Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018 : 4 485 ; décès en mer : 201

Posted: 
01/23/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, en date du 21 janvier, 4 485 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en 2018. A la même date en 2017, ils étaient 3 335 à aborder les côtes européennes. Environ 60 pourcent sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre l’Espagne (19 pourcent) et la Grèce (20 pourcent).

D’après les chiffres du Ministère italien de l’intérieur, Flavio Di Giacomo, de l’OIM en Italie, fait état de 2 749 migrants ou réfugiés arrivés en Italie par la mer ce mois-ci, soit environ 15 pourcent de plus qu’à la même période en janvier 2017. L’an dernier, le début de l’afflux hivernal a été assez tardif mais le rythme des arrivées a rapidement dépassé celui des hivers précédents (voir tableau ci-dessous).

Lundi, Kelly Namia, de l’OIM à Athènes, a rapporté qu’entre le 17 et le 20 janvier, les garde-côtes helléniques ont signalé un incident nécessitant des opérations de recherche et de sauvetage au large de l’île de Lesbos. Les garde-côtes ont secouru 32 migrants et les ont transférés vers cette même île. Moins de 50 migrants sont arrivés pendant ces quatre jours.

L’Italie et la Grèce poursuivent leur tendance qui a débuté en 2017, lorsque les arrivées de migrants le long des itinéraires de la Méditerranée centrale et orientale étaient à leur plus bas de ces quatre dernières années (voir tableau ci-dessous).

Lundi, Ana Dodveska, de l’OIM en Espagne, a fait état de 1 000 arrivées maritimes et terrestres de migrants irréguliers pendant les trois premières semaines du mois, dont 216 enregistrées dans l’enclave africaine de Melilla.

A Tunis, Olivia Headon a signalé qu’entre le 7 et le 17 janvier, les autorités côtières en Libye ont intercepté ou secouru 1 497 migrants, dont 81 enfants, qui tentaient d’atteindre l’Europe par la mer. L’OIM en Libye a également appris hier que des pêcheurs ont retrouvé le corps d’un homme africain près de Qarapoli. Les autorités ont déclaré que le corps de l’homme avait été pris dans les filets de pêche et qu’il s’agissait du deuxième cas ces derniers jours.

Depuis le dernier rapport de l’OIM vendredi (19/01), le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) a recensé deux autres décès dans la Méditerranée occidentale reliant l’Afrique à l’Espagne. D’après les services de sauvetage maritime espagnols, deux hommes, originaires d’Afrique subsaharienne, ont été repêchés des eaux à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de l’île d’Alboran, samedi 20 janvier, après que leur embarcation a sombré alors qu’ils tentaient d’atteindre l’Espagne. Trente-quatre autres ont été secourus et amenés à Almería, en Espagne.

A travers le monde, le MMP a recensé 310 décès de migrants en 2018, dont bon nombre se sont produits en mer (voir tableau ci-dessous).

Pendant le week-end, les autorités locales de Curaçao ont rapporté que des restes humains ont été découverts sur la côte nord-est de l’île, qui pourraient appartenir aux victimes du naufrage du 10 janvier, au cours duquel cinq migrants vénézuéliens ont perdu la vie. Les responsables de la protection civile vénézuélienne ont déclaré avoir secouru 16 rescapés d’une embarcation qui pourrait avoir eu jusqu’à 34 personnes à son bord lorsqu’elle a quitté l’Amérique du Sud. Tous étaient vraisemblablement de nationalité vénézuélienne. Environ 13 migrants restent portés disparus.

A la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, le rude hiver continue de faire des victimes. Les corps de cinq migrants qui semblent être morts d’hypothermie ont été découverts par les autorités dans le comté de Brooks, au Texas, le 21 janvier.

Au Moyen-Orient, la semaine dernière, 16 réfugiés syriens ont perdu la vie près du point de passage de Masna’a, à l’est du Liban, lors d’une tempête de neige. Les autorités locales ont confirmé que 14 corps (six femmes, deux enfants et six hommes) ont été retrouvés vendredi 19 janvier, tandis que les corps d’une femme de 30 ans et d’une petite fille de 3 ans ont été découverts le 21 janvier.

En Asie centrale, 52 travailleurs migrants ouzbeks sont morts la semaine dernière dans l’incendie d’un bus dans la région d’Aktobe, au Kazakhstan. Le bus voyageait le long d’une route empruntée par les travailleurs migrants qui se rendent à la frontière russe. Cinq personnes ont pu s’extraire du véhicule en flammes et ont survécu.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les migrants disparus, cliquez ici (en anglais).

 

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée : ici

 Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe   

Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int  

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int
Mircea Mocanu, OIM Roumanie, Tel :  +40212115657, Email : mmocanu@iom.int
Dimitrios Tsagalas, OIM Chypre, Tel : + 22 77 22 70 ; E-mail : dtsagalas@iom.int
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : adodevska@iom.int
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel :  +216 28 78 78 05, Mobile : +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int