Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 166 143 ; décès en mer : 3 091

Posted: 
12/12/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Genève - Plus de 70 pourcent sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre la Grèce, Chypre et l’Espagne. A la même date l’année dernière, ils étaient 354 395 à travers la région. 

D’après les chiffres communiqués le 11 décembre par le Ministère italien de l’intérieur à l’OIM à Rome, 117 260 migrants sont arrivés par la mer en Italie cette année, alors qu’il ne reste que 3 semaines avant la fin de l’année. Ce chiffre représente les deux tiers du nombre d’arrivées en Italie recensées à la même date l’année dernière, soit 33 pourcent de moins qu’à la même date en 2016 pour l’itinéraire de la Méditerranée centrale.

Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, a signalé lundi que pendant le week-end, 516 migrants ont été secourus dans la Méditerranée. Ces migrants étaient en route vers l’Italie lundi et la grande majorité d’entre eux ne sont pas compris dans le tableau ci-dessous.

Flavio Di Giacomo a également fait mention de statistiques communiquées par le Ministère de l’intérieur concernant les principales nationalités arrivées illégalement en Italie cette année en provenance d’Afrique du Nord. A la fin novembre, le Nigéria restait le principal pays d’origine avec 18 049 migrants, mais représente moins de la moitié des 36 352 Nigérians arrivés pendant les 11 mois de 2016.

La Guinée et la Côte-d’Ivoire, deux pays d’Afrique subsaharienne, arrivent respectivement en 2ème et 3ème position. Ils ont enregistré une forte baisse du nombre d’arrivées au cours de la même période. Le Bangladesh, en 4ème position, enregistre une légère hausse - un peu moins de 9 000 migrants - même si presque tous ont traversé la frontière depuis l’Afrique avant l’été. Le Mali (5ème), l’Erythrée (6ème) et le Soudan (7ème) ont également montré une baisse, à l’instar du Sénégal (9ème) et de la Gambie (10ème). Deux pays d’Afrique du Nord, la Tunisie (7ème) et le Maroc (11ème) ont enregistré une hausse. 

D’après l’OIM en Espagne, le nombre total d’arrivées par la mer en 2017 a dépassé la barre des 20 000 avec 20 218 hommes, femmes et enfants secourus dans les eaux de la Méditerranée occidentale. C’est plus du double du nombre total d’arrivées dans la Méditerranée occidentale l’an dernier (8 162, voir tableau ci-dessous).

Ana Dodevska, de l’OIM en Espagne, a déclaré lundi que ces 20 000 arrivées irrégulières par la mer sont les plus nombreuses depuis 2006, lorsque plus de 39 000 migrants étaient entrés en Europe illégalement par les eaux espagnoles. Toutefois, cette année-là, 31 678 migrants étaient arrivés sur les îles Canaries, au large de l’Afrique de l’Ouest.  En 2006, seulement 7 502 migrants étaient entrés en Espagne par la Méditerranée occidentale.

Kelly Namia, de l’OIM à Athènes, a signalé, lundi (11 décembre), la survenue de deux incidents au large des îles de Samos et de Chios qui ont nécessité des opérations de recherche et de sauvetage.

Quelque 16 193 hommes, femmes et enfants sont entrés en Grèce par la Méditerranée orientale depuis le 1er août, soit près de 50 pourcent de plus de migrants qui sont entrés (11 405) pendant les sept premiers mois de 2017. Kelly Namia a par ailleurs annoncé que 636 migrants ou réfugiés sont entrés en Grèce par la mer entre le 1er et le 9 décembre, mais près de la moitié d’entre eux - dont 264 sur les îles de Chios, de Samos et de Lesbos - sont arrivés en une seule et même journée, le mercredi 6 décembre. Au 9 décembre, le nombre total d’arrivées en territoire grec s’élève à 27 598 (voir tableau ci-dessous). 

D’après le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP), 5 205 hommes, femmes et enfants ont trouvé la mort en migrant en 2017. Depuis la semaine dernière, l’équipe du MMP a enregistré le décès d’un migrant à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique : un ressortissant mexicain est mort d’hypothermie dans le comté de Maverick, au Texas, le 7 décembre. Les agents de l’US Bordel Patrol ont reçu un appel de détresse d’un groupe de migrants perdu dans une ferme isolée après avoir traversé la frontière. Lorsque les agents sont arrivés sur place, l’un d’eux avait succombé.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les migrants disparus, cliquez ici (en anglais).

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée : http://migration.iom.int/docs/MMP/171212_Mediterranean_Update.pdf  

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe  

Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int 

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int   
Mircea Mocanu, OIM Roumanie, Tel :  +40212115657, Email : mmocanu@iom.int  
Dimitrios Tsagalas, OIM Chypre, Tel : + 22 77 22 70 ; E-mail : dtsagalas@iom.int  
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int  
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int    
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int   
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int 
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel :  +216 28 78 78 05, Mobile : +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int