Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018 : 58 158 ; décès en mer : 1 514

Posted: 
08/03/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, 58 158 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en date du 1er août 2018. Ils étaient 113 283 à la même période l’an dernier et plus de 261 228 à la même date en 2016. 

Le nombre d’arrivées en Espagne (voir tableau ci-dessous) en juillet a dépassé le volume d’arrivées en Italie ainsi que le nombre total d’arrivées (22 108) dans les eaux espagnoles pour tout 2017. Cette année, près de 40 pour cent de tous les migrants irréguliers arrivés par la Méditerranée sont arrivées par son bassin occidental, où le volume de migration irrégulière a plus que triplé par rapport à la même période l’an dernier.

Aussi remarquable que soit l’intensification de l’activité migratoire irrégulière en Espagne en 2018, c’est sa récente montée en flèche qui est d’autant plus notable cet été. Au cours des cinq premiers mois de l’année, 8 150 hommes, femmes et enfants ont été secourus dans les eaux espagnoles après avoir quitté l’Afrique, soit en moyenne 54 par jour. Dans les 62 jours depuis le 31 mai, 14 898 migrants sont arrivés, soit plus de 240 migrants par jour (voir tableau ci-dessous).

L’itinéraire occidental est aussi très meurtrier, avec plus de 300 décès enregistrés en date du 1er août, soit une hausse de près de 50 pour cent par rapport au total de l’an dernier (224).

Plus récemment, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) a signalé qu’un jeune homme s’est noyé au large de Tanger, au Maroc, le 30 juillet. Il voyageait avec deux amis à bord d’une embarcation pneumatique lorsque celle-ci a chaviré au large d’Achakkar, près de Tanger. Ses deux amis ont survécu et ont été transportés à l’hôpital par les autorités de la protection civile locales.

D’après Antigoni Avgeropoulou, de l’OIM à Athènes, les garde-côtes helléniques ont informé l’OIM d’au moins deux incidents ayant nécessité des opérations de recherche et de sauvetage au large des îles de Kos et de Samos entre le 30 juillet et le 1er août. Les garde-côtes ont secouru 55 migrants et les ont transférés vers ces mêmes îles. En outre, les arrivées recensées cette semaine à Rhodes et à Lesbos portent le nombre total d’arrivées par la mer en territoire grec depuis le 1er janvier à 16 114.

Le mois d’avril reste le plus chargé pour les arrivées de migrants irréguliers en Grèce aussi bien par voie terrestre que maritime, avec un total de 7 009 hommes, femmes et enfants. Février était le mois le moins chargé avec 1 610 arrivées de migrants (voir tableaux ci-dessous).

D’après Ivona Zakoska, entre janvier et fin juillet 2018, 10 023 migrants sont arrivés en Bosnie-Herzégovine, soit dix fois plus que les 1 116 recensés pour tout 2017. Un tiers de tous les migrants enregistrés étaient d’origine pakistanaise, suivi de 16 pour cent ayant déclaré être de nationalité syrienne et 13 pour cent d’origine iranienne.

D’après les informations reçues par le personnel de l’OIM présent sur le terrain en Bosnie-Herzégovine, quelque 4 500 migrants seraient présents dans le pays, principalement à Velika Kladusa (canton d’Una Sana), près de la frontière avec la Croatie. L’OIM aide le gouvernement à accroître les capacités d’hébergement des centres d’accueil officiels dans le pays en rénovant et en préparant les infrastructures, afin d’ajouter 1 200 places à la capacité existante qui est actuellement de moins de 600.

Une augmentation du nombre d’arrivées a également été observée en Albanie et au Monténégro. Quelque 1 358 migrants irréguliers ayant tenté de traverser la frontière entre l’Albanie et la Grèce ont été enregistrés en Albanie à ce jour cette année, soit quatre fois plus que les 354 recensés à la même période en 2016 et près de dix fois plus que les 178 migrants enregistrés entre janvier et juillet 2017.

En outre, le nombre d’arrivées en Albanie fin juillet 2018 a déjà dépassé les 752 arrivées enregistrées pour tout 2017. Plus de la moitié des migrants arrivés cette année sont originaires de République arabe syrienne (55%). Les Pakistanais (10%), les Iraquiens (8%), les Algériens (6%) et les Marocains (5%) font aussi partie des cinq principales nationalités cette année. Une répartition similaire a été enregistrée pour les 740 migrants qui ont été arrêtés à la sortie de l’Albanie pour entrer au Monténégro (43% de Syriens, 25% de Pakistanais, 7% d’Iraquiens, 4% de Libanais et 3% de Palestiniens).

Au Monténégro, les autorités ont enregistré 2 473 arrivées entre janvier et juillet 2018, soit dix fois plus que les 266 enregistrées à la même période l’an dernier et 20 fois plus que les 125 recensées fin juillet 2016. Par ailleurs, le nombre d’arrivées cette année représente déjà le triple des 807 arrivées enregistrés pour toute l’année 2017. Tout comme en Albanie, la République arabe syrienne est la première nationalité enregistrée au Monténégro cette année, suivie de migrants du Pakistan (18%), d’Algérie (11%), d’Iraq (8%), du Maroc (6%) et de Libye (4%).

A travers le monde, le MMP fait état de 2 332 décès ou disparitions de migrants à ce jour en 2018 (voir tableau ci-dessous).

En Europe, le corps d’un jeune garçon de 14 ans a été découvert par les autorités grecques dans le fleuve Evros à la frontière gréco-turque le 29 juillet. D’après un expert médico-légal, le garçon serait mort il y a trois mois. D’après la police serbe, deux migrants ont été tués par balle dans la ville de Dobrinci, à 45 km au nord-ouest de Belgrade, le 1er août.

A la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, les corps de cinq migrants ont été découverts ces derniers jours, dont deux au Texas et trois en Californie. Le 21 juillet, le corps d’une femme de 27 ans originaire du Guatemala a été retrouvé près de Laredo, au Texas. Selon sa famille, elle avait quitté sa ville natale dans le Département de Sololá fin mai, dans le but de traverser la frontière vers les Etats-Unis. Sa famille a eu des nouvelles pour la dernière fois le 7 juillet, jour où elle a quitté le Mexique pour traverser la frontière.

En outre, le corps d’un jeune homme du Salvador a été retrouvé dans un canal d’irrigation dans le comté texan d’El Paso, le 30 juillet. En Californie, les corps de trois migrants ont été découverts sur une période de quatre jours le mois dernier. Un jeune homme est mort de déshydratation après avoir franchi la frontière près de Calexico. Son corps a été découvert dans un lieu isolé le 21 juillet. Trois jours plus tard (24 juillet), le corps d’un autre migrant a été retrouvé dans un ranch du comté d’Imperial, en Californie. Le 25 juillet, les agents de l’US Border Patrol ont retrouvé le corps du troisième migrant à 17 km à l’est du Port d’entrée à Calexico, en Californie.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les décès et disparitions de migrants, cliquez ici (en anglais).

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe   
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int   

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int  
Flavio Di Giacomo, Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée, Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int 
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int   
Antigoni Avgeropoulou, OIM Grèce, Tel : +30 210 99 19 040 (ext. 166), Mobile : +30 69 48 92 98 09, Email : aavgeropoulou@iom.int     
Ivona Zakoska, Bureau regional de l’OIM, Autriche, Tel : + +43 1 5812222, Email : izakoska@iom.int
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int    
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int  
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel mobile :  +216 28 78 78 05, bureau :  +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int