Servir avec compassion

Date Publish: 
08/21/13
Region-Country: 
Somalie / Africa and Middle East

Une personne généreuse, à la voix douce, dévouée et consacrant sa vie à servir autrui avec compassion, tel est le portrait de Hussein Hassan, fonctionnaire chargé des programmes de santé de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Somalie. Âgé de 27 ans, Hussein a toujours donné aux personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et vivant dans les camps de Garowe, dans le Puntland, une raison de sourire et de croire en un avenir meilleur.

Jamais, en neuf ans de travail humanitaire au lendemain d’un conflit, dans un contexte d’insécurité plus ou moins grande, la motivation de Hussein et son souci de veiller à ce que les populations vulnérables dans les camps reçoivent, à un prix abordable ou gratuitement, des soins de santé, de la nourriture et des articles de secours non alimentaires et vivent dans des conditions salubres et sûres, n’ont faibli. En sa qualité de spécialiste de la santé publique, il a créé les tout premiers réseaux de personnes vivant avec le VIH/sida, tant au Puntland que dans le Centre-Sud somalien, ce qui a permis à 500 personnes vivant avec le VIH/sida de faire valoir leurs droits et de participer plus étroitement et plus activement à la planification des programmes, à la hiérarchisation des priorités et à l’élaboration des politiques, afin de bénéficier de traitements, de soins et de soutien.

Hussein a également mis en place cinq établissements de santé permanents, où des soins de santé primaires sont prodigués aux communautés victimes du tsunami des villages côtiers du district d’Eyl. En février 2013, Hussein s’est vu décerner le prix Resolution Fellowship, une distinction internationale attribuée par l’Assemblée générale des Nations Unies à des jeunes dont l’esprit d’initiative est exceptionnel et qui sont prêts à changer le monde.

En tant que travailleur humanitaire, Hussein a été confronté à de nombreuses difficultés en tentant de sauver la vie des personnes auxquelles il vient en aide, et qui meurent de maladies évitables ou dans des catastrophes naturelles. Le niveau élevé d’insécurité, les menaces de mort à son encontre et les attentats terroristes, tels que la récente attaque contre le complexe commun des Nations Unies à Mogadiscio le 19 juin, dans lequel se trouvait Hussein, constituent quelques-unes des principales difficultés qu’il a rencontrées et qui ont laissé des traumatismes, sans toutefois le dissuader de continuer à servir les personnes qui ont le plus besoin d’aide et de soutien humanitaires.

Regarder son histoire ici (en anglais seulement).