Le retour de la musique

Date Publish: 
08/28/13
Region-Country: 
Somalie / Africa and Middle East

Nés en pleine guerre et vivant dans un pays dont les infrastructures d’enseignement et de santé sont en ruines, les jeunes somaliens sont souvent considérés comme une « génération perdue ». L’abandon et l’absence de perspectives économiques ont marginalisé de nombreux jeunes ou les ont incités à rejoindre les rangs des milices ou des pirates. Les conséquences sont désastreuses. Beaucoup se sont repliés sur eux-mêmes et ont du mal à nouer des liens. Pour atténuer cette situation, le programme de l’OIM « Initiatives de transition pour la stabilisation » a entrepris d’autonomiser et de mobiliser les jeunes déconnectés par l’art et la musique, en instituant une plateforme permettant de diffuser des messages apaisants et réconciliateurs. Une nouvelle édition du concours « Idole somalienne » pour jeunes talents a eu lieu en 2013, à laquelle plus de 500 chanteurs, poètes et interprètes en herbe ont pris part dans l’espoir d’être sélectionnés pour la finale.

Farah Abdi*, l’un des participants, était en sueur tandis qu’il prenait connaissance avec angoisse du verdict du jury. « Je vous laisse imaginer le trac que j’avais en montant sur cette scène. Je n’ai jamais eu si peur », dit-il. Ce jeune poète de 22 ans écrit depuis l’âge de 8 ans mais n’a jamais eu l’occasion d’explorer son talent à un niveau professionnel. Il a été sélectionné pour la finale, qui sera diffusée par la télévision nationale avant la fin de l’année sous la devise Hirgeli Hammigaaga Faneed (« Réalise ton rêve d’artiste »). Dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture du concours, le maire de Mogadiscio a déclaré que cette manifestation marquait un tournant important pour les jeunes du pays : « Un changement radical de mentalité est en train de s’opérer parmi les jeunes. Il est encourageant de les voir prendre part à des activités novatrices telles que ce concours. »

Initiatives de transition pour la stabilisation (TIS) est un programme à impact rapide de promotion de la paix en Somalie financé par USAID. Il favorise la prise en charge par les Somaliens et vise à restaurer la confiance et la cohésion entre les institutions politiques et la population par une amélioration des services publics. L’OIM met en œuvre plus de 200 activités au titre de ce programme, dans le Somaliland et à Mogadiscio.


*Faux nom