Alors que les besoins ne cessent d'augmenter, l'OIM lance un appel humanitaire révisé de US $ 112 millions pour le Soudan du Sud

Posted: 
06/19/15

South Sudan - Alors que l'année 2015 est déjà bien entamée et que 19 mois se sont écoulés depuis le début de la crise au Soudan du Sud, les inquiétudes quant à la situation humanitaire sont plus importantes que jamais. Avec plus de 2,1 millions de personnes forcées de fuir leurs maison et 4,6 millions de personnes sévèrement touchées par l'insécurité alimentaire, l'OIM et d'autres agences humanitaires luttent pour suivre le rythme des besoins sans précédents et en constante augmentation des personnes déplacées et vulnérables au Soudan du Sud.

La reprise du conflit armé en mai et juin de cette année est à l'origine de milliers de décès, de nouveaux déplacements et de la destruction de moyens de subsistance tels que les fermes, les écoles et les cliniques médicales. L'ampleur de la crise n'a fait qu'empirer et accroître l'insécurité, entravant d'avantage l'accès humanitaire aux communautés vulnérables.

L'OIM au Soudan du Sud a lancé l’Appel global de mi-année 2015, développé dans la droite ligne du Plan d'intervention humanitaire multi-agences mené par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (UNOCHA). Cet appel de 122 millions de dollars souligne les réalisations de l'OIM au Soudan du Sud en 2015 et planifie la suite de sa programmation humanitaire pour le reste de l'année calendaire. Les équipes de l'OIM au Soudan du Sud continuent de fournir abris d'urgences, eau, services sanitaires, de suivi des déplacements, d'assainissement, de développement et de coordination de sites de déplacés internes.

« A ce jour, 138 800 personnes ont trouvé refuge dans des bases des Nations Unies à travers le pays » a déclaré le chef de mission de l'OIM, David Derthick. « Les besoins à travers le pays sont immenses, bien que la situation dans les Etats d'Unité et du Haut-Nil, où les combats continuent de déplacer des communautés, reste très préoccupante. Avec peu de zones sûres disponibles, les familles continuent d'affluer vers les sites de protection des civils [PoC en anglais] dans l'espoir de trouver protection, abris et services. »

La clinique PoC de l'OIM à Bentiu assure plus de 2 000 consultations médicales par semaine, soit plus du double qu'au mois d'avril. Cette augmentation est largement due aux nouvelles arrivées et l'équipe médicale de l'OIM propose des services étendus en matière de soins à destination des mères et des enfants.

Cet appel est disponible dans son intégralité sur http://southsudan.iom.int/2015/06/18/iom-south-sudan-launches-the-mid-ye...

Pour plus d'informations, veuillez contacter Ashley McLaughlin, OIM au Soudan du Sud, Tél. : +211 922 405 716  E-mail : amclaughlin@iom.int - Site Internet : http://southsudan.iom.int/

 

 

Des déplacés internes récemment arrivés s’enregistrent dans les sites de protection des civils de Bentiu au Soudan du Sud. © Ahsley Hamer 2015