Améliorer l’accès des migrants à la justice : l’OIM forme des juges brésiliens au droit international de la migration

Posted: 
05/24/19
Themes: 
Migration Law

Genève - L’Organisation internationale sur les migrations (OIM) termine aujourd’hui (24/05) une formation de quatre jours sur le droit international de la migration destinée à une délégation de juges fédéraux brésiliens.

C’est l’aboutissement d’une collaboration active entre l’OIM au Brésil et l’Unité du droit international de la migration à Genève.

Le but de ces tutoriels de l’OIM est d’accroître la capacité technique des juges à faire appliquer les normes juridiques pertinentes sur la migration, renforçant ainsi l’accès des migrants à leurs droits. Une attention particulière est accordée aux femmes et aux migrants vulnérables au Brésil.

Les cours de l’OIM sont organisés chaque année pour rassembler des diplomates et des juristes afin qu’ils débattent des aspects juridiques de la migration et de la gouvernance et des dernières tendances du droit de la migration. Des experts juridiques internationaux font des présentations sur le droit international relatif aux droits de l’homme, le droit des réfugiés, le droit du travail, le droit pénal transnational et les crimes de trafic illicite et de traite d’êtres humains. Les problématiques juridiques liées à la détention des migrants, au déplacement interne et la migration internationales sont également couvertes.

L’OIM au Brésil jouit d’un partenariat avec l’Association des juges fédéraux du Brésil (AJUFE), qui représente plus de 2 000 juges fédéraux, juges de cours d’appel fédérales et représentants de la Haute cour de justice et de la Cour suprême.

L’appareil judiciaire est un acteur fondamental dans la protection des droits individuels et collectifs des migrants, selon Stéphane Rostiaux, chef de mission de l’OIM au Brésil. « Le partenariat avec l’AJUFE est crucial et il nous permet de faire avancer l’objectif de l’OIM de rendre les migrations plus sûres, ordonnées et dignes au profit des migrants et de la société », a-t-il déclaré.

Depuis la signature de l’Accord de coopération en août 2018, plusieurs activités renforçant les capacités de l’appareil judiciaire brésilien ont été mises en œuvre par l’OIM au Brésil, notamment une formation en ligne suivie par 20 juges fédéraux, ainsi qu’une formation complète sur le droit de la migration, intitulé : Migration Law : Enhancing Response Capacities of the Federal Justice in the Context of the Flow of Venezuelans, destinée à 30 juges du Conseil de justice fédéral.

« Ce partenariat est fondamental pour travailler sur les questions relatives à l’accès des migrants à la justice, en particulier lorsqu’ils sont vulnérables », a déclaré Fernando Mendes, président de l’AJUFE.

D’après M. Mendes, le partenariat avec l’OIM donne des outils pour former d’autres juges fédéraux afin qu’ils puissent comprendre la problématique en détail et améliorer leurs travaux juridictionnels. Améliorer l’accès à la justice pour les migrants est crucial pour assurer leurs droits et cette initiative de l’OIM y contribue sans aucun doute.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Anne Althaus, OM Genève, email : aalthaus@iom.int ouVitória Souza, OIM Brésil, email : vsouza@iom.int

  • One of the IML trainers, Anne Althaus, during a session. Photo: IOM

  • Some of the participants at IOM’s four-day course on International Migration Law held for federal judges from the Brazilian judiciary.

  • Some of the participants at IOM’s four-day course on International Migration Law held for federal judges from the Brazilian judiciary.

  • Some of the participants at IOM’s four-day course on International Migration Law held for federal judges from the Brazilian judiciary.