Des familles éthiopiennes bloquées au Puntland rentrent chez elles en toute sécurité

Posted: 
07/09/13

Somalie – Hawa Yusuf, 64 ans, fait partie d’un groupe de six femmes éthiopiennes qui ont connu plusieurs mois d’épreuves au Puntland après avoir tenté, sans succès, de traverser le Golfe d’Aden.

Escaladant des grillages de fil barbelé et prenant la mer à bord d’embarcations prenant l’eau, ces femmes ont tout tenté pour atteindre l’Europe en passant par le Yémen. Des passeurs ont profité de leur situation et les ont abandonnées sans documents d’identité, ni argent.

« Je voulais rejoindre mes enfants. Ils sont partis en Europe il y a de nombreuses années et je leur ai promis de les voir avant de mourir », a déclaré Hawa, les yeux remplis de larmes.

Sans aucun endroit où aller, les six femmes et quatre de leurs enfants âgés de 2, 3, 7 et 10 ans ont demandé l’asile au Puntland, sans succès. Leurs cas ont été identifiés grâce à un effort de collaboration entre l’OIM et le HCR à Bosasso.

« Elles ont marché pendant des semaines sous une chaleur écrasante pour arriver jusqu’ici, avec à peine de quoi se nourrir, boire ou se soigner », a déclaré Isaac Munyae, responsable de l’antenne de l’OIM à Bosasso.

Les Ethiopiens bloqués ont été rapatriés chez eux par l’OIM, à Jijiga, en Ethiopie, pendant le week-end, en coopération étroite avec les partenaires humanitaires et les gouvernements d’Ethiopie, du Puntland et du Somaliland.

Rien que cette année, l’OIM a aidé au retour volontaire de 52 migrants éthiopiens bloqués au Somaliland et au Puntland.

« L’OIM fait tout son possible pour atteindre les migrants bloqués dans la Corne de l’Afrique. Beaucoup reste à faire, nos seules limites sont nos ressources », a déclaré Craig Murphy, coordinateur régional de l’OIM pour les flux migratoires composites.

Chaque année, plusieurs milliers de migrants éthiopiens tentent de traverser le golfe d’Aden pour atteindre le Yémen, l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe, principalement à la recherche d’un emploi. D’après le groupe de travail régional multiorganisations qui œuvre sur les flux migratoires composites, en 2012, plus de 107 000 migrants ont entrepris ce périple. Plus de 80% d’entre eux venaient d’Ethiopie.

Cette opération de retour volontaire, qui fait partie du Programme régional de l’OIM sur les mouvements migratoires composites, a été financée par le Bureau de la population, des migrations et des réfugiés (PRM) du Département d’Etat américain.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Craig Murphy
OIM Somalie
Email: cmurphy@iom.int

ou

Feisal Mohamud
Email: famuhamud@iom.int