38 millions de dollars sont nécessaires pour aider les Ukrainiens touchés par le conflit en 2018

Posted: 
04/17/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Kiev - Quatre ans après le début du conflit à l’Est de l’Ukraine, les besoins humanitaires urgents persistent. Ces besoins comprennent l’accès aux soins de santé, à la nourriture, à l’eau et à l’emploi. L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, lance un appel de 38 millions de dollars pour aider 340 000 personnes dans une situation critique cette année. C’est plus que les 215 000 personnes que l’Organisation a aidées ces quatre dernières années.

Depuis avril 2014, plus de 10 000 personnes ont été tuées dans les affrontements à l’Est de l’Ukraine et 24 000 autres ont été blessées. Au total, 3,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire. D’après le Ministère ukrainien de la politique sociale, environ 1,5 million de personnes sont enregistrées comme déplacés internes.

« En raison de la nature prolongée du conflit, de la croissance économique lente et des tensions sociales accrues, 2018 est une année décisive pour les efforts de réponse à la crise », a déclaré Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l’OIM en Ukraine. « Nous travaillons de manière soutenue avec nos partenaires de l’Equipe de pays chargée de l’action humanitaire et du gouvernement d’Ukraine pour combler le fossé entre les interventions humanitaires et celles pour le développement. Ce travail est crucial pour répondre aux besoins urgents et ceux à long terme. »

Le nombre de personnes touchées par le conflit en Ukraine qui n’ont pas assez de nourriture a presque doublé, passant à 1,2 million de personnes depuis 2016. En outre, plus de trois millions de personnes dans la zone de conflit à l’Est n’ont pas assez d’eau pour boire, cuisiner et se laver, car les infrastructures ont été endommagées par les hostilités.

Les efforts de secours humanitaires de l’OIM comprendront l’eau, la santé et l’assainissement, la réhabilitation des infrastructures dans la zone non contrôlée par le gouvernement, ainsi que la préparation à l’hiver et l’hygiène des deux côtés de la ligne de contact. L’OIM fournira également une aide financière aux habitants les plus vulnérables des zones contrôlées par le gouvernement dans les régions de Donetsk et de Louhansk.

En outre, dans le cadre de son programme de relèvement, l’OIM prévoit d’accroître son soutien aux déplacés internes et à leurs communautés d’accueil par l’intermédiaire de formations et de subventions à l’entreprenariat. Le programme d’émancipation économique de l’OIM sera élargi pour inclure d’autres catégories de population vulnérables, comme les anciens combattants du conflit actuel.

L’OIM réhabilitera également des infrastructures sociales importants comme les établissements de soins, les centres gériatriques et les écoles, organisera des événements communautaires et fournira une aide psychosociale le cas échéant.

L’agitation actuelle provoque une augmentation de la traite d’êtres humains.

« L’an dernier, nous avons aidé plus de 1 200 victimes de traite, dont près de la moitié ont été exploitées pendant les années de conflit », a déclaré Thomas Weiss. « Le nombre réel pourrait être encore plus élevé. Pour réduire les risques et protéger les personnes de l’exploitation et de la maltraitance, nous centrons nos efforts de lutte contre la traite sur les personnes vivant près de la ligne de contact. »

Le Système de contrôle national de l’OIM réalisera des sondages réguliers auprès des déplacés internes et des populations de retour chez elles sur leur situation, leurs intentions et leurs déplacements. Cela permettra d’éclairer la planification stratégique par les acteurs du gouvernement, les ONG et la communauté internationale.

Consultez l’appel ici.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel. +38 044 568 50 15 ou +38 067 447 97 92, Email : vzhluktenko@iom.int

 

  • Maria, a victim of shelling attacks in 2014, receives humanitarian assistance from IOM. © IOM/V. Shuvayev