L’OIM Micronésie vient en aide à des marins en détresse

Date Publish: 
01/27/14
Region-Country: 
Les États fédérés de Micronésie / Asia fr

La semaine dernière, un équipage de marins chinois en détresse a, contre toute attente, bénéficié de l’aide de l’OIM Micronésie, après que leur navire au pavillon de Kiribati – échoué sur un récif au large de Pohnpei – a commencé à manquer de courant et de nourriture.

Le Ping Da 7 est un énorme navire réfrigéré, bloqué sur les récifs de Kepikepin Parem depuis le 11 décembre. A son bord, une importante cargaison de combustible, de pétrole, de réfrigérant à l’ammoniac et d’huile de graissage. Le Gouvernement a décrété une situation d’urgence après que des fuites eurent été constatées sur le navire.

« Lorsque le Département de la justice nous a contactés, nous avons collaboré avec la police nationale pour livrer du matériel de cuisine et de la nourriture aux marins en détresse », explique Ashley Carl, Chef de mission de l’OIM à Pohnpei. « Cela est conforme à notre mission – qui ne se résume pas à donner des conseils en matière de migration, mais consiste aussi à venir en aide à tout migrant en difficulté, y compris des marins en détresse ».

L’OIM et les autorités nationales ont acheté des légumes et des fruits frais, du riz, des nouilles ramen, de la viande en conserve, des œufs, des réchauds au butane et des bouteilles de gaz de cuisine supplémentaires, qu’ils ont livrés par bateau à l’équipage du Ping Da 7.

Le Gouvernement des Etats fédérés de Micronésie et l’OIM continueront, dans toute la mesure du possible, de porter assistance aux migrants en détresse par l’intermédiaire du Centre de documentation pour migrants situé à Kolonia, qui fêtera son premier anniversaire en mars.

Dans l’intervalle, les perspectives ne sont guère réjouissantes pour le Ping Da 7 et son équipage. « Ils n’ont pas de courant pendant une grande partie de la journée, car le refroidissement du générateur dépend de la marée », ajoute Ashley Carl de l’OIM. « Ils ne peuvent pas se débarrasser de leurs déchets. En outre, le bateau bouge sans arrêt et est poussé de plus en plus loin sur le récif. A marée basse, il repose principalement sur un récif de corail sec ».

Même si les incidents impliquant des bateaux de cette taille sont rares, il arrive que de grands navires de pêche causent d’importants dommages à l’environnement en se heurtant contre les récifs d’îles reculées, alors que ceux?ci subissent déjà les effets négatifs du changement climatique.

Des membres du personnel de l’OIM Micronésie préparent des provisions qui seront livrées à bord d’un pétrolier échoué sur un récif près de Pohnpei. © OIM 2014
La semaine dernière, l’équipage du Ping Da 7 a été ravitaillé par l’OIM à bord du pétrolier en détresse. © OIM 2014
Le Ping Da 7 battu par les vagues au large de Pohnpei. © OIM 2014