Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 12 381 ; décès en mer : 272

Posted: 
02/17/17

Suisse - D’après l’OIM, au 15 février, 12 381 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer en 2017, dont un peu moins de 9 500 en Italie, un peu moins de 2 000 en Grèce et 1 000 en Espagne. Pendant les 7 premières semaines de 2016, ils étaient 84 645, dont 90 pourcent étaient arrivés en Grèce.

Les chiffres d’aujourd’hui montrent une forte hausse du nombre d’arrivées en Italie par rapport à la même période l’année dernière (9 448 contre 6 123). L’afflux en Grèce a presque cessé. D’après l’OIM à Athènes, le nombre d’arrivées quotidiennes s’élève en moyenne à 42 en 2017, contre près de 1 500 pendant la même période l’hiver dernier.

 

NOMBRE TOTAL D’ARRIVÉES ET DE DÉCÈS DANS LA MÉDITERRANÉE 2017-2017

1er JANVIER – 15 FÉVRIER 2017

1er  JANVIER – 15 FÉVRIER 2016

Pays d’arrivée

Arrivées

Décès

Arrivées

Décès

Italie

9 448

232
(Itinéraire méd. centrale)

6 123

90 (Itinéraire méd. centrale)

Grèce

1 933

2
(Itinéraire méd. orientale)

78 522

320 (Itinéraire méd. orientale)

Chypre

n/a

n/a

 

Spain

1 000

38
(Itinéraire méd. occidentale)

n/a

7

Total estimé

12 381

272

84 645

417

Les données sur les décès de migrants sont recueillies par le Centre d’analyse des données migratoires mondiales de l’OIM.
Tous les chiffres sont des estimations minimales.
Les données sur les arrivées sont recueillies par les gouvernements respectifs et les bureaux de l’OIM sur le terrain.

D’après le projet de l’OIM sur les migrants disparus, environ 272 personnes ont trouvé la mort sur divers itinéraires méditerranéens cet hiver, contre 417 l’année dernière à la même période.

Il est important de noter que la plupart des décès dans la Méditerranée en 2016 à cette date ont eu lieu sur l’itinéraire oriental. Quelque 320 personnes, soit les trois quarts du total, ont péri entre la Turquie et la Grèce. Cet hiver, seuls deux décès ont été recensés sur cet itinéraire.

L’itinéraire de la Méditerranée centrale entre la Libye et l’Italie a enregistré 232 décès au 15 février.

Quelque 38 autres décès ont été recensés sur l’itinéraire de la Méditerranée occidentale entre l’Afrique du Nord et l’Espagne. L’année dernière, seules sept personnes y avaient trouvé la mort.

Pour toute l’année 2016, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus a enregistré 70 décès au total le long de cet itinéraire, ce qui signifie que le total de 2017 a déjà dépassé la barre du premier semestre 2016 après seulement sept semaines.

Depuis le 30 janvier, le Projet a déjà recensé trois incidents, dont deux cette semaine, qui ont fait 14 morts le long de cet itinéraire.

Le 30 janvier, trois migrants ont été portés disparus, tandis que 11 autres ont été secourus par les unités de la Guardia Civil au large d’Almería. Le 12 février, trois migrants ont débarqué sur la côte espagnole de Tarifa, racontant aux autorités que deux autres membres de leur groupe s’étaient noyés lorsque leur petite embarcation a sombré. Puis le mercredi 15 février, neuf migrants ont été portés disparus dans le Détroit de Gibraltar. Deux personnes ont été secourues au cours de cet incident.

Aucun débarquement n’a eu lieu en Italie depuis dimanche. Toutefois, le Ministère italien de l’intérieur a publié des données sur les principales nationalités des migrants irréguliers arrivant par la mer en janvier (voir tableau ci-dessous).

 Parmi les principaux pays d’origine, tous sauf deux – l’Iraq et le Bangladesh – sont en Afrique, et tous sauf un – le Maroc – sont considérés comme subsahariens. Avec 839 arrivées recensées, la Côte-d’Ivoire est le principal pays d’origine, suivie de la Guinée (796), du Nigéria (483), du Sénégal (431), de la Gambie (359) et du Mali (282). Le Maroc (257), le Bangladesh (224), l’Iraq (131) et le Cameroun (117) sont entrés dans le classement au profit de l’Ethiopie, de l’Erythrée, de la Somalie et du Soudan. De nombreuses victimes érythréennes et Ethiopiennes ont été enregistrées cette année, il est donc assez surprenant que si peu de leurs ressortissants soient arrivés en Italie cette année.

Arrivées en Italie par la mer – Principaux pays d’origine
Comparaison des totaux 2017/2016
(Source: Ministère italien de l’intérieur)

Principaux pays d’origine

Janvier 2017

Janvier 2016

Côte-d’Ivoire

839

332

Guinée

796

504

Nigeria

483

905

Sénégal

431

493

Gambie

359

676

Mali

282

393

Maroc

257

483

Bangladesh

224

N.A.

Iraq

131

N.A.

Cameroun

117

96

Total tous pays confondus

4 467

5 273

S’agissant du nombre de décès de migrants à travers le monde, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus recense 435 hommes, femmes et enfants décédés en 2017, soit juste un peu plus de la moitié du décompte de 2016 au 16 février. Il semble s’agir d’une anomalie statistique qui pourrait être due à l’absence de données provenant de zones sensibles comme la corne de l’Afrique et le Désert du Sahara, plutôt qu’à de réels changements des tendances migratoires.

Avec près de 110 décès signalés sur le continent américain – contre 78 l’année dernière à la même date – l’OIM fait remarquer que la collecte de données coïncide souvent avec la proximité à d’importants foyers de population tandis que les décès ont plutôt lieu dans des zones isolées et sont donc signalés plusieurs semaines ou mois après leur occurrence.

Décès de migrants et réfugiés à travers le monde : 1er janvier – 16 février 2016/2017

Région

2017

2016

Méditerranée

272

417

Europe

9

10

Moyen-Orient

10

27

Afrique du Nord

0

179

Corne de l’Afrique

0

49

Afrique subsaharienne

0

18

Asie du Sud-Est

36

35

Asie de l’Est

0

0

Etats-Unis/Mexique

38

29

Amérique centrale

2

12

Caraïbes

68

27

Amérique du Sud

0

10

Total

435

813

Dernière infographie mise à jour dans la Méditerranée :
http://migration.iom.int/docs/MMP/170216_Mediterranean_Update.pdf

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, veuillez vous rendre sur : http://migration.iom.int/europe
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel: +41.79.103-8720, Email: jmillman@iom.int
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int
Sabine Schneider, OIM Allemagne, Tel. +49 30 278 778 17  Email: sschneider@iom.int
Daniel Esdras, OIM Grèce Tel: +30 210 9912174, Email: iomathens@iom.int ou Kelly Namia, Tel: +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email: knamia@iom.int
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel: +49 30 278 778 27, Email: jblack@iom.int
Mazen Aboulhosn, OIM Turquie, Tel: +9031245-51202, Email: aboulhosn@iom.int
Othman Belbeisi, OIM Libye, Email : obelbeisi@iom.int ou Ashraf Hassan, Tel: +216297 94707, Email: ashassan@iom.int
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel: + 212 5 37 65 28 81, Email: hhasnaoui@iom.int

Pour plus d’informations ou des demandes d’interview en français :
Florence Kim, OIM Genève, Tel: +41 79 103 03 42, Email: fkim@iom.int
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int

<none>