Des migrants éthiopiens rentrent du Yémen avec l’aide de l'OIM un jour après le tragique naufrage au large de Djibouti

Posted: 
04/13/21

Aden/Addis-Abeba - Cent soixante migrants éthiopiens sont rentrés sains et saufs du Yémen aujourd'hui avec l'aide de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), un jour seulement après qu'un dangereux périple à travers le Golfe d'Aden a coûté la vie à des dizaines de personnes, dont au moins 16 enfants.

Plus de 32 000 migrants, principalement originaires d'Éthiopie, sont toujours bloqués au Yémen dans des conditions désastreuses et souvent mortelles.

« La situation des migrants bloqués au Yémen est devenue si tragiques que beaucoup d'entre eux pensent qu'ils n'ont pas d'autre choix que de s'en remettre aux passeurs pour rentrer chez eux », a déclaré Jeffrey Labovitz, directeur des opérations d’urgence de l'OIM.

Au moins 42 personnes de retour du Yémen seraient mortes lundi lorsque leur embarcation a sombré au large de Djibouti. Le mois dernier, au moins 20 personnes s'étaient également noyées sur le même itinéraire selon les survivants. L'OIM estime que, depuis mai 2020, plus de 11 000 migrants sont retournés dans la Corne de l'Afrique lors de dangereuses traversées en bateau, aidés par des passeurs sans scrupules.

« Notre programme de retour humanitaire volontaire constitue une bouée de sauvetage pour les personnes bloquées dans un pays qui est aujourd’hui dans sa septième année de conflit et de crise. Nous appelons tous les gouvernements situés le long de l’itinéraire à s'unir et à soutenir nos efforts pour permettre aux migrants de rentrer chez eux en toute sécurité et dans la dignité », a ajouté M. Labovitz.

La COVID-19 a eu un impact majeur sur les migrations dans le monde. L’itinéraire de la Corne de l'Afrique vers les pays du Golfe a été particulièrement touché. Des dizaines de milliers de migrants, qui espéraient travailler au Royaume d'Arabie saoudite, se trouvent désormais dans l'impossibilité de terminer leur périple, bloqués à Djibouti, en Somalie et au Yémen.

Si la pandémie a également entraîné une diminution du nombre de migrants arrivant au Yémen, passant de 138 000 en 2019 à un peu plus de 37 500 en 2020, les risques auxquels ils sont confrontés continuent d'augmenter. Beaucoup de ces migrants sont bloqués dans des situations précaires, dormant dans la rue sans abri ni accès aux services. Beaucoup d'autres sont en détention ou retenus par des passeurs.

« Nous ne trouvons ni travail ni nourriture ici ; le Yémen est un problème pour nous », a déclaré Gamal, un migrant de 22 ans qui est rentré grâce au vol de retour humanitaire volontaire. « Je dormais dans la rue sur des cartons. Je ne mangeais que grâce à la charité des passants et parfois on nous donnait des restes de restaurants. Je n'avais jamais grand-chose à manger »

Depuis octobre 2020, rien qu'à Aden, l'OIM a enregistré plus de 6 000 migrants qui ont besoin d’aide pour rentrer chez eux en toute sécurité. Le vol d'aujourd'hui à destination d'Addis-Abeba était le deuxième transportant un premier groupe de 1 100 Éthiopiens qui ont été approuvés pour un retour humanitaire volontaire vers l'Éthiopie. Des milliers d'autres migrants irréguliers attendent que leur nationalité soit vérifiée et que des documents de voyage leur soient fournis.

Avant le départ du vol, l'OIM a effectué des examens médicaux et de protection pour s'assurer que les migrants de retour sont aptes à voyager et qu'ils consentent volontairement à rentrer. Les personnes ayant des besoins particuliers sont identifiées et reçoivent des conseils et un soutien spécialisés.

En Ethiopie, l'OIM soutient les installations de quarantaine contre la COVID-19 gérées par le gouvernement afin d'accueillir les migrants de retour à leur arrivée et leur fournit une aide en espèces, des articles essentiels et un transport ultérieur chez eux. L'Organisation soutient également la recherche des familles pour les enfants migrants non accompagnés.

Dans toute la Corne de l'Afrique et au Yémen, l'OIM apporte un soutien vital aux migrants en leur fournissant, entre autres, des soins de santé, de la nourriture et de l'eau.

Le vol d'aujourd'hui a été financé par le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d'Etat américain. L'assistance après l'arrivée à Addis-Abeba est soutenue par l'aide humanitaire de l'UE et le PRM.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Olivia Headon, OIM Yémen, Tel : +967730552233, Email : [email protected]

Kaye Viray, OIM Ethiopie, Tel : +251993531220, Email : [email protected]

Angela Wells au siège de l'OIM, Tel : +41 79 403 5365 ; Email : [email protected]

  • Des migrants éthiopiens bloqués se préparent à embarquer à bord d’un vol affrété par l'OIM depuis Aden, au Yémen, pour rentrer chez eux à Addis-Abeba. Photo: Majed Mohammed 2021