Dernières évolutions de la situation des migrants dans la Méditerranée

Posted: 
11/24/15
Themes: 
Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Grèce - Le personnel de l’OIM en Grèce signale une chute du nombre de migrants et de réfugiés franchissant la frontière vers la Grèce pendant le week-end. Dimanche, seuls 155 migrants sont arrivés sur les îles grecques par la mer. Sur ce nombre, 79 sont arrivés à Kalimnos, 44 à Megisti et 24 à Lesbos. Le reste est arrivé à Chios et à Kos.

Cette chute est considérable étant donné que, d’après les estimations de l’OIM, quelque 100 000 migrants sont arrivés en Grèce depuis début novembre, avec une moyenne de 4 500 traversées quotidiennes.

Il n’y a également eu aucun décès de migrant dans les eaux grecques depuis le 17 novembre, dernière date à laquelle les garde-côtes helléniques ont repêché les corps de neuf personnes – un homme, quatre femmes et quatre enfants. Sept personnes ont été secourues et deux jeunes garçons sont toujours portés disparus, vraisemblablement morts noyés. L’OIM rapporte que 585 personnes ont péri sur l’itinéraire de la Méditerranée orientale depuis début 2015.

Dans l’ensemble, aucun décès n’a été signalé pendant 14 des 23 jours de novembre déjà écoulés, faisant de novembre le mois le moins meurtrier depuis août, qui avait vu s’écouler 13 jours sans décès. En revanche, septembre n’a vu s’écouler que neuf jours sans décès, et octobre seulement dix.

Dans le même temps, le camp de sortie de secours, situé à la frontière grecque avec l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM) dépasse sa capacité d’accueil, depuis la décision de l’ARYM de n’autoriser que les Syriens, les Afghans et les Iraquiens à franchir la frontière.

L’atmosphère à la frontière est tendue et des migrants iraniens tenteraient d’empêcher les Syriens, les Afghans et les Iraquiens de traverser. Certains ont également cousu leur bouche pour protester contre la fermeture.

L’OIM estime que le nombre de migrants non autorisés à franchir la frontière est passé de 400 jeudi matin à 800 vendredi matin et à 1 300 samedi matin. Dimanche matin, ils étaient entre 1 500 et 2 000. Les nationalités restantes sont les Iraniens, les Bangladais, les Pakistanais et les Marocains.

Les migrants du Maroc ont confié aux observateurs de l’OIM qu’ils s’étaient rendus à Istanbul par avion afin de traverser la frontière vers la Grèce.

Les responsables d’ARYM rapportent avoir enregistré le plus grand nombre d’arrivées de migrants de ces quatre pays depuis janvier 2015. Les Iraniens sont les plus nombreux. Quelque 6 231 Iraniens ont été enregistrés depuis le début de l’année. Pendant la même période, 5 400 Pakistanais et plus de 2 000 Palestiniens sont arrivés dans le pays. D’importants nombres de Nigérians, de Congolais, de Libanais et d’Algériens ont également été enregistrés, d’après les autorités macédoniennes (tableau 3).

D’après le personnel de l’OIM, quelque 150 migrants bloqués à la frontière sont retournés à Athènes en taxi ou en bus. D’autres tenteraient toujours de franchir la frontière illégalement à d’autres endroits. La police macédonienne aux frontières a reçu l’ordre de les arrêter.

Tableau 1 : Arrivées en Grèce et traversées de la frontière avec l’ARYM (toutes nationalités confondues)

Jour

Arrivées sur les îles grecques

Arrivées aux ports d’Athènes et de Kavala

Traversées aux frontières (Grèce – ARYM)

20/11/2015

5,147

2,725

1,250

21/11/2015

2,969

7,814

6,100

22/11/2015

155

478

3,950

Dans le même temps, en Italie, les mauvaises conditions météorologiques et l’arrivée des tempêtes automnales sont la raison d’une autre chute du nombre d’arrivées de migrants. Par rapport aux trois premières semaines d’octobre, aux cours desquelles 5 342 migrants sont arrivés dans le pays, pendant la même période en novembre, 1 708 migrants ont été secourus en mer et ramenés à terre.

« Cette baisse ne nous surprend pas car il est normal d’enregistrer une chute du nombre d’arrivées en novembre », a déclaré Flavio Do Giacomo, porte-parole de l’OIM en Italie. « La grand différence par rapport à l’année dernière est le changement de nationalités des migrants. La plupart des Syriens ne viennent plus en Italie car ils tentent aujourd’hui principalement d’entrer eu Europe par la Grèce. »

Évolutions dans la Méditerranée
Tableau 2: Arrivées par la mer et décès dans la Méditerranée : 1er janvier – 22 novembre 2015

Pays d’arrivée

Arrivées

Décès

Italie

142 695 (Est. OIM)

2 878

(Itinéraire Méd. centrale)

Malte

106

Grèce

712 159

585

(Itinéraire Méd. orientale)

Espagne

3 845

  85
(Itinéraires Méd. Occidentale et Afrique de l’Ouest)

Total estimé

858 805

3 548

                       

 

Tableau 3: Arrivées enregistrées en ARYM : 19 juin – 23 novembre 2015

Pays d’origine

Nombre de personnes

Autres données démographiques

Syrie

167 705

 

160 992 hommes
42 734 femmes
57 822 enfants (accompagnés par un membre de la famille)
14 758 enfants non accompagnés

Afghanistan

63 009

Iraq

24 159

Iran

6 231

Pakistan

5 416

Palestine

2 158

Somalie

1 276

Bangladesh

1 253

Maroc

1 311

République démocratique du Congo

514

Algérie

453

Liban

434

Nigeria

277

Autre pays

                             2,110

Total

      276 306

*** Source des statistiques : Ministère des affaires internes – nombre de personnes enregistrées ayant exprimé leur intention de demander l’asile qui couvre la période allant du 19 juin 2015 (date de début du processus d’enregistrement) au 23 novembre 2015.

Pour connaître les dernières informations sur les arrivés et les décès, veuillez vous rendre sur http://migration.iom.int/europe

Pour plus d’informations, veuillez contacter Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: fdigiacomo@iom.int ou Daniel Esdras, OIM Grèce, Tel: +30 210 9912174, Email: iomathens@iom.intou Kelly Namia, Tel: +302109919040, +302109912174, Email: Knamia@iom.int, pour l’ARYM, veuillez contacter Ivona Zakoska, OIM Skopje, Tel. +389 2 30 88 100, Ext. 133 Email:izakoska@iom.int,

IOM staff rescue migrants from an overturned boat on the island of Kos.