Volontaires pour le changement

Date Publish: 
08/28/13
Region-Country: 
Somalie / Africa and Middle East

Pendant plus de 20 ans, la capitale de la Somalie n’était que chaos, violences et rues désertes. Ce tableau est toutefois en train de changer. Un nouveau gouvernement a été élu, le secteur de la construction est en plein essor, et les vols internationaux permettent au commerce international de reprendre.

Cependant, les rues sont encore jonchées de décombres, l’insécurité est omniprésente, et les services d’assainissement posent d’importants problèmes de santé publique. Un groupe de jeunes volontaires somaliens, les « City Volunteers »,  est toutefois déterminé à changer durablement les choses et s’emploie à encourager les communautés à transformer Mogadiscio.

Etant donné que plus de 70 % des Somaliens ont moins de 30 ans, l’autonomisation des jeunes est un aspect important du développement du pays. Avec le soutien du programme de l’OIM « Initiatives de transition pour la stabilisation », ces volontaires de Mogadiscio élaborent un modèle de prise en main durable. Forts de 60 à 80 membres, ils ont mobilisé plus de 400 jeunes.

L’un d’eux, Ali Mohammud*, n’a pratiquement jamais quitté Mogadiscio. Cet étudiant de 26 ans déclare qu’il a eu envie d’agir après avoir vu un gamin demander à un vieil homme de ne plus jeter ses ordures dans la rue. « Le gamin a dit que ce n’était pas bien. Il s’est montré très respectueux et patriote. Alors, je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? ».

« J’ai toujours rêvé d’être utile aux autres, mais je n’ai jamais su par où commencer ni à qui m’adresser », ajoute Leyla Hassan*, une autre volontaire. Le groupe a travaillé d’arrache?pied pour redonner à la ville son lustre d’antan. Ses actions − sensibilisation de la communauté, ramassage des ordures, organisation de manifestations nationales majeures, telles que la « Journée de la paix et de la culture » − ont été plébiscitées dans toute la ville. Pour mettre en œuvre ce qu’il considère comme un modèle de prise en main durable, le groupe de volontaires a sensibilisé les communautés de toute la ville à l’importance de la santé et de la paix par des émissions radiophoniques, des chansons et des pièces de théâtre.

Sahra Isse*, conseillère des volontaires, considère que leur travail est une source d’inspiration pour une nouvelle génération de jeunes dirigeants, qui proposent des solutions novatrices aux problèmes du pays. De fait, l’innovation est au cœur des préoccupations des volontaires. Cette année, Omar Ahmed*, âgé de 16 ans, a proposé une solution inédite pour ramasser les ordures, qui consiste à transformer en poubelles de grandes boîtes de lait en poudre.

Selon le maire de Mogadiscio, Mohamud Ahmed Nur, le groupe a marqué la ville d’une empreinte indélébile : « La jeunesse est une force importante dont il faut tenir compte, et les volontaires de Mogadiscio en sont la preuve éclatante ».

Dans l’intervalle, ils songent à la prochaine idée qui rendra Mogadiscio plus attrayante : « Je travaille dur pour voir enfin la ville telle que je l’ai toujours imaginée », déclare Leyla. « Belle et sûre, pour pouvoir se promener sans crainte ».

Le programme Initiatives de transition pour la stabilisation (TIS) est un programme à effet rapide de promotion de la paix en Somalie, financé par USAID. Il encourage les Somaliens à se prendre en charge et vise à instaurer la confiance et la cohésion entre les institutions gouvernementales et la population par une amélioration des services publics. Dans le cadre du programme TIS, l’OIM met en œuvre plus de 200 activités dans le Somaliland et à Mogadiscio.


* Nom d’emprunt