Appel à tous les réalisateurs ! L’OIM lance un appel à participation au Festival international du film sur la migration 2018

Posted: 
04/03/18
Themes: 
IOM

Genève - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, ratisse large pour valoriser le talent derrière l’une des formes d’art les plus durables du monde : les créations cinématographiques. Tout cela fait partie de la campagne des Nations Unies « Ensemble » qui vise à promouvoir la diversité à travers le monde.

Pour sélectionner une liste de films intéressants qui seront projetés lors du Festival international du film sur la migration (GMFF) de l’OIM en décembre 2018, l’organisation basée à Genève lance un appel à participation de longs et courts métrages, dans tous les genres : fiction, documentaire, animation, etc.

Les candidatures sont acceptées dès aujourd’hui (3 avril) jusqu’au 21 juin. Pour être pris en compte, chaque film doit aborder les défis et promesses de la migration et les nombreuses contributions uniques qu’apportent les migrants à leurs nouvelles communautés. Tous les réalisateurs, reconnus ou amateurs, sont invités à participer.

Avant de soumettre leur travail, nous encourageons les réalisateurs à publier une courte vidéo ou description sur la toute nouvelle application ENSEMBLE que vous pouvez télécharger sur l’ Apple App Store et le Google Play Store. En utilisant l’application, vous pourrez communiquer avec d’autres réalisateurs et collaborer sur des projets dans le monde entier.

Un comité international de professionnels déterminera la sélection officielle dans deux catégories :

Les longs métrages : des réalisateurs de tous les genres cinématographiques sont invités à soumettre des films qui abordent les thèmes du Festival, d’une durée minimale de 41 minutes.

Les courts métrages : des réalisateurs de tous les genres cinématographiques sont invités à soumettre des films qui abordent les thèmes du Festival, d’une durée maximale de 40 minutes.

Seuls les films soumis via la plateforme consacrée au Festival, FilmFreeway, seront pris en compte.

Le cinéma est utilisé depuis toujours pour informer, divertir, instruire et susciter le débat. C'est dans cet esprit que l’OIM, l'organisme des Nations Unies chargé des migrations, a lancé le Festival international du film sur la migration en 2016. L’an dernier, le Festival était présent dans 100 pays. Une sélection officielle de 39 films a donné lieu à 345 projections dans 100 pays du monde, attirant plus de 27 000 spectateurs.

« Les périples qu’entreprennent les migrants, parfois au péril de leur vie, souvent pleins d’espoir, ont été le sujet de films à travers l’histoire du cinéma », a déclaré William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM. « Nous espérons que les films de notre prochain festival susciteront la compréhension, l’empathie pour les personnages, la fascination pour leurs périples et l’admiration de ceux qui accueillent leurs nouveaux voisins. »

Tous les films sélectionnés sont aussi éligibles pour gagner des prix, notamment le Prix de l’innovation pour les films tournés uniquement avec des téléphones mobiles.

Amina Rwimo réalisatrice réfugiée vivant dans le camp de Kakuma, a gagné le Prix du réalisateur émergent en 2017. « Ce prix m’ouvre la voie à de nombreuses opportunités », a-t-elle déclaré.

Les débats après les projections sont encouragés et les organisateurs du Festival dans chaque pays participant pourront organiser leurs propres événements parallèles, remises de prix et autres. Cliquez here pour accéder au portail du Festival international du film sur la migration.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Amanda Nero, OIM Genève, Tél : +41 22 717 9482, Email : anero@iom.int