L’histoire d’Amal Mohammud

Date Publish: 
08/28/13
Region-Country: 
Somalie / Africa and Middle East

De nombreux Somaliens portent les séquelles des cycles d’agressions et de violences engendrées  par le conflit chronique et l’effondrement de l’appareil judiciaire. Afin d’encourager la cohésion sociale, le programme Initiatives de transition pour la stabilisation de l’OIM dispense à 40 000 personnes une formation sur le pardon et les divers moyens de transformer un conflit et de briser le cycle de la vengeance.

Amal Mohammud*, propriétaire d’un salon de beauté à Mogadiscio, raconte dans quelle mesure les activités de réconciliation sociale l’ont aidée :

« Chaque jour, j’étais impliquée dans une bagarre. Nous utilisions des machettes. Des femmes m’agressaient avec un couteau, alors j’en faisais de même. Maintenant, les choses ont changé. Un jour, mon fils s’est battu avec l’un de ses copains dans notre quartier. Après, toute la famille  l’a pris à partie. Il a été gravement blessé à la tête et il a fallu faire des points de suture. Les gens de mon quartier ont commencé à dire que puisque mon fils a été blessé, jamais je ne passerai l’éponge. Mais quand je suis revenue du marché, je suis allée chez le copain avec mon fils, et j’ai dit à ses parents : « Nous sommes désolés ». Tous étaient stupéfaits. Ils m’ont regardée d’un air abasourdi, et je suis repartie avec mon fils. Maintenant, tout le monde se demande ce qui est arrivé. Avant, je m’emportais facilement, mais la technique de guérison des traumatismes a changé ma vie.

Quand j’ai commencé à participer au programme, je me laissais emporter par mes émotions. Aujourd’hui, j’ai complètement changé. Je présente des excuses à ceux qui m’énervent. Jamais je ne m’autorisais à pleurer mais, pendant l’atelier, j’ai versé des larmes en racontant ma vie. J’avais pour habitude de frapper et de recevoir des coups. Logique. La technique de guérison des traumatismes m’a permis de cicatriser mes blessures et de pardonner.

On n’avance pas dans la vie en gardant les yeux fixés sur le passé. Il faut avoir des relations sociales avec ses voisins. Etre heureux et avancer ».

Le programme Initiatives de transition pour la stabilisation (TIS) est un programme à effet rapide de promotion de la paix en Somalie, financé par USAID. Il encourage les Somaliens à se prendre en charge et vise à instaurer la confiance et la cohésion entre les institutions gouvernementales et la population par une amélioration des services publics. Dans le cadre du programme TIS, l’OIM met en œuvre plus de 200 activités dans le Somaliland et à Mogadiscio.


* Nom d’emprunt.