Autonomiser, inspirer et instruire la femmes agents de police en Géorgie

Posted: 
03/09/18

L’OIM en Géorgie a célébré la Journée internationale des femmes en organisant la septième Conférence annuelle régionale sur les femmes dans la police, qui s’est terminée aujourd’hui (vendredi) à Tbilissi, la capitale.

L’événement a été organisé avec le soutien de l’Ambassade des Etats-Unis à Tbilissi et en coopération étroite avec le Bureau des affaires internationales de stupéfiants et de répression (INL). Il a rassemblé plus de 250 femmes agents de police de Géorgie et de pays voisins comme l’Albanie, le Monténégro, la Bosnie, le Moldova, l’Arménie et l’Ukraine, ainsi que de pays plus lointains comme le Kirghizstan, le Tadjikistan, les Philippines, le Pakistan, l’Indonésie et le Myanmar.

D’après Mike McMahoon, Directeur de l’INL en Géorgie, « le but est d’autonomiser et d’inspirer les femmes agents de police grâce à la formation, au débat et au mentorat afin de leur dispenser une formation qu’elles ne pourraient pas suivre dans leur propre pays et dans leurs propres écoles. »

Ilyana Derilova, chef de mission de l’OIM en Géorgie, a fait remarquer que « la majorité des participantes étaient de la police aux frontières, des garde-côtes, de la police en patrouille et des enquêtrices. Ainsi, le renforcement de leurs capacités, par l’intermédiaire de formations aux enquêtes criminelles pour identifier les cas de trafic illicite et de traite, est crucial pour permettre la circulation ordonnée et humaine des personnes à travers les frontières nationales et internationales. »

Le gouvernement de Géorgie travaille d’arrache-pied pour promouvoir l’égalité et la protection des droits des femmes. La Géorgie a adopté la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, qui a abouti à un certain nombre d’amendements législatifs encourageant la participation des femmes dans les processus de prise de décisions. D’après Giorgi Gakhari, Ministre des affaires internes de Géorgie, « le rôle des femmes dans le système policier est de plus en plus important : le Ministère souhaite réformer le rôle de l’inspecteur du district, dans lequel le principe de participation des femmes est mis en avant et nous pensons que le rôle des femmes dans cette nouvelle institution doit être encore plus important. »

Lors de la conférence, des responsables américains et canadiens du maintien de l’ordre se sont exprimés sur le développement professionnel, les problèmes de leadership et les questions d’application pratique de la loi.

« La Conférence sur les femmes dans la police est un très bon moyen pour la Géorgie de montrer son ouverture quant à la participation des femmes à la promotion de la paix et de la sécurité », a déclaré Ian Kelly, Ambassadeur des Etats-Unis en Géorgie.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Anna Kakushadze, Tel. +995 32 2252216. Email : akakushidz@iom.int

  • Attendees at the seventh Annual Regional Women in Policing Conference in Tbilisi this week. 

  • The three-day event brought together more than 250 female police officers.