Arrivées de migrants à travers la Méditerranée en 2016 : 169 060 ; décès : 620

Posted: 
04/01/16

Grèce - Au moins 170 000 migrants et réfugiés sont entrés en Europe le long des itinéraires maritimes pendant les trois premiers mois de 2016, d’après les estimations de l’Organisation internationale pour les migrations. Ce bilan non officiel repose sur l’annonce d’arrivées en Italie jeudi dernier, et sur l’arrivée présumée de plusieurs centaines de migrants et de réfugiés en Europe à travers les eaux espagnoles en 2016.

Ce bilan de 170 000 arrivées est huit fois plus élevé que celui enregistré pendant les trois premiers mois de 2015 (20 700), année durant laquelle le chiffre record d’un million de migrants et de réfugiés ont traversé la Méditerranée.

L’OIM confirme les chiffres suivants : 169 060 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer au 30 mars, dont 150 703 via la Méditerranée orientale (Turquie vers Grèce) et 18 357 via la Méditerranée centrale (Afrique du Nord vers Italie). L’OIM rapporte 620 décès en mer jusqu’ici en 2016, soit une hausse de 23% par rapport aux 505 décès recensés pendant la même période l’année dernière.

Le nombre de décès de mineurs – tous enregistrés dans les eaux reliant la Turquie à la Grèce – s’élève désormais à 358 depuis le 1er septembre 2015. Les noyades d’enfants représentaient près de la moitié des décès recensés sur le même itinéraire au cours des quatre derniers mois de 2015, mais seulement un quart du nombre de décès enregistrés jusqu’ici cette année.

ARRIVÉES PAR LA MER ET DÉCÈS DANS LA MÉDITERRANÉE 2015/2016

1ER JanVIER – 30 MARS 2016

1ER Jan – 31 MARS 2015

PAYS

ArrivÉES

DÉCÈS

ArrivÉES

DÉCÈS

Grèce

150 703

366 (Itinéraire méd. orientale)

10 535

505 (tous itinéraires confondus)

Italie

18 357

254 (Itinéraire méd. centrale)

10 165

TOTAL ESTIMÉ

169 060

620

20 700

505

 

PAYS

Total 2014

Total 2015

1 Jan – 30 MARS 2016

Grèce

34 442

853 650

150 703

Italie

170 100

153 842*

18 357**

*Basé sur les informations données par le Ministère italien de l’intérieur
** Estimation de l’OIM

D’après des sources libyennes, un naufrage a eu lieu au large de la côte libyenne mercredi : un bateau pneumatique transportant environ 120 migrants aurait sombré quelques heures après être parti pour l’Italie. Trente-et-un survivants ont été secourus par la Marine libyenne, mais 89 migrants sont toujours portés disparus.

« Les migrants qui sont arrivés ces derniers jours sont principalement des ressortissants africains en provenance du Nigéria, du Mali, de Gambie, du Sénégal et d’autres pays d’Afrique subsaharienne. Il n’y a aucun Syrien et pour l’instant, cette recrudescence n’est pas liée aux efforts visant à réduire le nombre de migrants passant par la Grèce pour rejoindre les Balkans occidentaux », a expliqué Federico Soda, Directeur du Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée.

« Cette hausse est due à un ensemble de facteurs : d’un côté, la mer calme et l’amélioration des conditions météorologiques, de l’autre, la situation en Libye qui, d’après les migrants qui ont parlé à l’OIM, est de plus en plus dangereuse pour eux. D’après les témoignages recueillis par notre personnel aux points de débarquement, les migrants sont la cible de violence systémique et ils partent parce que la situation est trop dangereuse », a ajouté M. Soda.

Outre les derniers décès au large de la Libye, l’OIM a rapporté, le même jour, que des patrouilles libyennes avaient secouru un second bateau pneumatique avec 140 migrants à bord. Les rescapés ont été ramenés en Libye et ne sont donc par pris en compte dans le nombre total de migrants arrivés en Italie ce mois-ci.

L’OIM à Rome rapport que plus de 4 000 migrants ont été secourus depuis jeudi 29 mars dans le canal de Sicile. Les migrants secourus ont été amenés dans les ports d’Augusta, de Trapani, de Catane, de Messine, de Palerme et de Lampedusa (Sicile), de Reggio Calabria et de Crotone (Calabre) et de Salerno (Campanie).

Bien que la majorité des migrants arrivent de Libye à bord de bateaux pneumatiques surchargés, au moins un chalutier est arrivé en Italie depuis l’Egypte cette année.

« Chaque année, la grande majorité (90%) des migrants arrivent de Libye, les 10% restants arrivent d’Egypte. Le périple depuis l’Egypte prend quelques jours et les passeurs utilisent des chalutiers qui peuvent transporter des centaines de migrants », a expliqué M. Soda.

D’après les estimations de l’OIM, durant les trois premiers mois de 2016, l’Italie a enregistré 18 000 arrivées, soit une hausse de plus de 8 000 par rapport à la même période l’année dernière. Au moins 9 200 migrants ont été secourus en mer par des navires italiens et internationaux en mars, près de quatre fois les 2 283 migrants secourus en mars 2015.

Hier, 31 mars, le nombre de migrants arrivés en Italie en 2016 s’élevait à 18 357. Quelque 985 autres – dont 591 destinés à Salerno et 394 qui sont arrivés à Palerme jeudi soir – porte le total à plus de 19 000.

D’après les données de l’OIM, 249 migrants ont perdu la vie dans le canal de Sicile cette année, soit une moyenne de près de trois décès par jour, malgré les rudes conditions hivernales qui ont empêché les plus gros bateaux de tenter la traversée. L’OIM a enregistré 489 décès de migrants et de réfugiés dans la Méditerranée pendant les 90 premiers jours de 2016.

Sur l’itinéraire de la Méditerranée orientale, 366 migrants ou réfugiés auraient péri entre la Turquie et la Grèce, soit en moyenne un peu plus de quatre par jour.

« Cette migration reste extrêmement dangereuse et nous ne connaissons pas vraiment l’ampleur des dangers rencontrés lors de la traversée du désert du Sahara. Heureusement, cette année, nous avons enregistré une légère baisse du nombre de victimes. Cela est essentiellement dû à la présence de nombreux navires de secours en patrouille dans la Méditerranée. L’OIM salue les efforts de tous les acteurs participant aux opérations de sauvetage et l’engagement dont font preuve les forces navales dans le sauvetage de toutes ces vies en mer », a ajouté M. Soda.

Dans le même temps, en Grèce, le nombre d’arrivées de migrants et de réfugiés depuis la Turquie a fortement chuté en mars 2016, avec seulement 27 000 arrivées, soit près de la moitié du nombre enregistré en février 2016.

L’OIM estime que 150 703 migrants et réfugiés sont arrivés dans les îles grecques depuis le début de l’année. La plupart sont arrivés à Lesbos (53%), à Chios (30%) et à Samos (9%). Le reste est arrivé à Leros (3%), Megisti (2%), Kos (1%) et sur d’autres îles (2%). Environ 42% des migrants et réfugiés arrivés récemment étaient des hommes adultes, 21% étaient des femmes et 37%, des enfants.

Depuis le début de leurs activités en avril 2014, les équipes de lutte contre la traite de l’OIM ont renvoyé 120 femmes vers le réseau italien de lutte contre la traite ou directement vers d’autres structures de soutien.

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée : http://missingmigrants.iom.int/sites/default/files/Mediterranean_Update_1_April_2016.pdf

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, veuillez vous rendre sur : http://migration.iom.int/europe
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus :
http://www.migfunder.com/product/missing-migrants-project

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Grèce, Daniel Esdras, Tel: +30 210 9912174, Email: iomathens@iom.int  ou Kelly Namia, Tel: +302109919040, +302109912174, Email: Knamia@iom.int 
Ou Abby Dwommoh, OIM Turquie, Tel: +903124551202, Email: adwommoh@iom.int.
Ou Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int
Ou Ivona Zakoska at IOM Skopje, Tel. +389 2 30 88 100, Ext. 133 Email: izakoska@iom.int 
Ou l’OIM à Genève. Leonard Doyle, Tel: +41-792857123, Email: ldoyle@iom.int 
Ou Joel Millman, Tel: +41-79 103 8720, Email: jmillman@iom.int

Migrants rescued in the Channel of Sicily arrive in Lampedusa on an Italian Coast Guard vessel. Photo: Ahmed Mahmoud / IOM 2016.