Arrivées de migrants en Europe en 2016 : 177 207 ; décès dans la Méditerranée : 732

Posted: 
04/15/16

Greece - D’après l’OIM, au 13 avril, 177 207 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en 2016, notamment en Italie, en Grèce, à Chypre et en Espagne.

ARRIVÉES PAR LA MER ET DÉCÈS DANS LA MÉDITERRANÉE, 1ER JAN – 13 AVRIL 2016

1er janvier – 11 avril 2016

1er janvier – 30 Avril 2015

Pays

Arrivées

Décès

Arrivées

Décès

Grèce

153,362

375 (Itinéraire méd. orientale)

22,408

31 (Itinéraire méd. orientale)

Chypre

28

269 (jan-déc 2015)

Italie

23,170

352  (Itinéraire méd. centrale)

26,228

1,687 (Itinéraire méd. centrale)

Espagne

648**

5 (Itinéraires méd. Occidentale et Afrique de l’Ouest)

3,845 (jan-déc 2015)

15 (Itinéraires méd. Occidentale et Afrique de l’Ouest)

TOTAL ESTIMÉ

177,207

732

52,750

1,733

*Au 10 avril 2016

PAYS

Total 2014

Total 2015

1 Jan – 13 AVril 2016

Grèce

34,442

853,650

153,362

Italie

170,100

153,842

23,170

Quelque 5 664 personnes sont arrivées ces trois derniers jours depuis les derniers chiffres rapportés par l’OIM mardi, et 357 autres sont arrivées ce matin (15 avril) à Messine, en Italie. Ces migrants auraient été secourus en mer à bord de bateaux partis d’Egypte cette semaine.

Presque tous les arrivants de cette semaine ont été enregistrés en Italie et traversaient la Méditerranée centrale depuis l’Afrique du Nord. Plus de 4 100 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile par plusieurs bateaux sur une période de 48 heures depuis lundi. Neuf migrants se sont noyés.

Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, a rapporté jeudi que parmi les centaines de migrants amenés mercredi au port d’Augusta figuraient des témoins qui ont raconté que pendant leur traversée, le moteur de leur bateau pneumatique a explosé : six migrants sont tombés à l’eau et deux se sont noyés. Sept autres ont péri dans les eaux au large de la Tunisie.

Des opérations de secours ont été menées par les garde-côtes italiens, la Marine italienne, la « Garde des finances » italienne et un certain nombre de navires étrangers, dont le « Siem pilot », un navire norvégien, le « Frankfurt », un navire allemand et quelques navires commerciaux.

Les migrants ont été amenés aux ports de Lampedusa, d’Augusta, de Pozzallo, de Messine, de Catane, de Palerme (Sicile), de Reggio Calabria (Calabre) et de Cagliari (Sardaigne).

« Le personnel de l’OIM a rencontré de nombreux migrants et a établi que leur point de départ était la Libye. Bon nombre d’entre eux provenaient d’Afrique subsaharienne, et nous avons remarqué une augmentation du nombre de migrants arrivant de la corne de l’Afrique, en particulier d’Erythrée », a déclaré Federico Soda, Directeur du Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée à Rome.

La majorité des migrants voyageaient à bord de bateaux pneumatiques transportant jusqu’à 130 migrants, même si certains d’entre eux ont été secourus dans des bateaux en bois.

Jusqu’à aujourd’hui, 24 083 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile et amenés en Italie en 2016. Le nombre de migrants portés disparus est estimé à 352.

« Pour l’instant, il n’est pas possible de faire le lien entre la hausse du nombre d’arrivées en Méditerranée centrale et l’accord UE/Turquie ou la fermeture des frontières balkaniques. La majorité des migrants arrivés de Libye sont des ressortissants africains qui empruntent des itinéraires bien connus et établis vers la Libye. Très peu de Syriens ont quitté la Libye ces derniers mois », a déclaré M. Soda.

 

 

 

 

 

 

 

Contrairement à la vague croissante d’arrivées en Italie, la Grèce connaît une forte baisse du nombre d’arrivées de migrants et de réfugiés. Au total, 429 hommes, femmes et enfants sont arrivés en Grèce ces sept derniers jours (du 8 au 14 avril). D’après l’OIM, ce chiffre représente un tiers de la moyenne quotidienne pendant les cent premiers jours de 2016 en janvier, février et mars (voir tableau ci-dessous).

L’OIM constate une forte baisse entre les arrivées de la première moitié du mois de mars (19 323) et celles de la première moitié de ce mois-ci (1 903), soit une baisse de 90 pourcent. Cette semaine, 80 migrants sont arrivés lundi, 98 mardi, 28 mercredi et 48 jeudi.

 

Mars 2016

Arrivées quotidiennes en Grèce

Avril 16

Arrivées quotidiennes en Grèce

1-Mar-16

609

1-Avr-16

555

2-Mar-16

2,162

2-Avr-16

216

3-Mar-16

2,035

3-Avr-16

262

4-Mar-16

799

4-Avr-16

225

5-Mar-16

770

5-Avr-16

-

6-Mar-16

2,424

6-Avr-16

99

7-Mar-16

742

7-Avr-16

117

8-Mar-16

1,459

8-Avr-16

116

9-Mar-16

3,112

9-Avr-16

59

10-Mar-16

384

10-Avr-16

-

11-Mar-16

232

11-Avr-16

80

12-Mar-16

2,601

12-Avr-16

98

13-Mar-16

1,395

13-Avr-16

28

14-Mar-16

484

14-Avr-16

48

15-Mar-16

115

15-Avr-16

 

16-Mar-16

82

16-Avr-16

 

17-Mar-16

263

17-Avr-16

 

18-Mar-16

1,431

18-Avr-16

 

19-Mar-16

926

19-Avr-16

 

20-Mar-16

931

20-Avr-16

 

21-Mar-16

1,144

21-Avr-16

 

22-Mar-16

200

22-Avr-16

 

23-Mar-16

344

23-Avr-16

 

24-Mar-16

83

24-Avr-16

 

25-Mar-16

177

25-Avr-16

 

26-Mar-16

5

26-Avr-16

 

27-Mar-16

144

27-Avr-16

 

28-Mar-16

147

28-Avr-16

 

29-Mar-16

741

29-Avr-16

 

30-Mar-16

281

30-Avr-16

 

31-Mar-16

401

 

 

 

D’après les autorités grecques, en 2016, 153 362 migrants et réfugiés sont arrivés dans le pays via ses frontières maritimes. La majorité (53 pourcent) sont arrivés sur l’île de Lesbos. Quelque 30% sont arrivés à Chios, 9% à Samos, 3% à Megisti, 2% à Kos et les 3% restants sur d’autres îles.

Pendant la même période, l’OIM fait remarquer que 1 165 migrants sont arrivés en Grèce via ses frontières terrestres avec la Turquie.

Tandis que les arrivées de mars représentaient la moitié de celles enregistrées en février 2016, l’OIM estime que 42% des migrants et réfugiés récemment arrivés sont des hommes adultes, 37% sont des enfants et 21% sont des femmes.

La fermeture des frontières avec les Balkans a provoqué une concentration des migrants et des réfugiés sur le territoire grec. Aujourd’hui, 50 000 personnes y seraient bloquées. La majorité (26 000) se trouvent en Macédoine et à Thrace au nord de la Grèce, les 12 000 autres sont à Athènes et ses alentours dans l’Attique.

Environ 60% d’entre eux proviennent de Syrie et d’Iraq. Les Syriens et les Iraquiens sont éligibles pour une réinstallation et 581 ont déjà été réinstallés dans d’autres Etats membres de l’UE. Quelque 30 autres pourcent proviennent d’Afghanistan. Les 10% restants sont d’autres nationalités, notamment iranienne et pakistanaise.

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée :

http://missingmigrants.iom.int/sites/default/files/Mediterranean_Update_...

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, veuillez vous rendre sur : http://migration.iom.int/europe

Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus :

http://www.migfunder.com/product/missing-migrants-project 

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Grèce, Daniel Esdras, Tel: +30 210 9912174, Email: iomathens@iom.int  ou Kelly Namia, Tel: +302109919040, +302109912174, Email: Knamia@iom.int 

Ou Abby Dwommoh, OIM Turquie, Tel: +216 29 600389, Email: obelbeisi@iom.int ou Ashraf Hassan, Email: ashassan@iom.int

Ou Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int

Ou l’OIM à Genève. Leonard Doyle, Tel: +41-792857123, Email: ldoyle@iom.int  ou Joel Millman, Tel: +41-79 103 8720, Email: jmillman@iom.int