Des maires chiliens partagent leurs expériences sur la migration et le développement local en République dominicaine

Posted: 
04/03/18
Themes: 
Capacity Building

Saint-Domingue — Des maires de trois villes chiliennes sont arrivés hier en République dominicaine pour participer à plusieurs rencontres avec quelque 200 maires dominicains au cours desquelles ils débattront du lien entre la migration et le développement local. La réunion fait partie du programme Migrants et villes mis en œuvre par l’OIM au Chili depuis 2014.

Depuis 2010, environ 18 000 Dominicains ont obtenu un visa pour le Chili. Deux de ces migrants sur trois sont des femmes et 75 pourcent des Dominicains vivant au Chili ont entre 15 et 44 ans. Ils se sont installés principalement dans la capitale chilienne et travaillent majoritairement dans le secteur des services.

Compte tenu du flux accru de migrants, les villes chiliennes ont produit des politiques publiques visant à intégrer les migrants dans le développement local. Ces stratégies comprennent la garantie d’accès à l’éducation et aux soins de santé pour les immigrés.  

Soutenus par le Fonds de développement de l’OIM, l’Institut national de la migration (INM) de République dominicaine et la Fédération dominicaine des municipalités (FEDOMU) ont organisé cet échange entre les deux pays. Les trois participants venus du Chili étaient Alvaro Ortiz, maire de Concepción, qui représente également l’Association des Municipalités du Chili (AChM), Gonzalo Durán, maire d’Independencia, et Rodrigo Delgado, maire d’Estación Central et Président de la Commission de l’AChM sur les affaires migratoires. Deux de ces maires représentent la région métropolitaine, où 79 pourcent de la population migrante dominicaine est concentrée.

« Nous élaborons une nouvelle gouvernance des migrations et notre prochain défi est d’y incorporer les autorités locales. Cet échange entre les gouvernements de différentes villes du Chili et de République dominicaine nous informe sur les bonnes pratiques développées dans le contexte chilien », a déclaré Jorge Baca, chef de mission de l’OIM en République dominicaine.

« Par ailleurs, nous avons constaté qu’un changement fondamental de l’immigration en République dominicaine réside dans son caractère urbain. Ainsi, il est important de créer des espaces de dialogue et d’orienter l’attention sur les difficultés rencontrées par les autorités locales face à l’émigration de leurs citoyens, au lien avec la diaspora et à l’arrivée d’immigrants et à leur participation au développement local », a ajouté Jorge Baca.

« Ces échanges permettent de dynamiser et de valider des espaces de grande importance pour l’intégration et l’inclusion sociale des migrants au niveau local », a déclaré Norberto Girón, chef de mission de l’OIM au Chili, qui accompagne les maires chiliens. Et d’ajouter : « d’un autre côté, il s’agit d’un effort considérable qui est fait en coordination avec l’Association chilienne des municipalités, grâce à un accord de coopération signé en janvier de cette année avec son Président Felipe Delpin. »

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alicia Sangro Blasco, OIM République dominicaine, Tel : +1 809 688 81 74, Email : asangro@iom.int

José Estay, OIM Chili, Email : jestay@iom.int.

  • Mayors from Chile and the Dominican Republic will discuss migration and local development in Santo Domingo, as part of the IOM project “Migrants and Cities”. Photo: FEDOMU