmes précis de traitement des dossiers de migrants, y compris le recours à des solutions biométriques et de traitement automatisé. La Division fournit aux gouvernements un soutien technique pour qu'ils puissent répondre à des besoins essentiels en matière de renforcement des capacités dans le domaine des frontières et de l'identité ainsi que des systèmes opérationnels, y compris les systèmes de données, la gestion des frontières et les documents de voyage, et contribue à l'élaboration d'initiatives destinées à aider les gouvernements et les migrants à disposer de régimes de migration régulière efficaces, fiables et sûrs.

La Division de l'aide aux migrants formule des orientations générales et techniques à l'intention des bureaux extérieurs dans le domaine du retour volontaire assisté et de la réintégration, des activités de lutte contre la traite et de l'aide générale aux migrants en détresse et vulnérables, y compris les mineurs non accompagnés. Son appui aux bureaux extérieurs consiste à élaborer et à mettre en oeuvre des programmes de retour volontaire assisté et de réintégration durables dans des conditions sûres et dignes à l'intention des migrants retournant dans leur pays, ainsi que des activités visant à prévenir les violences et l'exploitation à l'encontre des migrants. En outre, la Division apporte une aide directe aux migrants victimes de la traite ou susceptibles d'avoir fait l'objet de violences ou d'exploitation, en particulier aux groupes vulnérables tels que les personnes âgées et les mineurs non accompagnés.

La Division Migration de main-d'oeuvre et développement humain est chargée de fournir des orientations générales et opérationnelles en matière d'élaboration de programmes et de soutien technique aux initiatives concernant la migration de main-d'oeuvre, la thématique migration et développement, et la migration assistée. Elle contribue au renforcement des capacités des bureaux extérieurs pour qu'ils puissent répondre aux divers besoins des gouvernements et des migrants, élaborer et mettre en oeuvre des projets en matière de migration de main-d'oeuvre, et promouvoir les responsabilités et les droits des travailleurs migrants. La Division appuie en outre l'élaboration et la mise en oeuvre de projets visant à renforcer les liens entre la migration et le développement en contribuant à la réalisation du potentiel permettant de parvenir à un développement durable et de réduire la pauvreté dans l'intérêt des migrants, de leur famille et de leur communauté, ainsi que des pays d'origine et de destination. En consultation avec les gouvernements des pays de destination et d'origine, elle dispense aux migrants une formation qui leur permet de s'adapter rapidement à leur nouveau pays d'installation et favorise la coexistence harmonieuse entre les nouveaux arrivants et les communautés d'accueil.

L'Unité Fonds de l'OIM pour le développement fournit aux Etats Membres de l'OIM en développement et à ceux dont l'économie est en transition un appui spécial aux fins d'élaboration et de mise en oeuvre de projets conjoints de l'OIM et des gouvernements concernant des domaines particuliers de la gestion des migrations. Pour plus d'informations, voir Fonds de l'OIM pour le développement.